Enseignement de la Loi à la ville de Los Angeles

(Questions et réponses – 3ème partie)

 

(Li Hongzhi, le 25 février 2006)

 


Un disciple : Dans le travail des gens ordinaires, si on veut faire un peu plus d'argent ou avoir une promotion, on peut essayer de faire un meilleur travail pour obtenir ce qu'on veut. Dans un média ou une société gérée par les disciples de Dafa, est-ce qu'on peut, à travers les efforts fournis dans le travail, obtenir le poste désiré ou de l'argent ?

 

Le Maître : Dans la société, si vous faites bien votre travail, vous allez naturellement recevoir une promotion et si votre patron est content, il va vous récompenser davantage. Mais les médias gérés par les disciples de Dafa ne font pas de profits suffisants et ils ne peuvent pas encore atteindre la situation des grands médias de la société. Puisqu'ils n'en sont pas là, ces pensées ne sont-elles pas futiles ? Quant à comment obtenir le poste désiré, si on y pense trop, il doit y avoir quelque chose qui cloche, il semble que ce ne soit pas juste un attachement ordinaire. Tous les disciples de Dafa font cela bénévolement. Il me semble ne pas avoir encore entendu parler de quelqu'un désirant un poste quel qu'il soit. (Le Maître rit) (Le public rit) Désirer un poste n'est pas quelque chose que les disciples de Dafa doivent avoir en tête, n'est-ce pas ? Il est encore moins correct de se casser la tête pour voir comment l'obtenir, n'est-ce pas ? Les disciples de Dafa ont créé des médias dans le but de valider la Loi, clarifier la vérité et sauver les êtres, ils le font inconditionnellement et sans compter. Personne n'accorde d'importance à la position, n'est-ce pas ? Bien sûr, si les médias peuvent vraiment bien marcher, que vous pouvez avoir des salaires pour tout le monde et même distribuer un peu plus de primes et offrir plus de prestations, alors même moi je serai content pour vous. Mais vous devez d'abord avoir les conditions requises.

 

Un disciple : En ayant plus de contacts avec les pratiquants occidentaux et taïwanais, j'ai profondément ressenti que les élèves de Chine continentale qui ont grandi dans la culture du parti pervers ont vraiment été empoisonnés par celui-ci. De l'inertie dans notre façon de penser à notre manière de parler et à notre comportement, il y a vraiment de quoi creuser en profondeur jusqu'à la racine.

 

Le Maître : Quand les Chinois de Chine continentale arrivent en Occident, ils se comportent d'abord en critiquant la société occidentale, disant que ceci n'est pas bon et que cela ne leur revient pas. Pourquoi cela ? C'est parce qu'ils sont habitués à la rengaine du PCC malveillant, c'est seulement après quelque temps qu'ils réalisent que ces trucs du parti malveillant sont vraiment mauvais et en plus très pervers. Cela est dû au fait que la culture du parti leur a été inculquée pendant très longtemps. En réalité, la façon de vivre en-dehors du parti pervers est vraiment la façon de vivre naturelle des êtres humains, personne n'essaie de vous inculquer quoi que ce soit. C'est pourquoi lorsque ceux qui ont vécu longtemps à l'étranger retournent en Chine continentale, ils trouvent que la façon de parler des gens là-bas est ridicule. Ils trouvent que chaque phrase est remplie de stéréotypes du parti. Parce que la culture du parti pervers a déjà pénétré profondément la vie des gens et même chaque détail de leur façon de penser, cela fait que leurs comportement, attitude, propos et même leur expression et leur regard sont imprégnés de la culture du parti malveillant. (Le public rit) Bien sûr, tout cela n'est pas un problème crucial. Tant que la pensée droite des disciples de Dafa est forte et qu'ils savent ce qui est correct et ce qui ne l’est pas, ces habitudes vont petit à petit être enlevées, elles ne sont pas essentielles.

 

Un disciple : Pendant la période de la cultivation et pratique personnelle, lorsque votre disciple a traversé les épreuves du karma de maladie, je savais qu'il s'agissait de l'élimination du karma ; à travers mon endurance et ma fermeté vis-à-vis de la Loi j'ai passé l'épreuve, finalement c'est le Maître qui a enlevé ce karma. Pendant la période de la cultivation et pratique dans la rectification de la loi, si les forces anciennes, les mains noires, les diables pourris et le spectre pervers du parti malveillant persécutent mon corps physique et que cela se manifeste comme karma de maladie, alors puisque nous ne devons pas reconnaître la persécution des forces anciennes et que nous ne devons pas toujours l'endurer, puis-je éliminer les facteurs pervers derrière en étant ferme dans la Loi et en envoyant la pensée droite pour nier la persécution ?

 

Le Maître : Si vous le faites avec une pensée droite puissante, il n'y a rien qui puisse faire obstacle. À partir du jour où un disciple de Dafa commence à cultiver et pratiquer, votre vie entière est réarrangée, c'est-à-dire que votre vie est maintenant la vie d'un pratiquant. Il n'y a plus rien qui soit fortuit et rien ne va arriver simplement par hasard. Tout sur le chemin de votre vie humaine est directement relié à votre élévation et cultivation et pratique. Une fois que les arrangements sont faits, personne ne peut les changer. Les changer reviendrait à violer la Loi du Ciel. Seul le Maître peut les changer. Mais pour saboter tout cela, les forces anciennes avec les vies de l'ancien univers touchées par la rectification de la loi y participent toutes au nom d’assister la rectification de la loi, elles forment ainsi une gigantesque séparation. Même si mes corps de Loi peuvent changer les choses, le chemin de cultivation et pratique des disciples de Dafa a été arrangé d'une façon extrêmement minutieuse. S'il y a le moindre changement pour un disciple de Dafa, tout devra être refait. Cet ouvrage gigantesque est fait en même temps que les changements individuels des disciples de Dafa à mesure de l’avancée de l'immense courant de la rectification de la loi. En outre, 99% de l'univers tout entier est déjà passé par la rectification de la loi et les disciples de Dafa de la période de la rectification de la loi avancent déjà vers la dernière étape. Alors on ne peut pas, à cause d'un changement pour un seul être, modifier depuis le début la partie déjà passée par la rectification de la loi. C'est pourquoi, lorsque beaucoup de disciples de Dafa ne cultivent et ne pratiquent pas bien, lorsque des problèmes surgissent ou lorsque des phénomènes très graves se manifestent quand ils passent des épreuves, à ce moment-là si vous demandez au Maître d'agir directement pour résoudre vos problèmes, alors le Maître doit refaire depuis le début tout ce qui vous relie au nouvel univers et à l'ancien univers, les choses passées par ces années de rectification de la loi doivent toutes être modifiées, il faut remonter le temps et tout modifier depuis le début, cela implique un problème aussi grand, c'est pourquoi je vous dis qu'on ne doit vraiment pas toucher à ces choses. Le niveau que vous êtes capables d'atteindre par la cultivation sera votre niveau, à la fin la manifestation du fait que vous ne puissiez pas monter plus haut est aussi un état qui montre l'interférence des facteurs des forces anciennes. En fait, la manifestation de ne pas arriver à passer l'épreuve est liée à de nombreux facteurs. S'il y a vraiment des gens qui partent avant l'heure, à condition que ce soient des disciples de Dafa faisant les trois choses, c'est sûr qu'ils atteindront la plénitude parfaite, seulement leurs niveaux seront différents.

 

Si je dois faire les choses personnellement pour vous, la perversité profitera de cette lacune et même le nouvel univers sera pollué. La rectification de la loi est une affaire absolument sérieuse. Quand vous commencez la cultivation et pratique, le Maître fait pour vous tout ce qui doit être fait. Maintenant c’est à vous qu’il revient de traverser les épreuves avec votre pensée droite. À condition que votre pensée droite soit forte, le Maître peut vous aider. Si votre pensée droite n'est pas suffisamment forte et qu'elle n'atteint pas le critère, alors si le Maître change quelque chose, cela va impliquer une chose tellement grande. Donc, une fois que le chemin de cultivation et pratique d'un disciple de Dafa a été arrangé, essentiellement personne ne peut le changer à la légère et qui que ce soit, bon ou mauvais, ne peut faire quoi que ce soit pour vous. Même si quelqu'un veut ajouter quelque chose de spécial en votre faveur, il ne pourra pas le faire. Qui que ce soit voulant ajouter quelque chose en votre faveur ne faisant pas partie à l'origine de votre cultivation et pratique ou voulant vous persécuter ne pourra pas le faire. La seule exception où cela arrive, c'est si vous-mêmes ne faites pas bien. Comprenez-vous ce que je dis ? (Applaudissements)

 

Dans le passé, beaucoup d'élèves ont vu que j'avais soigné des personnes ordinaires, je n'ai pas eu besoin du tout d'utiliser mes mains. Je regardais simplement la personne et elle était guérie. Lorsque je vous regarde, j'ai déjà émis quelque chose. Je peux émettre des pouvoirs divins depuis n'importe quelle partie de mon corps. Une fois émis, vous êtes aussitôt guéri. Les êtres humains sont des êtres humains après tout, alors parfois la personne pourra se demander : « Comment puis-je être guéri sans que vous ayez utilisé vos mains sur moi ? » Alors pour cette raison j'ai souvent utilisé mes mains. La plupart du temps, dès qu'elle est touchée, la maladie est guérie instantanément, quelle que soit la maladie. Je peux soigner n'importe quelle maladie des gens ordinaires. Je peux aussi toutes les guérir. Mais pour les disciples de Dafa, c'est différent. Bien sûr, maintenant que j'ai dit cela, que personne d'entre vous n'amène ici des personnes ordinaires, d'ailleurs je ne soigne pas les maladies. Cela n'a pas été facile pour les disciples de Dafa d'arriver là où ils en sont aujourd'hui dans leur cultivation et pratique, alors je veux qu'aucun ennui ne s'insère pour perturber. Car guérir une personne ordinaire implique également sa vie entière et l'équilibre avec les relations karmiques qu'il a dans différents espaces – c'est seulement ainsi qu'il peut être guéri – toutes ses dettes doivent être résolues avec bienveillance et même on doit donner de bonnes choses aux êtres qui demandent le remboursement de leurs dettes. Ce n’est qu’ainsi qu’on pourra liquider les maladies. Maintenant, le Maître ne désire pas faire de telles choses, donc essentiellement je ne fais cela pour personne, c'est pour éviter d'apporter des problèmes supplémentaires aux disciples de Dafa dans leur processus de cultivation et pratique. Car une fois qu'on n'a pas bien géré, les ennuis vont aussitôt apparaître et l’arrivée de ces ennuis supplémentaires va créer des interférences. Voilà en gros la situation.

 

Un disciple : Quand certains disciples étaient gravement persécutés par des personnes malveillantes ou des esprits pervers d'autres dimensions, ils sont allés à l’hôpital et ont utilisé des méthodes ordinaires pour traiter cela, ils ont soit reçu des injections ou pris des médicaments pour calmer leur souffrance. Est-ce que cela nuit beaucoup au corps d’un pratiquant ? Est-ce qu’ils peuvent quand même cultiver ? Avant qu’une personne se libère de la persécution de son corps infligée par la perversité, peut-il avoir recours à des méthodes ordinaires ?

 

Le Maître : Ce qui importe pour les pratiquants, c'est la pensée droite. Quand vous avez une pensée droite très forte, vous pouvez résister à tout et vous pouvez tout faire. C’est parce que vous êtes un pratiquant : une personne sur le chemin de la divinité et hors du contrôle des facteurs des gens ordinaires ou des principes de Loi de bas niveau. (Applaudissements)

 

Au début, je vous ai dit que j’ai rayé le nom de chaque disciple de Dafa de la liste de l’enfer. Le nom de chaque personne ordinaire est inscrit sur ce registre. J’ai biffé les noms des disciples de Dafa qui étaient inscrits auparavant sur le registre de l’enfer, j’ai biffé pour vous vos noms de l’enfer, donc votre nom n’y est plus. Autrement dit, vous n’êtes absolument pas des êtres des Trois Mondes et vous n’êtes plus des personnes ordinaires. C’est pourquoi quand vos pensées droites sont fortes, vous pouvez résoudre n’importe quel problème. Le karma de maladie qui apparaît sur votre corps se manifeste comme un test. Bien sûr, en apparence, il ressemble nécessairement au karma de maladie, car il est absolument impossible que ce soit la manifestation d'une divinité attrapant une maladie. Alors vous devez le traiter avec la pensée droite. Vous êtes un pratiquant, donc c’est absolument sûr que vous n'êtes pas vraiment malade. Mais une fois manifesté, ce ne sera pas aussi simple non plus. Savez-vous ce qu’en pensent les forces anciennes ? Elles pensent : « Ça alors ! Vous, en tant que Maître, vous avez expliqué tellement clairement la Loi au sujet du karma de maladie. » Oui, c’est vrai qu'à l'époque, lorsque j’étais face à des élèves se trouvant dans des moments difficiles de tests de karma de maladie, j’ai en fait expliqué très clairement cela et les élèves présents ici le savent également. Mais peu importe combien les principes de Loi sont expliqués clairement, les degrés de difficulté de la cultivation et pratique ne vont pas pour autant diminuer et les exigences pourraient même être plus rigoureuses. Par exemple, concrètement, ce n’est pas suffisant si vous comprenez seulement avec votre sens de l'éveil, il faut que vous soyez droit dans votre pensée et dans votre comportement. Si votre pensée droite n'est pas forte au cours de votre cultivation et pratique, vous ne pourrez pas bien passer les tests et ils vont se prolonger. De plus, si vous ne réussissez pas à avoir une pensée droite forte, votre confiance pourra essuyer un revers. À cause de cela, certaines personnes n’ont-elles pas perdu confiance en elles et ne sont-elles pas arrivées à comprendre dans le sens de la perversité ? Parfois vous voulez seulement que le Maître explique la Loi encore plus explicitement, mais pour les élèves qui n'ont pas une conviction ferme vis-à-vis des principes de la Loi, cela ne peut pas remplacer votre cultivation et pratique pour autant. Bien sûr, d’un autre côté, les disciples de Dafa qui ont une pensée droite solide et dont la croyance devient encore plus ferme après avoir compris les principes de la Loi réussiront à tenir bon face à n’importe quelle épreuve.

 

Mais par contre, si vous dites que vous êtes un nouvel élève ou bien que vous ne vous estimez pas suffisamment diligent, que vous tombez malade et allez à l’hôpital, alors qu’il en soit ainsi, tout en considérant cela comme faisant partie du processus de la cultivation et pratique. Plus tard, après avoir mieux cultivé, vous comprendrez graduellement ce qu’il faut faire. La cultivation et pratique nécessite un processus et nous devons au moins donner des chances aux gens. Bien sûr, il n’est pas nécessaire de parler ici pour ceux qui sont diligents. Pour ceux qui ont des doutes dans leur esprit, si vous allez à l’hôpital, le Maître ne peut rien dire. Si quelqu'un avance très bien chaque pas dans la cultivation et pratique, alors tout le monde lui vouera de l'admiration. Les divinités lui voueront de l'admiration et le Maître aussi. Si un disciple avance à grandes enjambées jusqu’à la plénitude parfaite (le public rit) sans faire une seule chute (le public rit), alors je vous dis que c'est probablement une divinité. (Le public rit). Ou alors peut-être que le Maître n’a pas bien arrangé les choses pour lui et ses épreuves étaient trop petites, car il peut toutes les passer. Donc, en général les épreuves destinées à une personne peuvent être passées tant que la personne s’élève ; si vous ne vous élevez pas, vous ne pouvez pas les passer. En principe c’est comme ça. Si quelqu’un fait une erreur, cela ne peut être considéré que comme un état durant le processus de cultivation et pratique, et on ne peut pas dire que la personne est finie, ni qu’elle sera toujours dans cet état. C’est simplement un état dans le processus. Si quelqu’un ne peut réellement pas avoir une pensée droite suffisamment forte et ne peut vraiment plus tenir le coup, que doit-il faire ? Et bien, allez-y. (Le public rit) Oui (Le Maître rit), allez à l’hôpital alors.

 

Voilà le principe. Mais comment est-ce qu’une divinité pourrait demander à des gens ordinaires de soigner pour lui sa maladie ? Et comment est-ce que des gens ordinaires pourraient guérir la maladie d’une divinité ? (Applaudissements) (Le Maître rit) C'est le principe de la Loi. Mais souvent, lorsque vous n'avez vraiment pas une pensée droite suffisamment forte et que vous ne savez pas quoi faire, alors dans ce cas, c'est mieux que vous y alliez. L’incertitude dans votre esprit signifie justement que vous n'atteignez pas encore le critère, prolonger le temps ne va pas non plus produire un changement. Si c'est pour sauver la face que vous résistez, c’est encore un attachement sur un attachement. Dans ce cas il n’y a que deux choix : soit vous allez à l’hôpital et donc vous renoncez à passer l'épreuve, soit vous abandonnez tout dans votre coeur, vous vous comportez comme un disciple de Dafa droit et noble qui n’a aucun ressentiment ou attachement, et vous laissez le Maître arranger si vous restez ou partez. Quand vous êtes capable de faire cela, vous êtes une divinité.

 

Un disciple : Les activités de clarification de la vérité à Manhattan sont terminées et les élèves des différents endroits retournent chez eux pour valider la Loi. Est-ce que nous, les disciples de Dafa venant de Chine continentale, devrions retourner en Chine continentale pour clarifier la vérité selon la situation propre à chacun ?

 

Le Maître : Si vous avez quitté la Chine parce que vous étiez persécuté là-bas, vous ne devez absolument pas y retourner. Maintenant que vous en êtes sortis, vous êtes à l’extérieur. Alors, restez et clarifiez la vérité ici. Si vous retournez là-bas et que votre environnement là-bas est plutôt souple, alors c’est différent. Dans ce cas, vous pouvez y retourner, il n’y a aucun problème. S'il y a des risques quand vous y retournez, alors n'y retournez pas.

 

Un disciple : Puisque le but du Gala du Nouvel An est de sauver les êtres, on devrait donner les billets gratuitement et on ne devrait pas parler de faire de l’argent ou on devrait fixer des prix bon marché. Ce raisonnement est-il correct ?

 

Le Maître : Non, c’est incorrect. Les disciples de Dafa sont des disciples de Dafa de la période de la rectification de la loi. Auparavant quand vous achetiez les livres de Dafa, j'aurais presque voulu vous les donner gratuitement. Mais cela, c’était pour les pratiquants de la période de la rectification de la loi. Pour les gens ordinaires, obtenir quelque chose sans conditions n'est pas conforme aux principes de cet espace. En tant que disciples de Dafa, vous pouvez cependant leur donner sans conditions, là c'est la compassion d’un disciple de Dafa.

 

Mais avez-vous songé combien cela a été difficile pour les médias gérés par les disciples de Dafa ? Ceux d’entre vous qui ne sont pas impliqués n’ont aucune idée de combien les fonds sont limités pour faire fonctionner ces médias – la télévision et le journal, etc. Pour nos médias, tout le monde a cherché à faire une percée dans le domaine de la publicité et à entrer dans un cycle positif. C’est aussi mon souhait et c’est le souhait de tous les élèves qui travaillent pour nos médias, ils font continuellement des efforts dans ce sens. Ne serait-ce pas une bonne chose s’ils pouvaient réaliser un profit avec le Gala de NTDTV ? Des personnes impliquées dans le spectacle de Noël au Radio City Music Hall ont même dit : « Notre spectacle n’est pas aussi bon que le vôtre. Notre programme ne peut égaler le vôtre. » Mais les prix de leurs billets sont très chers. Ils présentent 90 spectacles en un mois et font assez d’argent pour couvrir toutes les dépenses pendant toute l’année, y compris les salaires. Alors, pourquoi est-ce que NTDTV ne pourrait pas faire la même chose ?

 

Quant au prix des billets, et bien, en considérant la qualité du Gala du Nouvel An et l’effort considérable déployé par les disciples de Dafa, les prix des billets ne sont en fait pas réellement élevés. Cela s’applique à n’importe quelle région des États-Unis, car le coût de la vie aux États-Unis n’est pas très différent d’une région à l’autre. Le vrai problème consiste à faire connaître son nom. Certains élèves voulaient acheter des billets et les offrir en pensant : « Si les prix des billets n’étaient pas si élevés et étaient moins chers, j’en aurais acheté plus pour les offrir en cadeau. Je ne peux pas me permettre de les acheter s’ils sont trop chers et je ne peux donc pas me permettre de les offrir. » Cela pourrait être un problème et c’est pourquoi certains élèves se sont plaints. Bien sûr, ici encore, il y a différents prix de billets, il y a des billets bon marché, puisqu’il y a différentes catégories de places. Mais cela dit, en nous basant sur nos expériences des deux dernières fois, on pourrait aussi ajuster les prix des billets la prochaine fois. Ou alors on pourrait présenter un spectacle exclusivement pour les disciples de Dafa.

Un disciple : Nous projetons de tourner une mini série pour la télévision sur des disciples de Dafa validant la Loi et le scénario implique des scènes en Chine continentale. Que faire ?

Le Maître : En fait, c’est très facile de résoudre les problèmes du décor. Vous savez, le « compositing » pour un film est une technique simple. Si vous avez besoin de scènes de certains endroits, demandez simplement à quelqu'un de filmer l'endroit voulu et de le ramener.

Un disciple : Il y a beaucoup d'homosexuels à San Francisco et beaucoup de gens ordinaires là-bas soutiennent ce genre de comportement. La perversité a tiré hors contexte certaines paroles dans l’enseignement du vénérable Maître qui mentionnaient les homosexuels afin d'attaquer Dafa. Maître, s'il vous plaît, dites-nous si nous devons répondre à cela ouvertement et à grande échelle ou si nous devons clarifier les faits aux individus dont l’esprit a été empoisonné.

Le Maître: Clarifiez simplement les faits aux individus et ce sera suffisant. Vous n'avez pas besoin d'y prêter attention. Vous savez, je maîtrise tout à fait ce point : lorsque ça concerne des choses qui seront résolues quand la Loi rectifiera le monde humain, je ne fais absolument rien à leur sujet pour le moment. Que ce soit les forces anciennes, la perversité ou les diables pourris, quiconque veut provoquer des choses n'appartenant pas au moment présent n'y arrivera pas. Ils peuvent faire du bruit, mais nous n'avons pas besoin de leur prêter trop attention. Je sais ce que je fais. Si quelqu'un a quelque chose à dire, je peux réfléchir à la question qu'il soulève. Mais les choses que je veux faire ne seront absolument pas perturbées. Ceci s’applique à ma validation de la Loi aujourd'hui et à la rectification de la loi dans l'univers entier. Je suis disposé à écouter les suggestions de qui que ce soit, mais je ferai quand même les choses basées sur ce que je veux faire et personne ne peut changer cela. (Applaudissements) Vous, vous devez aussi savoir ce que vous êtes en train de faire, une fois que vous avez pris une décision juste, vous ne devriez pas être perturbés par qui ou quoi que ce soit. Dans le processus de la cultivation et pratique des disciples de Dafa, de clarifier la vérité et sauver les êtres et de s'opposer à la persécution, il peut y avoir toutes sortes d'événements, rien de cela ne doit heurter cette tâche primordiale que vous faites. Vous devez bien maîtriser cela ! On ne doit pas, à cause d’un événement dans la société, même si c’est quelque chose d’utile aux efforts de résistance à la persécution des disciples de Dafa, faire que les disciples de Dafa cessent de cultiver et pratiquer et qu'ils aillent travailler sur cette chose, ce n'est absolument pas permis ! Cultiver et pratiquer, c'est cultiver et pratiquer.

 

Un disciple : Il y a beaucoup d'histoires très nobles sur la façon dont les souverains et les individus empreints de sagesse dans les périodes antiques répondaient à la critique avec gratitude et sans amertume. Je crois vraiment que je n'ai pas cultivé assez solidement concernant le fait d'accepter la critique. Parfois je n'arrive pas bien communiquer avec les autres, car je suis concentré sur le fait de me justifier.

 

Le Maître : Parler de se justifier (le Maître rit), cela me rappelle quelque chose. Quelqu'un m’a dit – et je l’ai aussi observé – quelqu'un m’a dit qu'il y a une différence entre la façon dont les élèves de Chine continentale et les élèves de Taïwan traitent les problèmes. Si un élève taïwanais n'a pas bien fait quelque chose, il vous écoutera si vous le lui faites remarquer et il ne cherchera pas à se justifier. Mais quand un élève de Chine continentale n'a pas bien fait quelque chose et que d'autres le lui font remarquer, il dira immédiatement : « Vous ne savez pas ce qui s'est passé. La situation à ce moment-là était comme ci et comme ça. » (Le Maître rit) (Le public rit, applaudissements). Il sait que ce n'est pas bien qu’un pratiquant réplique directement à ce qui est dit. Il essaie donc de s'esquiver d'une manière détournée et de se justifier en tournant autour du pot. Quand vous avez fait une erreur, vous avez fait une erreur. Soyez franc. Si vous avez mal fait quelque chose, vous avez mal fait quelque chose. Seuls ceux qui osent admettre leurs erreurs sont considérés d’une façon positive et admirés par les autres, même les divinités les admirent. (Applaudissements) Si vous arrivez jusqu'au bout de ce chemin et que des divinités vous demandent : « À chaque période, quand les autres vous critiquaient, avez-vous pu l'accepter de façon correcte ? Montrez-moi. » Non, il n'y aura rien à montrer. (Le public rit) Si vous dites : « Je n’ai jamais rien fait de mal et personne ne m'a jamais critiqué. » Est-ce possible ?

 

Comment un être d'humain pourrait-il ne pas faire d’erreurs ? Ce sont des êtres humains qui cultivent, alors comment pourraient-ils ne pas faire d’erreurs ? Cependant, personne ne vous a vu admettre vos erreurs. (Le public rit) Ne vous manque-t-il pas quelque chose ? N'avez-vous pas une lacune dans votre cultivation et pratique ? Dorénavant je vais justement regarder qui peut admettre ses erreurs. (Le public rit, applaudissements) Quoi qu’il en soit, qui peut ne jamais commettre d’erreurs ? Qu'y a-t-il de grave à faire des erreurs ? Nous devons juste les corriger, n’est-ce pas ? Ce qui est crucial, c'est cet attachement. N'êtes-vous pas censé éliminer vos attachements humains à travers votre cultivation ? Si vous essayez toujours d'être évasif, que vous mettez toujours un barrage et ne voulez pas les éliminer, c'est là un grand problème.

 

Un disciple : Maître, pourriez-vous s'il vous plaît parler de l'importance et de la particularité de clarifier la vérité au quartier chinois de San Francisco ?

 

Le Maître : Vous savez, cette rue dans le quartier chinois, presque tous les magasins le long de la rue sont des entreprises de Chine continentale, leurs propriétaires viennent de Chine continentale. Même si vous avez très bien fait dans la région de la Baie en général, la communauté chinoise y est éparpillée, donc le PCC pervers n’y a aucune audience. De plus, ceux qui vivent de façon éparpillée se rendent souvent au quartier chinois, alors il ne faut pas négliger cet endroit. Ne laissez aucun terrain où le PCC pervers puisse mettre un pied. (Applaudissements) Où qu’il se trouve, éliminez-le. Vous ne pouvez simplement pas laisser ce démon maléfique nuire aux gens ici.

 

Un disciple : Lorsque nous clarifions la vérité aux gens, nous rencontrons beaucoup de gens qui savent que Dafa est bon et qui sont gentils avec les disciples de Dafa, mais ils ne veulent pas se retirer du parti. Ces personnes ont-elles un futur ? Que peut-on faire ?

 

Le Maître : Ce qu'une personne veut faire dépend d'elle-même. Les disciples de Dafa doivent absolument faire ce qu'ils doivent faire, vous devez être dignes de vous.

 

Un disciple : Notre succursale locale de The Epoch Times rencontre des problèmes financiers assez graves. Compte tenu de cette situation, pourrions-nous résoudre cela en faisant une collecte auprès des disciples qui participent au travail des médias ?

 

Le Maître : Je n'ai jamais rien fait de pareil, car je sais que j'ai absolument interdit de collecter des fonds quand j'ai enseigné la Loi au début, plus tard, même lorsque la situation était vraiment difficile, j'ai toujours désapprouvé la collecte de fonds parmi les disciples de Dafa. Le fait est que chaque disciple de Dafa utilise son revenu pour valider Dafa. C'est admirable. Et ce n'est pas suite à une collecte, mais ça vient du cœur. C'est la vertu majestueuse. Si nous employions les méthodes que les religions utilisent, j’ai toujours senti que ça ferait du tort à Dafa. C'est pourquoi je ne l'ai jamais fait et je ne vous ai pas permis de le faire. Nous n'avons pas collecté de fonds auprès des gens, mais chacun agit de sa propre initiative. Le premier est passif, alors que le deuxième vient du cœur. Les disciples de Dafa ont validé la Loi et la vertu majestueuse leur appartient. Si le travail était fait parce que je vous demande de collecter des fonds, la vertu majestueuse n'appartiendrait pas aux disciples de Dafa, mais m’appartiendrait. Donc essayez de votre mieux de ne pas le faire. Si vous avez vraiment des difficultés, vous pouvez présenter la situation à un nombre restreint d'élèves qui ont des ressources financières.

 

Un disciple : Lorsque vous avez dit que la moitié des gens serait sauvé, parliez-vous de la moitié des Chinois ou de la moitié de la population du monde ?

 

Le Maître : Rien n'a été conclu encore. Je disais que si vous pouviez sauver la moitié des Chinois, en tant que Maître je serais très heureux pour vous et content pour les êtres. Vous ne pouvez pas voir ce que les Chinois d'aujourd'hui sont devenus. Si vous le pouviez, vous sursauteriez de frayeur ! Vous ne pouvez pas voir ce que l'environnement en Chine est devenu. Si l'environnement véritable était déployé devant les gens, ce serait terrifiant. Le parti malveillant transforme les Chinois en monstres. La conduite des gens est devenue vraiment ignoble, elle est tombée bien au-dessous du seuil le plus inférieur pour un être humain. Et en plus, il y a la persécution du Falun Gong.

Un disciple : Je voudrais transmettre au vénérable Maître les salutations des disciples de Dafa en Thaïlande. Les disciples de Dafa de Pusan, d'Allemagne, de la ville de Shenyang, de la ville de Chaoyang dans la province du Liaoning, de la ville de Changsha, ainsi que les disciples de Dafa de la province du Hunan illégalement arrêtés et emprisonnés envoient leurs salutations au Maître miséricordieux et grandiose !

Le Maître : Merci ! (Applaudissements) Il y a un disciple de Dafa de Chine continentale qui m'envoie ses salutations. Je ne lirai pas ici son nom à voix haute, car nous devons protéger les disciples de Dafa.

Un disciple : Au Japon, lorsque nous travaillons avec nos compagnons de pratique dans le domaine des sites Internet, nous tombons fréquemment sur des élèves qui ont dévié à un moment donné. Nous avons des avis différents là-dessus, en même temps il y a très peu d'élèves qui connaissent bien la technologie. Maître, s'il vous plaît, pourriez-vous nous dire si nous pouvons travailler avec ce genre d'élèves ?

Le Maître : Ils ont dévié à un moment donné et ils ont fait des erreurs, mais s'ils ont retrouvé le chemin, c'est bien. Ce qui est à craindre, c'est s'ils s'obstinent encore dans l'égarement. Si quelqu'un a retrouvé son chemin et n'a fait aucune mauvaise chose depuis son retour parmi les disciples de Dafa, vous pouvez prendre une décision en tenant compte de chaque situation particulière. Ne demandez pas au Maître de prendre de décision pour ce genre de choses.

Un disciple : Pouvons-nous inviter fréquemment des gens ordinaires à participer à nos émissions de commentaires à la radio s'ils ne sont pas contre Dafa et qu'ils sont opposés au parti pervers ?

Le Maître : Ça devrait aller, je ne pense pas que ça pose un problème. Pour les émissions de commentaires, cela devrait aller.

Un disciple : Mon épouse a participé à un projet technique. Elle y a mis beaucoup de son temps et de son énergie. Mais elle pense que le coordinateur du projet ne l'a pas traitée justement et elle ne veut plus coopérer avec les élèves dans le cadre d'une grande équipe. En conséquence, la technologie qu'elle a élaborée n'a pas été utilisée dans des projets de rectification de la Loi. Je crains qu'elle soit en train de dévier. Maître, s'il vous plaît, avec votre compassion pourriez-vous donnez un conseil à ce sujet.

Le Maître : En fait, il s'agit de la question de ne pas pouvoir abandonner les attachements et de ne plus pouvoir endurer quand une épreuve devient importante. Avez-vous vu en réalité ce qui est en train de se passer ? Vous êtes déjà sortie de l'état de cultivation et pratique d'un disciple de Dafa et vous êtes sur le point de sortir de votre environnement de validation de la Loi.

Parfois c'est vraiment pénible lorsque notre attachement qui ne veut pas être touché par les autres est touché, certains ne veulent tout simplement pas écouter les commentaires des autres, il y en a aussi qui sont contrariés, lorsque leurs idées ne sont pas adoptées. Tout cela relève d'un esprit humain, un esprit humain très opiniâtre. Chaque fois que vous proposez quelque chose, doit-on l'adopter ? Certains disent : « Je l'ai répété encore et encore avec tellement de patience, mais cela n'a toujours aucun effet. » En fait, la situation objective est-elle aussi simple que vous l'imaginez ? Beaucoup de choses doivent être coordonnées en tenant compte de la situation globale. En outre, il est possible que ceux avec qui vous travaillez n'aient pas vraiment cultivé aussi bien que vous. Mais si quelqu'un n'a pas cultivé aussi bien que vous, cela signifie-t-il qu'il n'est pas un disciple de Dafa ? Et qu'alors vous ne devez pas vous coordonner ensemble ? En plus sur un sujet, chacun peut avoir ses propres idées. Il est possible qu'une idée, même très bonne, ne soit pas adoptée. Dans ce cas-là, allez-vous arrêter de travailler sur le projet ? Les coordinateurs de projets doivent prendre en considération le rapport entre les idées proposées et la situation globale, et leur relation entre elles. C'est la différence principale entre la façon de penser de ceux qui sont responsables et les autres.

Certains pratiquants pensent que seules leurs qualifications techniques sont les meilleures et ils décident de faire les choses à leur propre manière si leurs idées ne sont pas adoptées. Dans ce cas, vous êtes déjà dans une position de rivalité. Vous ne devez pas agir de cette façon. Le coordinateur a évidemment ses propres idées. Vous êtes des disciples de Dafa, alors pensez à la façon de mieux faire dans votre coopération les uns avec les autres. Bien que votre idée soit très bonne, si elle n'est pas utilisée, vous devez penser : « Je vais coopérer avec l'idée que vous trouvez bonne, je vais également aider à bien faire. En plus, je vais faire de mon mieux ce que je dois faire, car je suis en train de cultiver et pratiquer. » Ce n'est pas seulement si ma technique a été adoptée que cela signifiera que je me suis élevé à travers la cultivation et pratique. Bien travailler et coopérer avec les autres, travailler ensemble pour bien accomplir ce qui doit être fait, voilà l'état que doit avoir un pratiquant, c'est ça qui est primordial.

Je pense que c'est tout ce que je vais dire. J'ai répondu à toutes les questions. (Applaudissements enthousiastes) Évidemment, je sais que certaines questions ont été mises de côté par les organisateurs de la conférence. En raison du temps limité, c'est vrai que je ne peux pas parler d'autant de choses, donc à chaque conférence de Loi ils doivent mettre de côté certaines questions répétitives ou qui ne jouent pas un grand rôle pour l'ensemble de la conférence de Loi. Quoiqu'il en soit, en tant que pratiquant, il faut considérer un problème à la manière d'un pratiquant et avec l'esprit d'un pratiquant, il ne faut absolument pas réfléchir avec l'esprit des gens ordinaires. Rien de ce que vous rencontrez n'est simple, ni n'arrive par hasard, ni n'est une chose des gens ordinaires. C'est assurément lié à votre cultivation et pratique et à votre élévation. Puisque vous êtes un pratiquant, le cours de votre vie a été modifié et on a créé pour vous un nouveau chemin de cultivation et pratique ; donc rien n'est fortuit sur votre chemin. Pourtant cela semblera certainement arriver par hasard, car ce n'est qu'au milieu de cette illusion et dans cet état similaire aux gens ordinaires que cela va montrer si vous êtes en train de cultiver, si vous cultivez bien et si vous êtes capable de surmonter une épreuve après l'autre. Voilà la cultivation et pratique, voilà l'éveil juste !

Pour le moment, les disciples de Dafa de la période de la rectification de la loi doivent être ainsi. À l'avenir, les choses seront différentes. Les futurs disciples de Dafa ne cultiveront et ne pratiqueront pas dans cet état. Puisque les exigences envers les disciples de Dafa de cette période sont élevées, qu'ils ont des responsabilités énormes et que la mission historique dont ils sont chargés est vraiment immense (applaudissements), alors la façon dont ils cultivent dans cet état d'illusion devient très importante. Donc il ne faut pas se dire : « Je ne ressens ni ne vois ce qui se passe réellement dans ma cultivation et pratique, alors je n'avance pas avec diligence. ». Vous devez bien faire attention à cela. Pour beaucoup de choses dans votre environnement de cultivation et pratique, vous pouvez aussi les connaître et les comprendre indirectement. En plus avec les principes de Loi de Dafa, je pense que tout cela est suffisant pour que votre pensée droite soit renforcée.

Concernant les principes de Loi dans cette Loi que le Maître enseigne, beaucoup parmi vous ici présents ont lu à un moment donné des écritures bouddhistes et taoïstes, il y en a même qui ont été des bouddhistes laïcs ou qui ont cultivé quelque part. Alors vous voyez bien si quelqu’un a jamais expliqué les principes de la Loi à ce point ? Y a-t-il jamais eu quelque chose d'aussi immense et aussi clair ? C'est quelque chose sans précédent dans l'histoire. Si j'avais parlé à tort et à travers, je ne pense pas que tout cela se serait produit, ce que vous avez observé ne se serait jamais produit et le spectre pervers du parti malveillant n'aurait pas si peur. Du point de vue de la connaissance humaine ordinaire, ce que moi, Li Hongzhi, ai révélé, est allé bien au-delà du savoir des gens modernes et de la portée des connaissances actuelles. J'ai même résolu des mystères qui restent impénétrables dans plusieurs domaines de connaissances. Ce ne sont pas des choses que vous pouvez trouver dans les livres ou apprendre dans la société. À travers votre cultivation et pratique, vous le savez tous, c'est la Loi de Bouddha, c'est la Grande Loi de l'Univers, c'est la Loi qui révèle vraiment la vérité de l'Univers. Je peux encore parler de beaucoup, beaucoup de choses qui intéresseront encore plus les êtres humains, mais ce sera pour la prochaine étape. L'origine des êtres humains, les détails sur ces choses, tous les mystères au cours de différentes périodes de l'histoire, toutes sortes d'événements qui se sont produits dans l'humanité à différentes périodes, les différents personnages dans l'histoire et certains phénomènes non-identifiés auxquels les gens ne croient pas, y compris les êtres immortels, tout cela va se déployer dans la réalité de la société humaine à l'avenir. À ce moment-là, j'emploierai une approche différente pour guider les futurs disciples de Dafa, j'utiliserai une autre approche pour les mettre dans un autre état de cultivation et pratique. Tandis qu'aujourd'hui, c'est comme ça.

Pour les disciples de Dafa, tout du long, jusqu’à vos derniers pas vers la plénitude parfaite, vous serez encore testés pour voir si vous pouvez y arriver, même s'il ne vous reste qu’un pas à faire pour que tout soit accompli, vous pouvez rencontrer des tests vraiment vraiment cruciaux. Car chaque pas s'avère de plus en plus critique pour votre cultivation et pratique et vos tests, surtout arrivés au dernier stade. Vous savez, ces divinités perturbatrices de l'ancien univers vont essayer de manipuler les choses jusqu'à la fin, tant qu'elles sont là. Quand vous ne correspondez pas aux critères, elles vont assurément essayer de trouver un moyen pour vous tirer en bas. Elles savent que Li Hongzhi ne vous abandonnera pas, alors elles vont utiliser toutes sortes de moyens pour vous faire chuter. Pour une personne, une seule pensée qui s'écarte peut la faire vaciller. Alors plus on est proche de la fin, plus les épreuves vont devenir sérieuses et cruciales.

Pendant si longtemps, les disciples de Dafa ont été persécutés, mais vous êtes restés inébranlables et vous avez continué à valider la Loi sans relâche, il n'a pas été facile pour vous d'obtenir ce que vous avez obtenu, il faut d'autant moins vous relâcher. Il ne faut pas, vous couper de cet état de cultivation et pratique à cause d'une confusion momentanée ou bien parce que vous vous relâchez petit à petit. Une fois l'occasion prédestinée perdue, tout sera fini. Ce que veut la perversité, c'est faire tout son possible pour vous entraîner vers le bas. L'intention de certaines divinités n'est pas de vous faire vous élever par la cultivation. Ne pensez pas : « Elles veulent ce qui est bon pour nous et veulent que nous nous élevions par la cultivation. » Ce n'est pas vrai ! Elles essaient de tout leur possible de vous entraîner en bas et de ne pas vous laisser vous élever. Vous devez garder cela à l'esprit, d'ailleurs c'est ainsi que les choses se passent en réalité. Les divinités dans des états et niveaux différents ont les idées spécifiques de ces états et niveaux différents. Dans la rectification de la loi, elles ne peuvent pas voir la vérité ultime de l'Univers, certaines d'entre elles éprouvent un sentiment d'injustice vis-à-vis de la rectification de la loi et des disciples de Dafa. Seules celles qui connaissent la vérité peuvent voir le sérieux de ce problème et n'osent pas faire des choses à tort et à travers. Si cette rectification de la loi de l'Univers entier échouait, l'Univers cesserait à jamais d'exister, tout se désintégrerait. Si même l'origine de la matière se désintègre et que vous voulez construire un corps cosmique qui n'a rien dedans, ce processus sera vraiment terrifiant en terme de temps. En plus, rien ne peut se former si l'affinité et l'occasion ne sont pas présentes et s'il n'y a pas les conditions requises.

Les disciples de Dafa savent tous que les choses dont je parle deviennent de plus en plus élevées et de plus en plus immenses et qu'elles montrent de plus en plus certaines choses qui se produisent au cours de la rectification de la loi. Pour les nouveaux élèves ou les élèves qui n'ont pas été assidus, il est très probable que cela provoque un décalage par rapport à votre capacité de compréhension, il vous sera encore moins facile de comprendre. Cependant, il n'y a pas d'autres moyens. Je dois enseigner la Loi dans le contexte de la situation globale de la rectification de la loi, c'est pourquoi je dois dire les choses de cette façon. J'espère que tous ceux qui ont obtenu cette Loi vont la chérir et ne vont pas perdre cette occasion et affinité. Dans le passé, alors que je commençais juste à enseigner la Loi, j'ai dit : « Si je ne peux pas vous sauver, personne ne pourra le faire. » En vérité, non seulement personne ne pourra vous sauver, mais également vous n'aurez plus jamais une occasion et affinité pareilles. C'est parce que cette fois-ci, l'humanité est arrivée à cette étape, elle est arrivée déjà à sa dernière étape. Une fois achevées cette rectification de la loi et la rectification du monde humain par la Loi, l'humanité du cycle prochain sera déjà une nouvelle humanité et les gens qui pourront y transiter vont subir des changements – même leur apparence changera.

Bien, je ne vais pas parler davantage. J'espère que chacun d'entre vous fera de mieux en mieux à la fin. Surtout ne vous laissez pas aller. Vous ne devez pas vous relâcher et vous ne devez pas tomber dans l'apathie. Il y a encore le problème que je viens de mentionner, pour les disciples de Dafa c'est un maillon manquant et c'est une chose qu'on a omise, il s'agit du problème de votre incapacité à écouter la critique des uns et des autres. Vous ne pouvez pas refuser d'accepter les remarques constructives des autres et aussi les remarques négatives. Vous ne devez pas refuser d'être touché. À partir de maintenant, chacun de vous doit commencer à se débarrasser de cet attachement. Ce n'est pas quelque chose auquel je vous demande de vous éveiller petit à petit comme je le fais habituellement quand j'enseigne la Loi. C'est un problème vraiment crucial et le dernier très grand problème qui doit être enlevé maintenant. Je m'arrête là. (Longs applaudissements enthousiastes)

Les élèves assis au fond, vous avez tout entendu, n'est-ce pas ? (Applaudissements). Ça n'a pas d'importance si les élèves assis au fond se trouvent loin, car mes innombrables Corps de Loi se trouvent derrière eux. (Le Maître rit) (Les disciples applaudissent chaleureusement)

http://www.minghui.org/mh/articles/2006/3/26/123734.html