Enseignement de la Loi à la réunion sur la création musicale

(Li Hongzhi – le 21 juillet 2003 – Washington, D.C.)

 

La plupart de nos disciples de Dafa sont en train de valider Dafa et d'avancer sur leur propre chemin de cultivation et pratique en utilisant leurs talents spécifiques et ce qu'ils ont appris. Toutes les classes sociales et tous les différents métiers dans la société humaine peuvent servir de cadre pour la cultivation et pratique, pour clarifier la vérité sous la persécution et sauver les êtres que le Parti malveillant a fait descendre sur des chemins pervers. Si vous arrivez à maintenir une pensée droite et un comportement droit, tout en étant sous la pression de la perversité, c'est valider la Loi et faire vos preuves. Ceux qui ont des compétences particulières en matière artistique peuvent ouvrir un chemin en validant la Loi. Aujourd'hui, nous avons ici certains élèves qui ne sont pas encore sortis et qui sont venus assister à la conférence de Loi, c'est excellent. Naturellement, sous la pression de la situation, il peut y avoir des gens à la traîne. Pouvoir le reconnaître et bien faire de nouveau, c'est cela être responsable envers soi-même.

 

            Beaucoup de nos élèves n'ont pas traversé cette catastrophe colossale que fût la Révolution Culturelle, car ils étaient encore très jeunes à l'époque. Alors dans cette persécution actuelle des disciples de Dafa et face à la pression de circonstances dures et perverses, ça a été pour eux un choc psychologique. Ils n'avaient jamais traversé une chose pareille et tout d'un coup, des conditions oppressantes comme celles-là leur sont tombées dessus, ayant sur eux un énorme impact psychologique. Avec cette sorte de répression et de persécution – qui d’une part utilise toutes les formes de la capacité du gouvernement pour mentir, calomnier et monter des coups, et qui de l'autre met en action tous les outils de la dictature et tous les moyens de la propagande dans l'arsenal du parti pervers – il y a, c’est vrai, quelques nouveaux élèves qui n'ont jamais traversé une chose pareille et des élèves qui n'étaient pas diligents dans l'étude de la Loi et qui n’ont pas su quoi faire à l'époque, certains sont même devenus carrément pessimistes et puis il y a ceux qui ont commencé à ne plus du tout se distinguer des gens ordinaires. Comme le nombre de personnes qui apprenaient Dafa était énorme, ce genre d’élèves n’était pas non plus en petit nombre à ce moment-là. Mais pour la majorité des disciples de Dafa, Dafa s'était déjà enraciné dans leur vie à mesure qu’ils apprenaient la Loi et si on leur avait vraiment demandé de quitter Dafa, je pense qu’étant des vies ayant obtenu la Loi, ils auraient senti que cela revenait à ce que leur vie perde tout espoir, à ne plus avoir de futur, et qu’ils ne pouvaient donc vraiment pas se séparer de Dafa. Quant aux élèves devenus pessimistes, c’est en réalité une confusion passagère, même si bien sûr certains ont été particulièrement confus. (Le Maître rit) Mais peu importe, tant que vous pouvez le réaliser et revenir, tout va bien. Quelle que soit la situation, la persécution n'est pas encore terminée et il y a toujours des opportunités de retourner sur le chemin de la cultivation et pratique et de faire les choses que les disciples de Dafa doivent faire. Cela va juste compter comme une épreuve dans la cultivation et pratique que vous n'avez pas bien passée et vous devez juste bien avancer sur le chemin à venir. Vous n'avez pas bien fait dans le passé, mais ne vous sentez pas accablé. C'est en fait parce que vous n'avez pas pris l'étude de la Loi sérieusement et aussi parce que vous cultivez et pratiquez parmi les gens ordinaires, alors dans des circonstances comme celles-là, l'attachement à la peur peut vous amener à décrocher de l'état de cultivation et pratique d'un disciple de Dafa, avec le temps il y aura c’est sûr un décalage dans votre compréhension de la Loi. Mais ne soyez pas inquiet, car vous pouvez petit à petit vous rattraper en étudiant la Loi. Quant aux autres élèves, vous devez aider ce genre d'élève, soyez compréhensifs envers eux, tant que vous faites partie des disciples de Dafa, vous devez tous bien coopérer.

 

            Il y a une exigence dans la cultivation et pratique des disciples de Dafa, c’est que vous devez sauver les êtres et valider la Loi. Depuis que la persécution a été lancée, globalement vous avez très bien fait. Chacun a utilisé ce en quoi il est bon, ses différentes capacités techniques et tout ce qu'il a appris pour valider Dafa et cela comprend d’utiliser les moyens de la culture. Bien sûr, pour avoir un bon effet du point de vue artistique, vous devez faire du bon travail en composant de la musique ou dans les arts scéniques. En parlant de musique et des arts de la scène, il nous faut c’est vrai des élèves avec des aptitudes particulières dans ces domaines, alors voyons si nous pouvons en dénicher quelques uns. Nous avons effectivement des gens talentueux de cette sorte. Maintenant je vais vous parler un peu de la création.

 

            Si vous voulez composer de la bonne musique et accomplir quelque chose dans les arts de la scène, vous devez vraiment réfléchir ensemble et suggérer des idées. Améliorer la qualité de vos prestations, y compris pour la télévision, cela vous demande un effort collectif . Actuellement, c’est un fait que ce genre de personnes talentueuses sont très peu nombreuses parmi nos élèves en-dehors de Chine continentale. Parmi les élèves de Chine continentale il y a des personnes avec toutes sortes de talents et ce ne serait pas un problème de réunir autant de troupes de spectacle que nécessaire. Mais en-dehors de Chine continentale, c'est plutôt difficile à faire. Alors vous devez réfléchir à une solution pour ça. J'ai encore une remarque. Vous avez vu que de plus en plus, les programmes de New Tang Dynasty TV sont sur la bonne voie, mais sous plusieurs aspects il y a encore des améliorations à faire. Ses programmes de musique et de spectacles ne sont pas encore très riches. Il ne faut pas que votre public pense que vos programmes télévisés sont ennuyeux. Alors vous devez réfléchir à la façon de rendre vos programmes télévisés plus attractifs. Pour mieux clarifier la vérité, il faut que davantage de personnes regardent, cela signifie que vous devez donc satisfaire aux goûts du public en général, c'est seulement ainsi que vous pouvez atteindre un meilleur effet pour clarifier la vérité, c'est pourquoi vous devez trouver des idées et bien vous coordonner. Donc c’est à vous de trouver comment mieux accomplir le maximum d’effet possible, c'est-à-dire faire que chacun de vos spectacles et de vos émissions de télévision ait un contenu plus riche et soit d'un niveau plus élevé. Asseyons-nous ici, examinons et discutons, si quelqu’un a une bonne idée, qu'il la propose et nous pouvons en discuter et voir si ça peut marcher.

 

            Il y a pour le moment plusieurs difficultés. Une est de trouver des fonds et une autre d'avoir peu de personnes avec des talents particuliers – il y en a très peu qui ont une formation professionnelle. Ce sont les difficultés les plus fondamentales et les plus grandes. Mais après tout, je pense que vous êtes des disciples de Dafa, tant que vous essayez de tout votre coeur, tout ce que êtes capables de faire pour valider la Loi et sauver les êtres, faites le. Puisque nos moyens sont limités, je pense que nous devons voir si nous pouvons obtenir le maximum des moyens que nous avons.

 

            J'ai une autre idée. La télévision peut-elle organiser un gala de Nouvel An cette année ? La période du Nouvel An arrive et dans les programmes de la télévision chinoise en Amérique du Nord comme partout ailleurs dans le monde, il manque l'atmosphère du Nouvel An. C'est particulièrement vrai pour les émissions de Nouvel An sur la télévision de Chine continentale. Beaucoup de gens l'appellent « télévision catastrophique », avec cette culture rigide du Parti et les formules stéréotypées ridicules qui portent aux nues ce parti pervers comme étant « grandiose, glorieux et droit ». La « situation grandiose et magnifique » invariablement mise en place depuis des dizaines d’années dupe grossièrement les Chinois. Alors pourquoi cette fois ne pas créer un programme culturel libre de la culture du Parti et libre de ses plaisanteries vulgaires et grossières – un programme qui appartienne véritablement à l'humanité ? À tout le moins vous pourriez donner au grand public de New Tang Dynasty TV une émission plus satisfaisante à regarder et cela aidera la programmation d’ensemble de la chaîne. Bien qu’il y ait actuellement peu de talents disponibles, on ne manque pas pour autant de capacités. En fait, j'ai vu que certains des spectacles qui ont été montés sont très bons. Ce qui nous manque le plus actuellement, ce sont des personnes qui puissent composer et arranger la musique ; dans certains spectacles que vous faites, l'accompagnement musical est un peu simple. En fait, nous avons quand même des gens qui peuvent le faire, la question est comment faire que ces disciples de Dafa qui ont ce genre de capacités participent et puissent donner le meilleur d'eux-mêmes.

 

            Ce sont les choses principales. Discutons-en et peaufinons-les ensemble. En fait, ce genre de choses concrètes, vous devez toutes les faire vous-mêmes. Ce sont des choses trop concrètes et normalement j'opte pour ne pas parler des choses trop concrètes. Chaque fois que des disciples de Dafa organisent une réunion, ils désirent que le Maître vienne et dise quelques mots, cette fois-ci, il s’agit de frayer un chemin dans le domaine artistique pour la cultivation et pratique, pour sauver les êtres et valider Dafa, alors j'ai accepté de dire quelques mots pour vous aider à avoir l'esprit plus clair sur l'importance des choses que vous faites en validant la Loi. En fait, ces derniers temps vous avez déjà très bien fait, mais vous devez faire les choses sur une plus grande échelle. Vous devez mieux vous coordonner, que votre force soit plus ample et que le contenu de votre création dans tous les domaines s'améliore. Voilà mon idée. Avant que j'arrive, vous aviez déjà commencé votre réunion, alors continuons. (Le Maître rit)

 

Un disciple demande : Maître, puis-je vous demander conseil pour quelque chose ?

 

Le Maître : Allez-y.

 

Un disciple demande : J'ai un vieil ami qui joue du erhu et du piano, il compose aussi. Je le connais très bien et je peux dire qu'il n'aime pas comment vont les choses en Chine. J'aimerais l'inviter à venir ici et la première chose que je ferai une fois qu'il aura quitté cet environnement sera de lui clarifier la vérité.

 

Le Maître : En fait j'ai réfléchi depuis longtemps à l'idée que vous mentionnez. Les élèves de Chine continentale ont les moyens de réunir autant de troupes de spectacle que nécessaire, ce ne serait même pas un problème de le faire à grande échelle, on pourrait même créer un immense orchestre symphonique. Mais hors de Chine, il n'y a pas les conditions. Et bien de toute façon, une idée est juste une idée, vous devez bien réfléchir si c'est réalisable ou non de l'inviter. De plus, une fois arrivé ici, le rôle qu'il peut jouer doit aussi être envisagé de façon réelle. Sa position envers le Falun Gong ne sera bien sûr pas un problème une fois que la vérité lui aura été présentée. Je ne peux que vous dire d'essayer et vous verrez.

 

Un disciple demande : Je pense qu'il nous manque des personnes capables de composer de la musique ?

 

Le Maître : Si l'on parle de composer de la musique, il y en a en fait un bon nombre parmi vous, il est possible qu'il y en ait davantage qui ne sont pas là aujourd'hui. Actuellement, composer de la musique, comme je le vois, n'est pas en fait un grand problème, c'est comment l'arranger qui est le défi.

 

Un disciple demande : Parmi les gens ordinaires, il y a beaucoup de personnes qui ont d'extraordinaires talents concernant l'arrangement musical. Pouvons-nous les inviter à nous aider ?

 

Le Maître : C'est une idée, vous pouvez essayer et voir.

 

Un disciple demande : J'ai terriblement honte d'être assis ici aujourd'hui devant le Maître. Hier à la conférence de Loi, mes larmes tombaient comme de la pluie, car jadis je me suis spécialisé dans la composition et l'arrangement musical, mais je ne suis pas encore sorti sous la persécution. Tout du long je n'ai pas été ferme et tout du long je n'ai pas été capable de me débarrasser de mes propres bagages. Je demande pardon au Maître. À partir d'aujourd'hui je vais m'impliquer et à partir d'aujourd'hui je vais vraiment sortir. (Applaudissements) J'ai une idée pour le concert de la grande Tang. En Angleterre, il y a quelques personnes spécialisées dans la recherche de l'ancienne musique Tang et ils ont rassemblé des partitions de quelques musiques Tang. Je pense que pour la partie classique, nous pourrions écrire des partitions sur la base de l'ancienne musique Tang.

 

Le Maître : Pourquoi est-ce que je parle toujours de la culture de la dynastie Tang ? La culture Tang est la véritable culture humaine et elle en est l'apogée. Que ce soit au niveau technologique ou dans la culture que les gens avaient, tout était à son summum. Les choses ont commencé à décliner après les Tang. Bien sûr, vous avez vu que certaines choses étaient très bien dans les périodes Ming et Qing, mais en fait ils avaient déjà pris un tournant vers la banalité, les lettrés et les artisans concentraient leur attention sur des détails futiles. Leur esprit était devenu très étroit – orienté à l'excès vers les détails – et ils n'avaient plus l'air majestueux, ni la finesse et le travail exquis de la période Tang. Mais quelque soit la période, vous pouvez vous en inspirer dans votre création artistique. Cependant, vous devez vous assurer que cela intègre les traits de la culture que Dafa lui-même doit donner à l'humanité, frayant un chemin droit ouvert par les disciples de Dafa et le laissant à l'humanité. Ce n'est pas comme si vous deviez copier toute chose de la seule période Tang. Vous pouvez vous inspirer de la culture des anciens de la dynastie Tang ou de n'importe quelle dynastie et pour la musique, vous pouvez prendre comme base l'état d'âme et la grâce de l'époque ancienne et créer des choses qui mettent le plus en valeur les caractéristiques des peuples de la plaine centrale*.

 

Un disciple demande : Bonjour Maître ! En faisant des arrangements musicaux, j'éprouve souvent un doute, par exemple, pour la musique pour enfants il faut souvent ajouter un peu de joie. J'ai déjà composé deux musiques avec une influence jazz, je me demande si c'est une bonne chose ?

 

Le Maître : Musique d'aujourd'hui ou musique ancienne, quelque soit le cas, vous devez frayer votre propre chemin, basé sur votre compréhension en tant que disciple de Dafa. Pourquoi est-ce que je dis cela ? Parce que qui que ce soit dans ce monde, aussi grandes soient ses capacités, aussi grands soient ses dons naturels, si vous lui demandez de frayer un chemin pur et propre, il ne pourra pas. Avoir simplement une technique superbe ou de la maîtrise dans une compétence ne suffit pas. Les disciples de Dafa sont devenus très purs dans le processus purificateur de leur propre cultivation et pratique et de la validation de la Loi, leur état d'esprit ou la façon dont ils considèrent les choses sont différents. C'est pourquoi vous êtes capables de le faire, c'est pourquoi vous êtes capables de vraiment guider les gens soi-disant modernes sur un chemin qui soit vraiment pour les êtres humains, vous pouvez donc jouer un tel rôle et poser de telles fondations pour l'humanité. Comme je l'ai dit, la télévision que vous avez créée, votre journal, votre station de radio, etc. tous semblent faire face à de nombreux défis. Mais petit à petit tous ces défis vont être résolus. Le point crucial est de donner à l'humanité une bonne forme de culture. Vous verrez que les gens du futur suivront dans tous ses aspects tout ce que les disciples de Dafa sont en train de faire. Plus tard, ce sera la principale culture de la future race humaine. Alors le point crucial, c'est si vous êtes capables ou non aujourd'hui de produire de bonnes choses. Si vous arrivez à établir ces choses essentielles, les gens du futur les étudieront, donc ce que vous faites et les choses que vous produisez sont d'une extrême importance. L'ordinaire, l'ancien, le moderne – si c'est ce dont nous avons besoin, nous pouvons nous en inspirer. Mais c'est sûr que vous devez créer des choses droites. Vous devez agir en étant responsables envers les gens. (Le Maître rit) Pas de stress – ce n'est pas pour vous demander de faire quelque chose d'extrêmement difficile, en réalité pour les choses que vous faites normalement, il y a déjà une différence avec les gens ordinaires, avec vos compétences techniques, ce sera quelque chose d'extraordinaire.

 

            Comme je l'ai dit il y a un moment, que ce soit la musique Tang, la musique d'aujourd'hui ou quoi que ce soit d’autre, si vous pouvez intégrer les points forts de ces choses tout en produisant vos propres choses, il est garanti que ce sera différent des choses des gens ordinaires. C'est parce que votre état spirituel et le sens plus profond que vous avez vont assurer que le sens intérieur de la musique que vous créez est différent. Mais il y a une chose, si vous pouvez faire que la tonalité elle-même de la musique devienne meilleure, si vous arrivez à bien faire cela, alors c'est vraiment prendre un excellent chemin.

 

Un disciple demande : Maître, je suis une personne qui a reçu une formation en musique occidentale, maintenant j'ai beaucoup de contact avec la musique chinoise. Que pensez-vous de mélanger la musique occidentale et la musique chinoise ?

 

Le Maître : Il n'y a en soi pas de problème à faire ainsi, vous pouvez vous inspirer de chacune d'elles. Le point-clé c’est de frayer un chemin. Prenons par exemple la question des arrangements musicaux. En Chine ancienne, on ne s’intéressait pas beaucoup aux arrangements musicaux. À cette époque, cela prenait généralement la forme de jouer ensemble et il y avait tout au plus différents instruments prenant la direction ou jouant les parties solo. On ne faisait donc pas très attention à l'arrangement musical. Le concept d'arrangement musical que nous avons aujourd'hui vient en fait de la culture musicale occidentale et c'est fondamentalement quelque chose que les divinités ont transmis à l'homme. C'est une des meilleures choses de ce cycle de civilisation humaine, c'est aussi une chose qui apporte des bienfaits aux êtres humains.

 

Un disciple demande : Maître, la différence entre la musique classique chinoise et la musique classique occidentale est énorme. Quel genre de différence y a-t-il entre elles au ciel ?

 

Le Maître : Avant la Renaissance, les instruments de musique et la musique elle-même étaient très simples en occident. Après la Renaissance, la musique occidentale a peu à peu atteint son apogée et les arts de la culture humaine ont fait un pas en avant gigantesque en très peu de temps. Le contraste entre cette période-là et la culture artistique antérieure est spectaculaire. Quant à la musique céleste, bien sûr, il y a de nombreuses variétés de musique, formées par les caractéristiques des états des différents êtres. La musique occidentale d'aujourd'hui, que ce soit les arrangements musicaux et les instruments de musique ou la maîtrise des capacités de ses instruments, toute sa théorie musicale s'est développée en un système complet de musique, c'est un sujet d'étude complexe et difficile comparé à la musique que l'humanité avait à l'origine. Ici sur le plan humain, on peut voir la musique occidentale comme un système complet, quelque chose que les divinités ont transmis à dessein à l'homme dans la période récente. La musique orientale est un genre de culture normale que les divinités ont continuellement transmis à l'homme au cours de l'établissement de l'ensemble de la culture de l'humanité dans l'histoire. Il n'y a donc pas seulement une différence entre les deux cultures orientale et occidentale, car ce sont des choses transmises de multiples systèmes cosmiques et dans d'autres systèmes cosmiques incroyablement nombreux, chacun de ces systèmes a sa propre spécificité, en outre ils sont extrêmement systématiques, sacrés et merveilleux. Ce que nous avons donc ici est ce que les divinités ont transmis à l'homme, quelque chose qui peut être exprimé en utilisant les moyens de l'homme, y compris les arts du spectacle et de la peinture. L'homme ne connaît que la peinture à l'huile, la peinture traditionnelle chinoise, etc., alors qu'en fait ce ne sont que les traits des cultures des vies les plus basses de multiples systèmes transmis par les divinités de nombreux systèmes. C'est-à-dire que la race jaune correspond à des divinités de différents niveaux d'un système d'un corps céleste, tout du long jusqu'à la plus haute divinité, et dans ce système il y a un état où ses propres caractéristiques existent. La même chose est vraie pour les blancs : ils ont un système cosmique qui leur correspond. On trouve dans chacun de ces systèmes les caractéristiques et voies d'existence des différentes vies d'un univers donné, qui, si on l'exprime dans le monde humain, manifeste les caractéristiques des différentes cultures des différentes races. Pour cette raison, il y a des différences entre leurs instruments de musique et les particularités et les styles de leur musique. Mais le système de musique présent en occident dans les périodes récentes, y compris ses instruments, n'est pas non plus quelque chose qui existe à l'origine dans les mondes célestes des divinités de la race blanche. Il appartient au système cosmique de vies très lointaines et a été transmis uniquement à la société occidentale ; il a aussi été apporté ici pour la Loi. La culture humaine créée pour la rectification de la loi depuis longtemps est déjà extrêmement riche pour cette couche de vies que sont les êtres humains.

 

Un disciple demande : Bonjour Maître ! Je suis un étudiant dont la matière principale est le jazz. (Le public rit) Alors je me demande parfois si c'est quelque chose que je peux faire ?

 

Le Maître : Voilà ce que je pense. Actuellement, c'est l'étape où les disciples de Dafa cultivent tout en validant la Loi et ce n'est pas le moment où la Loi rectifie le monde humain. Donc, puisque vous cultivez et pratiquez dans la société humaine ordinaire, vous devez manger, ce qui implique que vous devez avoir un travail. Certains emplois ne conviennent pas vraiment, mais bon, que pouvez-vous y faire ? Ce que je dis, c'est que ça va de vous conformer au maximum à l'état des affaires de la société des gens ordinaires concernant votre travail. Beaucoup de choses dans la société humaine ne sont en fait pas bonnes, mais c'est juste comment est la société humaine ordinaire en ce moment-ci et les gens de ce monde acceptent aussi tout cela. Voilà comment est la société. Avant que la Loi rectifie le monde humain, l'humanité est dans cet état-là, alors pour le moment nous la laissons telle qu'elle est. Vous pouvez faire votre travail juste comme avant. Mais comme vous cultivez et pratiquez, vous devez avoir l'esprit clair sur quelles choses sont droites et lesquelles ne le sont pas. Vous dites : « C'est ce que je dois étudier », tout du moins vous pouvez acquérir quelque chose au niveau de la théorie musicale et de la virtuosité, vous aurez au moins maîtrisé des connaissances. Donc en même temps que vous maîtrisez les choses essentielles de la musique, vous pouvez, pour vivre, utiliser sous la forme d'un emploi ce que vous avez appris, il suffit que vous fassiez de votre mieux. En même temps, vous pouvez produire davantage de choses orthodoxes et traditionnelles, et si les conditions le permettent, vous pouvez explorer d'autres formes d'autres musiques orthodoxes, vous pouvez choisir d'étudier les choses que vous considérez comme droites – c'est quelque chose que vous pouvez faire. En fait, quoi que vous étudiiez, comment les notes sont exprimées est juste une question de style, tandis que le savoir de la théorie musicale à apprendre est le même.

 

Un disciple demande : Depuis que l'équipe de musique a été formée, que ce soit pour les arrangements ou la composition, j'ai été confronté tout du long à une grande barrière, c'est-à-dire que pour ce que j'écris ou les arrangements que j'aide d'autres à faire, le niveau laisse à désirer. Mais il semble que tous aient déjà donné leur maximum et il semble que tout ce que j'ai appris a été mis entièrement à contribution. Je n'arrive vraiment pas à trouver comment traverser cela et nous améliorer. (Le public rit)

 

Le Maître : En ce qui me concerne, je ne pense pas nécessairement que ce soit comme vous le dites. En fait, j'ai écouté la musique que vous jouez, si nous parlons de niveau, pour l'instant je ne trouve pas qu'il y ait un problème de bas niveau. Ce qui est crucial, c'est que ce que nous créons soit traditionnel et populaire et que nous frayons un chemin droit. Les gens ordinaires ne disent-ils pas que les musiques doivent être faciles à retenir ? Quand vous la chantez, les gens près de vous doivent avoir envie de l'apprendre et être capables de la chantonner. Autrement dit, il s'agit de la question de comment vous pouvez faire qu’elle soit en même temps droite et convienne au goût des gens. En fait, dit clairement, pour ce que les disciples de Dafa créent, le niveau n'est pas un problème. Ce qui est crucial, c'est de frayer votre propre chemin.

 

Un disciple demande : Depuis 1949, la Chine n'a au fond pas eu de musique ; au moment où une personne moyenne ouvre la bouche pour chanter, il est garanti que ce qui en sort ce sont les chants de la culture du parti, cela comprend aussi bien les paroles que la musique. Maintenant nous avons cette opportunité, en faisant appel à la puissance de Dafa et à ce moment opportun, de créer une trouée céleste pour l'humanité. Je pense que la musique que nos élèves ont créée tend actuellement dans son ensemble à une beauté douce et une grande sérénité, mais peut-être qu'il y manque un sentiment de gloire ou de majesté.

 

Le Maître : Parmi les mots que vous venez d'utiliser pour décrire, il y en a un qui est vraiment bien trouvé, c'est « sérénité ». (Le public rit) Les gens sont excessivement passionnés ou intensément combatifs, ce ne sont pas des états normaux d'un être humain. C'est en fait quelque chose qui arrive sous l'effet de la nature de démon. Le bien et le mal existent tous deux chez une personne, alors quand une personne est particulièrement excitée ou quand ses actions dépassent les limites de ce qui est raisonnable, cela provient principalement des trucs de la musique d'aujourd'hui. Lorsqu'une personne est irrationnelle et en proie à quelque chose, lorsqu'elle devient folle et qu'elle perd la raison, ceci est justement en train de réveiller son côté négatif. Par contre, lorsqu'une personne est dans un état serein, elle est bienveillante et c’est en fait le véritable état humain. Dans la sérénité se manifeste aussi la gloire, bien que cette gloire soit basée sur la sérénité. (Applaudissements)

 

            Je vois que vous avez des compétences, vous n'avez pas besoin de vous comparer à ce qu’on considère comme le standard d’élite de l'époque actuelle, en fait, beaucoup de ce qui se fait de nos jours, ce sont des trucs modernes. Combien de personnes actuellement peuvent composer de grands mouvements musicaux décents dans la véritable tradition orthodoxe ? Ils ont tous pris la voie de la musique moderne. Dans la période récente, les chansons en Chine sont toutes des produits de la culture du parti, rien ne reste de vraiment présentable. Personne en Chine aujourd’hui ne peut produire quoique ce soit qui ressemble à ce que les musiciens occidentaux ont créé avant le siècle dernier. Bien sûr, l’occident ne peut plus produire cela non plus, car son apogée est déjà passée et les trucs chaotiques modernes ont jeté la musique classique au fond de la vallée. Mais après tout l'occident l'a quand même connu une fois, tandis que la Chine ne l'a jamais connu. En fait, il y a eu de très bonnes choses dans la musique chinoise ancienne et récente. Les bases et les mélodies essentielles sont toutes le genre de choses qui reflètent le véritable état de l'homme et si quelqu'un veut créer, il peut vraiment exprimer d'immenses et vastes dimensions ; c'est simplement qu'aujourd'hui, il n'y a personne qui fasse un effort pour de telles choses, c'est encore plus difficile de développer un système. Bien sûr, quand les dynasties changent, les cultures changent aussi et les choses de l'ancienne dynastie sont emportées par l'impact de la culture de la nouvelle dynastie. Voilà une autre raison. Il n’y a donc pas moyen que l'essence de la musique d'une culture de quelques 5'000 ans puisse parvenir jusqu'à aujourd'hui ; personne dans aucune dynastie n’a pu préserver cela. Les écoles de peinture et de musique de l'occident ne sont pas apparues avant les deux derniers siècles. De telles écoles ont des sujets de cours, des critères et des normes. Ceux qui étudient là savent quoi apprendre et tous les diplômés des écoles sont passés par une formation systématique et standard. Ainsi un système complet a été formé. Tandis que dans toutes les dynasties de la Chine, il n'y a jamais rien eu de pareil. Bien sûr, après la fondation de la République, il a commencé à y avoir des gens en Chine accordant de la valeur à ces choses. Peu à peu, il y a eu des élèves qui revenaient après avoir étudié quelque temps en occident et ils maîtrisaient certaines choses de la musique occidentale. Alors dans les derniers jours de la dynastie Qing, on a vu graduellement apparaître des personnes avec ce genre de talent. Mais quant à être capable de vraiment systématiser à travers la musique la culture, la profondeur ou le style du peuple chinois ou d'en faire quelque chose de vraiment décent et faisant partie du courant principal de la culture, personne ne l'a fait. Le parti pervers a tempêté pendant tant d’années, avec des trucs comme la campagne « Cent fleurs s'épanouissent ensemble », mais tout cela était dans l'intérêt de son règne pervers. En réalité, il n'a rien fait du tout, car la culture de ce Parti censée servir la dictature est violente, intensément ardente et elle s'est donnée pour but de détruire la culture ethnique chinoise. Elle est incompatible avec le caractère authentique et serein des êtres humains, elle n'a rien d'humain, et bien sûr elle a encore moins la profondeur et le style de la civilisation chinoise classique vieille de 5'000 ans. Les trucs les plus basiques inventés par ce parti malveillant ont été importés d'Union soviétique.

 

            Je vois que vous avez tous l'air d'avoir de nobles aspirations et une ferme volonté. Dans ce cas, si c'est ce que vous voulez, alors faites-le pour voir. Ce que je peux dire, c'est que les chansonnettes et les chants populaires qui ont été transmis en Chine depuis l'antiquité jusqu'à présent, beaucoup de ces choses ont le parfum des diverses dynasties et ce que les gens en Chine créent aujourd'hui a également quelques éléments des diverses dynasties, mis à la sauce soviétique. À l'époque du vieux Shanghai, il y avait beaucoup de chansons en vogue. Bien que le texte de certaines d'entre elles n’était pas très bon, la richesse et le charme de la Chine classique étaient incorporés dans ces chansons, ainsi que la conscience de nos ancêtres. Alors la base des mélodies était le charme rythmique des anciennes traditions chinoises. Si vous pouvez, sur la base des mélodies et rythmes de la musique de la Chine ancienne et en utilisant les techniques et méthodes de la musique occidentale, les mettre à profit – si vous arrivez à frayer cette voie – alors ce sera glorieux et splendide. Vous avez les idées claires sur ce que je dis, n'est-ce pas ? Car concernant ces choses vous êtes des experts.

 

Un disciple demande : Les instruments de musique occidentale ont leurs harmoniques. Je pense qu'une personne peut ressentir les connotations derrière les harmoniques. Les harmoniques des instruments occidentaux et des instruments chinois ont chacun leurs propres propriétés et caractéristiques spécifiques.

 

Le Maître : Ce n'est que votre propre ressenti. Maintenant, concernant les connotations, la culture humaine a un processus historique défini là-dessus, et chaque note jouée a les connotations des caractéristiques spécifiques de ce groupe ethnique ainsi que les sentiments d'un individu dans la vie. Chaque morceau de musique contient l'ambiance que l'interprète désire transmettre et bien sûr les notes utilisées auront à voir avec les connotations exprimées, cela comprend l'utilisation des harmoniques. Vous venez de décrire votre propre ressenti par rapport à cela.

 

Un disciple demande : Je suis un élève d'Autriche. Nous avons formé un groupe en Autriche composé de quatre personnes. J'étudie le piano classique, tandis que les trois autres jouent du jazz. Nous avons maintenant un problème : ils disent que la musique qu'ils produisent est pure, alors qu'en fait elle est toujours plutôt jazz.

 

Le Maître : Peut-être que c'est la notion qu'ils ont formée qui pense que c'est pur. S'il n'y avait vraiment aucune notion venant de la musique d'aujourd'hui qui les affecte, leurs créations seraient assurément différentes. C'est encore comme je viens de dire : si vous jouez cela pour vivre, alors ça va. Mais, lorsqu'il s'agit de produire véritablement de la musique de disciples de Dafa, vous devez créer votre propre chemin, et dans ce processus, c'est sûr qu'il y a des questions de compréhension.

 

Un disciple demande : Ils font de la musique jazz à l'école. Si nous jouons dans la rue, est-ce que ça va ?

 

Le Maître : Si vous arrivez vraiment à frayer un chemin qui est bon, votre prestation va attirer un grand nombre d'auditeurs – c'est sûr. Rappelez-vous quelque chose que j'ai dit : l'humanité tourne autour de Dafa et chaque fait et geste des disciples de Dafa aujourd'hui a un effet sur l'humanité. L'autre jour, j'ai eu une rencontre avec les spécialistes en peinture et je leur ai dit pourquoi il fallait prendre la voie des arts traditionnels et orthodoxes. Avant, lorsqu'ils cherchaient un lieu pour une exposition et qu'ils voulaient tenir une exposition artistique, c'était difficile pour eux d'en trouver un. Après que j'aie fini d'expliquer que l'humanité devrait retourner sur la voie des arts traditionnels et orthodoxes, on a pu sentir que l'attitude des gens de ce monde avait changé, parce que les divinités doivent créer un chemin pour la Loi. Mais ceci dit, si vous ne faites pas bien, vous allez rencontrer des obstacles, car tout ce que font les disciples de Dafa est inséparable de la cultivation et pratique. En réalité, l'humanité tourne autour de Dafa. Si vous produisez vraiment vos propres choses – vous verrez – tout le monde voudra écouter et regarder, et même beaucoup voudront l'apprendre.

 

Un disciple demande : J'aimerais demander au Maître d'expliquer certaines choses concernant les principes de la création. L'une est, si j'écris un concerto, puis-je y incorporer la musique de Dafa « Pudu », comme un des mouvements ? Une deuxième question c'est, lorsqu'il s'agit de former un orchestre, nous manquons de monde et alors parfois nous n'avons qu'une poignée de gens sur scène et cela n'a pas l'impact d'un grand orchestre. Puis-je créer un CD de musique de fond, et puis sur la scène quelques personnes jouent en même temps ? Une troisième question c'est, dans le passé, j'ai entendu de la musique d'autres dimensions et je me demande si je peux l'utiliser ?

 

Le Maître : La question de travailler ensemble dont je viens de parler traite exactement de cela, car il n'y a pas de problèmes de droits d'auteur entre vous. Il s'agit de la question de comment faire du bon travail ensemble et comment ouvrir une voie que Dafa puisse laisser aux gens du futur. Les pratiquants ne se préoccupent pas du gain ou de la perte que l'on peut avoir dans ce monde ; ce sont les gens ordinaires qui prennent au sérieux le gain ou la perte, la renommée et l'intérêt. Ce que les disciples de Dafa recherchent, c'est la véritable réalisation qui vient par la cultivation et pratique, donc ils n'accordent aucune importance à ces choses ordinaires. Chaque fois que quelqu'un fait quelque chose pour Dafa, les divinités l'enregistrent soigneusement pour le laisser au futur. Quant à ce que les êtres humains cherchent à obtenir ici, nous ne recherchons rien de tout ça, vous ne pouvez que cultiver d'une part pour vous-même et d'autre part pour les êtres. Vous êtes en train de sauver les êtres et de paver pour eux le chemin de la future race humaine. Mais si vous voulez utiliser « Pudu » dans la musique que vous créez, ce n'est pas que vous ne pouvez pas le faire – le point-clé, c'est que vous n'avez pas saisi véritablement le sens intérieur de « Pudu ». Dedans, il y a le processus entier que le Maître a traversé depuis la préhistoire jusqu'à la rectification de la loi – quel concerto pourrait contenir cela ?

 

            Pour votre deuxième question, elle concerne l’orchestre. Actuellement, il n'est pas possible de réunir un orchestre symphonique de grande envergure et le faire jouer aussitôt. Mais nous avons plusieurs moyens. La musique pour des spectacles scéniques comme la danse et autres, vous pouvez la créer en utilisant un ordinateur qui synthétise le son des instruments. De cette façon avec un seul violon on peut en avoir beaucoup et en en synthétisant, vous pouvez transformer une poignée d'instruments en un semblant de grand orchestre composé de beaucoup d'instruments. Les gens font souvent cela pour amoindrir les coûts lorsqu'ils font des bandes sonores de films. Donc c'est un moyen. Un autre est que vous pouvez utiliser un ordinateur pour directement simuler une prestation d'orchestre. Ça va aussi. Mais la qualité de certaines choses ne sont pas aussi bonnes et on peut tout de suite dire que ce sont des instruments électroniques. Comme c'est une simulation, assurez-vous alors qu'elle soit aussi réaliste que possible. Vous tous qui jouez de la musique, vous comprenez cela, car vous avez tous certaines connaissances sur les propriétés des instruments de musique. Alors bien sûr, aussi réaliste que la simulation puisse être, les professionnels peuvent entendre la différence, mais l'auditeur moyen ne la distingue pas. (Le public rit) Ce sont tous des moyens que vous pouvez utiliser. La troisième question est sur ce que vous entendez d'autres dimensions. Si vous pouvez vraiment reproduire cela, alors allez-y, mais je pense qu'en général ce sera très difficile à faire, parce que si vous n'êtes pas vous-même dans les dimensions plus élevées, vous n'aurez pas les instruments de musique composés de matière plus microcosmique et par conséquent vous ne pourrez pas sortir ce son. En outre, le son lui-même est la transmission du champ matériel et sans un champ matériel composé de matière de dimensions plus élevées, il n'y aura pas le sentiment du sacré.

 

Un disciple demande : « Pudu » et « Jishi » peuvent-ils être incorporés dans nos compositions ?

 

Le Maître : « Pudu » et « Jishi »... la première question dont je viens de parler était là-dessus et j'ai dit qu'il n'y a pas de question de droits d'auteur. À part les deux musiques pour la pratique que l'on ne doit pas toucher, les autres vous pouvez les utiliser ; elles peuvent être utilisées dans les situations où vous en avez besoin, alors ce n'est pas un problème. La musique des exercices ne peut absolument pas être touchée, car il y a tellement de choses en jeu avec la cultivation et pratique. Elle ne peut pas être intégrée dans une autre musique. Mais pour les autres musiques, bien qu'elles soient créées par les disciples de Dafa, après tout c'est pour les laisser aux gens ordinaires. Quant à « Pudu » et « Jishi », vous devez connaître le sens intérieur qu'elles véhiculent. Ça ne marche pas de fourrer l’univers dans un oeuf.

 

Un disciple demande : Si la qualité de la musique des exercices se détériore, à l'avenir pouvons-nous la réenregistrer ?

 

Le Maître : Ça va. Il n'y a pas de problème à améliorer la qualité.

 

Un disciple demande : Lorsque nous synthétisons la musique, le mieux est de rendre le son le plus ressemblant. Cela veut dire alors que nous devons acheter du très bon matériel et que nous avons besoin de fonds importants.

 

Le Maître : Pas nécessairement. Certains logiciels très simples ne sont pas chers et vous pouvez aussi en acheter de Chine continentale. (Le public rit) Certains ont une qualité acceptable et ils sont très bon marché.

 

Un disciple demande : En pensant dans le long terme, serait-ce une bonne chose de prendre un crédit pour acheter un meilleur ordinateur ?

 

Le Maître : Vous pouvez trouver des idées. Mais il y a une chose, c'est que le Maître n'a jamais dit que vous deviez insister pour faire quelque chose que les circonstances ne vous permettent pas de faire. Vous devriez absolument faire les choses en accord avec vos propres capacités. Sinon, bien que votre motivation soit bonne, ce serait encore aller aux extrêmes. Si vous vous causez des difficultés dans votre vie quotidienne, si dans chaque aspect vous vous rendez les choses plus difficiles, alors il vous deviendra difficile de faire les choses que les disciples de Dafa doivent faire. Ne vous créez pas de difficultés.

 

Un disciple demande : Pour le concert, nous avons acheté un zhongruan et un daruan. Quand nous les avons achetés, nous avons vu que le magasin de musique possédait une pipa de la dynastie Qing. Lorsque nous avons eu sa description, nous avons réalisé que les cordes utilisées pour les instruments anciens étaient différentes de celles d'aujourd'hui. Actuellement, ce sont des cordes métalliques, tandis que dans l'ancien temps la construction était différente, les cordes actuelles sonnent plus fort.

 

Le Maître : Dans l'antiquité, ils utilisaient des cordes en soie et en tendons de boeuf. L'environnement que l'homme avait dans l'ancien temps n'était pas bruyant, l'esprit des gens était tranquille, si vous utilisiez des cordes en soie dans ce cadre-là, le volume ne semblait pas trop bas aux gens. Parce que dans l'antiquité, ils n'avaient pas les instruments modernes occidentaux, tandis qu'aujourd'hui, lorsque des gens composent, ils doivent s'accorder aux circonstances actuelles. Dans l'antiquité, c'était toujours des cordes en soie ou en tendons, ce n'est pas seulement la question de ne pas avoir de biens manufacturés faits avec la technologie moderne ; cela a beaucoup à voir avec l'environnement de l'antiquité. Ce que nous voulons faire maintenant, c'est frayer notre propre chemin et non que nos instruments retournent à leurs formes anciennes. L'environnement de l'homme aujourd'hui est déjà tel qu’il est maintenant, nous n'avons pas d'autre choix que d'utiliser les instruments d'aujourd'hui.

 

Un disciple demande : Si nous voulons retransmettre en direct notre soirée du Nouvel An, il est probable que nous n'ayons pas l'équipement nécessaire actuellement. Mais si nous devons maintenant nous préparer comme si nous allions retransmettre en direct le Nouvel An...

 

Le Maître : Voici comment je vois les choses : il nous manque les conditions et une émission en direct n'est pas réalisable. Si nous devions faire venir tout le monde aux États-Unis et rassembler tous nos talents pour un événement, ce serait difficile à faire. Car certains doivent travailler ou aller au bureau, ou bien ils ne peuvent pas quitter leur famille ou la charge est trop lourde financièrement – il y aurait des difficultés de toutes sortes. Mais si vous arrivez à bâtir ensemble le programme artistique de chaque région et produire un DVD, pour les rassembler tous et les combiner ensemble, ça devrait marcher. Avec les ordinateurs, aujourd'hui vous pouvez réellement faire en sorte que ça ait l'air réel.

 

Un disciple demande : On peut partager la musique entre nous, mais y a-t-il la question des droits d'auteur lorsqu'il s'agit du monde extérieur ? Pour illustrer ce que je veux dire, il y a quatre ans, quand j'ai créé un programme de Falun Gong, j'ai utilisé « Pudu » et « Jishi ». Le directeur d'une station de radio a vraiment eu un coup de coeur pour cette musique, il a dit qu'elle était incroyable. Il a demandé si je pouvais la donner à la station et je l'ai fait.

 

Le Maître : Ce n'était pas très approprié. Car les gens ne vont pas la chérir. Et s'ils l'utilisaient à tort et à travers ? Nous n'avons pas le temps de nous occuper de créer pour les gens ordinaires, mais ce n'est pas approprié de donner « Pudu » et « Jishi » aux gens ordinaires pour qu'ils les utilisent à leur guise. Pour les autres choses ça va. À part ces deux musiques, en général il n'y a pas de problème pour les chansons créées par les disciples de Dafa.

 

            Maintenant concernant les droits d'auteur, savez-vous comment nous faisions au cours des années où je propageais la Loi ? Nous avons dû passer par beaucoup de problèmes pour que « Zhuan Falun » soit publié légalement. Donc une maison d'édition l'a publié, mais après l'avoir publié pendant un moment, elle a subi des pressions et a cessé. Mais ils savaient que le livre était vraiment rentable et ils ne voulaient pas me rendre mon contrat. Il y avait alors tellement d'élèves qui voulaient le livre et s'inquiétaient. Que pouvions-nous faire ? Donc beaucoup d'élèves apprenaient la pratique, les élèves aux points de pratique augmentaient en grand nombre, mais ils n'avaient pas de livres. On manquait de livres. C'est à cette époque que des éditions pirate sont apparues dans tout le pays, elles étaient fabriquées partout. Tant qu'ils ne me changeaient pas un seul caractère et pouvaient garantir la qualité, je n'y prêtais pas attention. Après tout, ces gens vivent pour faire de l'argent et les mérites et démérites de leurs actes se compensaient l'un l'autre, ça allait qu’ils gagnent de l'argent. Beaucoup de choses de nos disciples de Dafa sont pour être données aux êtres humains après tout. Si une personne peut le chérir, elle ne va pas l'utiliser n'importe comment ou le modifier, si elle le modifie, vous devez la retrouver, car nous détenons toujours les droits d'auteur.

 

Un disciple demande : Une bonne chanson peut influencer des générations, elle peut être encore populaire aujourd'hui.

 

Le Maître : Un musicien talentueux, savez-vous comment il peut composer de la musique d'une telle qualité ? Comment se fait-il qu'il puisse acquérir une réputation qui dure des centaines de génération ? Ce n'est pas seulement que les mélodies sont exquises. Les connotations d'un morceau de musique viennent des qualités d'une personne, de ses riches expériences de vie et de son talent inné. Voilà pour le côté humain. La vie d'un pratiquant a été changée, en outre elle surpasse le niveau des êtres humains ordinaires. Disciples de Dafa, si vous arrivez à vraiment frayer votre propre chemin, vos choses seront révérées par les gens encore plus que celles des musiciens connus parmi les gens ordinaires. Elles auront une réputation qui durera des centaines de milliers de générations. Car vous êtes des disciples de Dafa et votre chemin est droit, alors ce que vous créez sera pour toujours ce que l'humanité apprendra et utilisera. (Applaudissements)

 

Un disciple demande : Maître, j'aimerais vous demander si la façon de chanter des variétés est de nature démoniaque

 

Le Maître : La façon de chanter des variétés, ce sont juste des chansons populaires et il n’y pas besoin de méthode pour les chanter. Les chansons populaires de chaque pays de l'antiquité jusqu'à nos jours se sont transmises de cette façon, c'est vrai pour chaque ethnie. Aujourd'hui pourtant, les gens les ont standardisées en un système de musique actuelle, ils leur ont ajouté une coloration moderne, en en faisant quelque chose de vulgaire, chargé de nature démoniaque – les airs sont pourris et même très abjects. Beaucoup de jeunes recherchent ces choses. Peu importe avec quelle méthode vous chantez , vous pouvez tirer le bon côté dans tous les cas, mais vous devez frayer votre propre chemin.

 

Un disciple demande : Maître, je pense qu'il y a deux tendances dans les chansons que nous créons aujourd'hui. L'une est qu'il y a des choses dans la chanson qui ont à voir avec notre propre cultivation et pratique et l'autre est qu'afin que les gens ordinaires comprennent ce qu'ils entendent, même des choses comme « Falun Dafa est bon » on ne peut pas les mettre dans les chansons. Je ne pense pas que ce soit juste.

 

Le Maître : Valider la Loi est quelque chose que les disciples de Dafa doivent absolument faire. Donc quand vous créez de la musique, vous devez prendre comme but de sauver les êtres, clarifier la vérité et faire l'éloge des disciples de Dafa. Bien sûr, si nous parlons d'un feuilleton télévisé et que vous voulez ajouter de la musique d'ambiance à l'histoire ou à un spectacle sur scène, alors ce n'est pas un problème. Les feuilletons télévisés sont des programmes de divertissement après tout, c'est fait pour différentes catégories de téléspectateurs – en particulier des téléspectateurs ordinaires. Bien sûr, pour certains contenus de la musique, comme dans l'histoire du feuilleton on doit mettre beaucoup d'actions quotidiennes des gens ordinaires qui n'ont rien à voir avec les disciples de Dafa, alors cela signifie-t-il que vous n'allez pas l'écrire ? Vous devez quand même l'écrire, vous devez quand même le faire. En fait, quelque soit le cas, ce seront des choses produites par des disciples de Dafa après tout et donc elles seront différentes. Lorsqu'on a vraiment l'occasion de représenter directement Dafa et les disciples de Dafa, là les choses de Dafa doivent être le thème principal. Si vous, qui êtes des disciples de Dafa, ne prenez pas du tout en compte Dafa, que vous aimez justement créer des choses de personnes ordinaires, alors vous êtes une personne ordinaire. La responsabilité des disciples de Dafa est de sauver les êtres et de valider la Loi. C'est très facile de se positionner.

 

Un disciple demande : Maître, j'aimerais demander quelque chose, bien que je ne sois pas sûr que ce soit approprié. Il me semble que depuis que le PCC a pris le pouvoir en Chine continentale, ce Parti malveillant a souvent utilisé les tambours de ceinture ?

 

Le Maître : Je peux vous dire que le tambour de ceinture a une histoire de près de mille ans en Chine, c'est une forme de culture transmise par les régions de l'ouest de la Chine et de la plaine centrale du Guanzhong. Alors si l'on parle des tambours de ceinture, je sais qu'il y a aussi une autre forme de tambour. Vous avez vu que dans la province du Shaanxi, il y a une sorte de tambour de ceinture de presque un pied et demi de diamètre, seulement joué par les hommes, quand on en joue, il possède vraiment de l'impétuosité. Est-ce que quelqu'un parmi les personnes ici travaillant dans la danse le connaissent ? Vous pouvez aussi utiliser ce genre de tambour, c'est aussi bien. Savez-vous quoi ? Quand vous avez utilisé pour la première fois les tambours de ceinture dans un défilé à New York, beaucoup de gens ont dit : « Les Chinois sont arrivés. » Ils sentaient que ceux-ci étaient le véritable peuple chinois qui était arrivé. Le Parti malveillant utilise les choses de la culture chinoise pour se glorifier lui-même. Mais ce ne sont pas les choses du Parti malveillant, c’est sûr. Ce Parti est un spectre venant de l'ouest, un spectre pervers. (Le Maître rit)

 

Un disciple demande : Supposons que nous voulions publier une musique agréable à écouter, par exemple une collection particulière de musique de erhu, serait-il approprié de mélanger des choses chinoises et occidentales quand nous faisons les arrangements musicaux ?

 

Le Maître : L'idée que j'ai exprimée était que vous pouvez vous inspirer de toute chose qui est bonne. Alors bien sûr, la méthode pour arranger la musique en occident ou sa théorie musicale sont bonnes à utiliser. Si vous prenez une chose dans son intégralité et avec, vous faites une moitié chinoise, l’autre moitié occidentale, ce n'est pas comme ça qu'il faut faire. Il s'agit de comment frayer votre propre chemin. Je pense que la musique occidentale et la musique asiatique existant dans les cultures de ce cycle de la race humaine sont toutes deux des choses plutôt bonnes. Quelque soit la race, lorsque chacun est descendu chez les êtres humains et entré dans ce monde, il est d'abord né en Chine. Après la disparition d'une dynastie, il va alors quitter la Chine pour aller dans le monde entier. Alors par qui les choses de Chine ont-elles été laissées ? Par les divinités, par les cultures de chaque dynastie et par les êtres humains du monde entier. J'en ai parlé auparavant. Ce que vous êtes en train de faire, c'est de choisir, choisir ce qui est bon dans l'héritage légué par l'histoire.

 

Un disciple demande : Les chants folkloriques locaux des provinces du Shanxi et du Shaanxi comptent pour quelques 80% de tous les chants folkloriques chinois. Les mélodies de base de la musique là-bas sont remarquablement belles. Certaines des paroles ont été déformées depuis 1949, mais en fait, la musique originale et les mélodies sont excellentes. Je ne suis pas sûr d'avoir bien compris. Le Maître pourrait-il dire un mot à ce propos pour que mon esprit soit tranquille ?

 

Le Maître : Dans certains chants folkloriques du nord comme au Shanxi et au Shaanxi, beaucoup de mélodies viennent de la Chine ancienne.

 

            La plupart de notre discussion a jusque là concerné la musique. La création dans les arts du spectacle doit suivre aussi. Dans l’ensemble, la majeure partie du programme d'une soirée de spectacle comprend un groupe de danse, sans cela elle semblerait un peu monotone ou ennuyeuse. Si une soirée artistique ne comprend pas de danse, alors cela ne compte pas vraiment comme un spectacle. Nous devons donc réfléchir à comment nous pouvons explorer davantage cela et frayer un chemin. J'ai vu auparavant des programmes de spectacle par des troupes de chants et de danses à l’ouest de la Chine où ils présentaient des choses de la culture ancienne et les prestations de culture historique étaient nombreuses. Vous pouvez prendre cela comme référence, mais ne suivez pas totalement l'exemple de quelqu'un d'autre. Frayez un chemin qui soit le vôtre.

 

Un disciple demande : Que devons-nous faire pour arriver à mieux nous coordonner avec la télévision ? Je pose la question parce que nous sommes tous disséminés dans le monde entier.

 

Le Maître : Ce n'est pas facile pour vous de vous réunir et c'est difficile si vous voulez vous coordonner. Mais vous pouvez utiliser l'ordinateur, le fax et le téléphone, vous pouvez communiquer sur de nombreux sujets. Faites de votre mieux pour utiliser ces conditions. Vous êtes aux quatre coins de la planète, dans le monde entier, pour vous réunir tous, c'est vraiment difficile. Ce qui est bien, c'est qu'après la réunion d'aujourd'hui, vous saurez comment mener cela et ainsi vous trouverez un chemin, avancez pour voir. En fait, vous avez tous un potentiel latent.

 

Un disciple demande : Notre groupe aimerait bien jouer dans toute l'Autriche. Si nos propres musiques ne suffisent pas, pouvons-nous, en tant que disciples de Dafa, jouer de la musique classique de gens ordinaires ? Par exemple, qu'en est-il de l'oeuvre de Mozart ou de Chopin ?

 

Le Maître : Il n'y a pas de problème. J'ai dit depuis longtemps qu'il n'y avait pas de problème avec la musique classique. Vous pouvez utiliser avec prudence des choses d'avant la Révolution Culturelle – assurez-vous juste qu'elles sont libres de la culture du parti. En général, toute chose antérieure à l'arrivée du parti malveillant peut être utilisée. N'utilisez rien de la période du chef des démons, car à l'intérieur, cela déborde de perversité ; l'humanité a été contrôlée par les démons durant cette période.

 

Un disciple demande : Donc si nous ne pouvons pas utiliser la musique faite durant ces décennies sous le chef des démons, qu'en est-il des programmes de télévision et des films de cette période, ne devons-nous également pas les utiliser ?

 

Le Maître : Je pense qu'aucune chose de cette période n'est bonne. Derrière, il y a des facteurs de toutes sortes des diables pourris qui contrôlent les gens.

 

Un disciple demande : Nous avons déjà quelques chansons. Quelles chansons devons-nous prendre comme thème musical pour construire autour un orchestre ou un petit ensemble ?

 

Le Maître : Des détails de ce genre, vous devez en parler entre vous. Il ne devrait pas y avoir de problème.

 

Un disciple demande : Récemment, un élève occidental de notre télévision a produit deux MTV, mais il a adopté un style de musique contemporaine qui convient à la guitare et à la guitare électrique.

 

Le Maître : Ça va. La télévision a un pied dans la société ordinaire et elle vise le grand public. Alors on peut utiliser des instruments électriques. Les disciples de Dafa doivent bien faire, être droits, sur le chemin de cultivation et pratique qu'ils prennent, mais s’agissant d’un travail de personne ordinaire, vous devez juste essayer de mieux faire. Nos programmes télévisés sont pour les gens ordinaires. Maintenant, ce n'est pas le moment où la Loi rectifie le monde humain, mais plutôt la phase où les disciples de Dafa se cultivent et pratiquent, clarifient la vérité et exposent la persécution. Donc il n'y a pas de problème.

 

            Maintenant, faisons comme ça, qui ici sait arranger la musique ? Qu’il lève la main. Bien, que chacun observe bien – en particulier ceux de la télévision. Chaque fois que vos films auront besoin de musique, vous pourrez aller les chercher. Ceux qui savent faire les arrangements sont tous capables d'écrire des mélodies.

 

            Regardez autour de vous – il y en a pas mal. Je sais que parmi ceux qui ne sont pas là beaucoup sont de haut niveau, il faut qu'ils jouent pleinement leur rôle. Si les gens n'arrivent pas à bien faire du premier coup, ne cherchez pas la petite bête. Avec de la bonne volonté, vous pouvez vous améliorer ensemble en partageant et en discutant, chacun va mûrir petit à petit sur son propre chemin ; il n'est pas sûr que ça marche bien dès le début. Alors, non seulement vous devez produire vos propres œuvres, mais aussi, plus tard, vous devrez accroître le rendement. (Le Maître rit) Par exemple vous dites : « Il suffit que je crée une chose et je m'en contente, je l'ai faite. » Ça ne va pas. Si un disciple de Dafa sauve juste une personne, est-ce que ça fait l'affaire ? Non, ça ne suffit pas. Vous devez en sauver beaucoup.

 

Un disciple demande : Maître, j'aimerais poser une question qui a à voir avec la Loi. Bouddha Sakyamuni a atteint le Tao en cultivant et pratiquant il y a plusieurs centaines de millions de kalpas, mais notre Terre a seulement deux cycles terrestres, chacun long de cent millions d'années. Alors cela signifie-t-il que...

 

Le Maître : Ce n'est pas sur Terre que Bouddha Sakyamuni a fait sa cultivation et pratique auparavant. (Le public rit) Bouddha Sakyamuni est venu dans ce monde pour sauver les gens. Dans les cieux, il est une divinité et il a depuis longtemps atteint le Tao. Sa venue cette fois-ci était pour valider le rang du fruit d'un Tathagata et pour donner à l'humanité la culture bouddhique. De nombreuses histoires que Bouddha Sakyamuni a racontées concernaient des affaires célestes, pas des affaires terrestres. N'ai-je pas dit que lorsqu'un être humain regarde un Bouddha assis là, il le trouve très sacré, tandis que quand un Bouddha regarde un autre Bouddha, ce n'est pas comme ça. Ils font partie d'une société collective de divinités.

 

            Le temps est limité, nous devons donc conclure la réunion maintenant. Vous êtes des disciples de Dafa, alors j'ai confiance que vous pourrez bien faire. J'attends de bonnes nouvelles de votre part. (Applaudissements)

 

 

N.B. Seul ceci a pu être rassemblé dû à des problèmes concernant l'enregistrement du son.

 

 

*Ndt : bassin des cours moyen et inférieur du fleuve Jaune

 

Version chinoise originale disponible à : http://www.minghui.org/mh/articles/2005/12/7/116069.html

Version anglaise disponible à : http://www.clearwisdom.net/emh/articles/2005/12/21/68218.html