Souvenirs des Jours où le Maître Enseignait la Loi à Jinzhou

[Site Clartés et Sagesse]


Écrit par un pratiquant de Jinzhou

Le 5 avril 1994 fut le jour où les pratiquants de Dafa furent les plus heureux et dont ils se souviendront toute leur vie. Ce jour là, notre grand Maître est venu enseigner la Loi (Fa) à Jinzhou. En commémoration de ce jour, il a été décidé que le 05 avril de chaque année serait " la journée du Falun Dafa " à Jinzhou. Maintenant, douze ans plus tard, l’image splendide du Maître et ses capacités divines gardent toute leur fraîcheur dans nos mémoires.

En Janvier 1994, Maître enseignait la Loi à Tianjin. Un pratiquant qui assistait aux conférences invita Maître à venir à Jinzhou enseigner la Loi. Bien que le planning de ses conférences fût plein pour toute l’année, Maître promit de trouver le temps de donner une conférence à Jinzhou. Le 04 avril, sitôt terminée la première conférence à Dalian, Maître partit vite en voiture à destination de Jinzhou. En traversant la ville de Yingkou, il commença à pleuvoir. Puisqu’il était presque midi, ils décidèrent de s’arrêter et de trouver un restaurant pour déjeuner.

Le ciel était couvert d’énormes nuages noirs ; l'averse était imminente. Maître regarda le ciel et fit quelques gestes de la main. Le chauffeur demanda : " Que sont ces gestes ? " Maître répondit : «"Le Roi Dragon d’une certaine mer est au travail. Il va pleuvoir. " Le chauffeur eut des doutes : "Si il doit pleuvoir, comment un être humain pourrait-il l'empêcher ? J’ai vu tellement de Maîtres de Qigong qui se vantaient." Quand ils quittèrent le restaurant après le déjeuner, il y avait encore des coups de tonnerre. Maître dit : "Ce n’est pas pratique de conduire sous la pluie. La pluie menace. S’il doit pleuvoir, alors qu’il pleuve derrière notre voiture. Nous continuerons."

Le chauffeur ne le crut pas. Après que la voiture ait commencé à rouler, la pluie tombait derrière la voiture avec de violents éclairs, alors qu’à l’avant il faisait soleil. Ainsi le chauffeur dut secrètement reconnaître les pouvoirs divins de Maître.

En arrivant à Jinzhou, ils eurent besoin de contacter l’Association de Recherches Scientifiques sur le Qigong. Personne ne savait quel chemin prendre. Alors Maître dessina la direction sur sa main pour que le chauffeur comprenne. Après un moment, ils trouvèrent l’Association de Recherches Scientifiques sur le Qigong. L’association avait réservé un endroit où Maître pourrait séjourner. Quand ils arrivèrent à l’auberge, plusieurs anciens pratiquants de l’Association de Recherche de Pékin étaient déjà là, attendant sur le bord de la route.

Un pratiquant de Dalian qui voyageait avec Maître demanda tout surpris : "Comment avez-vous su que Maître était déjà arrivé ? ". Un des pratiquants dit : " quand nous étions à la maison, soudainement nous avons entendu la voix de Maître: " vous pouvez descendre. " Nous sommes donc descendus." Le pratiquant de Dalian dit : " Je ne savais pas que vous pouviez communiquer avec Maître de cette manière !".

Il avait été convenu que les conférences seraient données au Théâtre du 1er Août. Les autorités de l’Association de Recherches Scientifiques sur le Qigong ayant eu des différends avec le directeur du théâtre suite à une incompréhension, ils craignaient que le directeur ne refuse leur demande. Ils changèrent donc pour un club dans le Bureau des Télécommunications qui pouvait seulement accueillir 400 ou 500 personnes. La veille de l’arrivée de Maître, le pratiquant responsable de l’organisation de l’évènement fit un rêve dans lequel Maître lui fit comprendre que la salle était trop petite. Il s’avéra qu’il y eût le lendemain une forte demande de billets. Il dut contacter le Théâtre du 1 Août, et le directeur accepta immédiatement.

Ce n'est que plus tard que j’en vins à comprendre qu’en fait beaucoup de choses étaient arrangées par Maître, et que nous ne faisions que les choses superficielles. En fait, Maître avait déjà nettoyé le champ d’énergie avant même qu’il n’arrive à Jinzhou. Il ne nettoyait pas seulement le lieu où se déroulaient les conférences. Certains pratiquants ont vu que Jinzhou dans les autres dimensions était plein de karma et très sale. Après que Maître eut donné les conférences, les autres dimensions à Jinzhou avaient énormément changé.

Plus de 700 personnes assistèrent aux conférences données par Maître. Environ 200 d’entres elles venaient d’autres localités. Lors que la première conférence, certains pratiquants eurent leur œil céleste ouvert et virent une multitude de dieux, Bouddhas et Taos dans les autres dimensions qui écoutaient la conférence. Des fées célestes répandaient partout des fleurs. Quoi que Maître disait se manifestait dans les autres dimensions. Chaque fois que Maître faisait des gestes de la main pendant la conférence, d’innombrables Falun étaient émis et tombaient comme des flocons de neige sur les corps dans l’assistance. Le Falun accroché dans l’auditorium était lui-même en rotation. C’était si merveilleux.

Lors de la conférence du jour suivant, un ivrogne d’environ 40 ans fit irruption dans l’auditorium et se mit à hurler. La sécurité à l’entrée n’avait pas pu l’empêcher d’entrer. Une pratiquante alla pour l’arrêter. Maître lui dit : " Laissez le sortir ", pointant l’entrée alors qu’il était en train de parler. Certains pratiquants ont vu que Maître avait projeté un rayon lumineux. L’ivrogne fut immédiatement mis dehors. Plus tard Maître dit que l’ivrogne était en fait contrôlé par un moine fou et était venu pour déranger cette conférence de Loi. Il y eut une autre situation où une personne de l’Association de Recherches Scientifiques sur le Qigong de Jinzhou promouvait sa méthode d’acupuncture et faisait des commentaires qui contredisaient Dafa durant la conférence. A ce moment, Maître avait déjà fini de parler et quittait l’estrade. Cependant Maître revint au micro et dit : " si vous ne voulez pas écouter la conférence, s’il vous plaît, partez. Ne faîtes pas de commentaires incorrects aux autres, puisque cela ne sera pas une bonne chose pour vous. " Entendant cela, la personne eut un choc et dit : "mon siège est si loin de l’estrade, comment avez-vous su ce que je disais ? ".

Un jour, une nonne Bouddhiste de Xingcheng pleura alors qu’elle écoutait la conférence, elle comprit que Maître enseignait la Loi Véritable. Quand elle entendit Maître dire : "Les Dieux ont déjà abandonné l’univers." Elle fut tellement inquiète car elle ne savait pas quoi faire. Elle demanda à Maître, les larmes aux yeux : " Plus personne ne s’occupe de nous, que dois-je faire ?". Maître avec bienveillance la regarda, se déplaça pour qu’elle puisse regarder derrière lui et dit : "Ils sont tous là, et Bodhisattva Avalokitesvara et Sakyamuni sont là également ". La nonne eut subitement une illumination. Elle comprit la vérité que les Dieux et Bouddhas du Ciel assistaient tous le Maître qui propageait la Loi et sauvait les gens ! Elle passa du chagrin à la joie, se sentant si chanceuse d’avoir eue l’opportunité d’entendre la vraie Loi de Bouddha de Maître. A partir de ce moment, elle s’engagea sur la voie de cultivation de Dafa !

Le 7 avril, Maître et plusieurs autres pratiquants partirent pour la montagne Bijia près de Jinzhou. C’était durant les grandes marées et les vagues tempétueuses étaient violentes. Après être sorti de la voiture Maître resta sur la plage. Il dit en regardant la route menant à la montagne Bijia : " C’est un dragon. La tête du dragon est la plage. Le puit dans le sable est l’œil du dragon. Sa queue est dans la mer. Et la route est la colonne vertébrale du dragon ". Maître et les autres pratiquant embarquèrent sur un bateau. Quand le bateau fût au large, l’écume bouillonnait sur son flanc. De temps à autre, une eau blanche éclaboussait le bateau, alors qu’il avançait sur une eau aussi calme que celle d’un lac.

Un pratiquant dont l’oeil céleste était ouvert vit beaucoup de petits dragons qui jouaient dans l’écume sur les deux cotés du bateau. Certains petits dragons tiraient même sur les vêtements de Maître. Huit immortels et beaucoup d’autres Bouddhas et Dieux étaient visibles au-dessus de l’eau. Sur la route allant vers la montagne, Maître nettoya l’endroit alors qu’il marchait. Sur la montagne, des pratiquants virent que les images divines dans le temple ' Sanqingge' étaient assez différentes de celles des images divines d’autres endroits. Maître leur dit : " Ces images sont des Dieux de la mer et appartiennent aux Dieux originaux".

Le 9 avril, Maître en compagnie de plusieurs pratiquants se rendit au temple du Grand Bouddha du Comté de Yi. Maître dit en regardant les sept statues : "C’est très propre et droit ici ". Un pratiquant vit que ces Bouddhas pleuraient en voyant le Maître. Maître raconta à la conservatrice du temple quelques histoires au sujet de la cultivation de la Loi de Bouddha et lui demanda de regarder la paume de sa main et de regarder le symbole du Falun. A ce moment là la conservatrice vit que le Falun tournait dans la paume de Maître et s’éveilla à quelque chose. Après cela, elle vint à Jinzhou et assista aux conférences durant deux jours. Elle débuta ainsi sa cultivation. En quittant le Temple du Grand Bouddha, Maître demanda aux pratiquants de joindre leurs mains et de saluer en guise d’au revoir au Grand Bouddha. Maître également leva une main pour un au revoir aux statues de Bouddha. En ce temps là, les pratiquants avaient une profonde révérence pour les Bouddhas et ressentaient profondément leur grâce et leur sacralité. Plus tard un point de pratique fut établi dans le temple du Grand Bouddha. Quand les pratiquants faisaient les exercices tôt le matin, ils pouvaient voir en maintes occasions que beaucoup de Bouddhas du temple dans les autres dimensions faisaient également les exercices.

Lors de l’enseignement de la Loi à Jinzhou, Maître laissa tout le temps dans nos esprits des images très droites, partout, et sur toutes choses. En ce temps là, l’Association de Recherches Scientifiques sur le Qigong avait mis une voiture à disposition de Maître pour l’emmener à l’Auditorium tous les jours. Maître leur dit : " vous n’avez pas à vous souciez pour moi. Je promets d’arriver à l’heure pour chaque conférence." Du 5 avril où Maître donna la première conférence, il marcha tous les jours. Certains pratiquants le rencontraient sur le chemin. Tous voyaient Maître arriver à l’entrée du théâtre.

Maître mangeait très simplement et portait des vêtements très simples . Il portait une veste bleu- marine ; ses manches étaient élimées. Sous sa veste il y avait un vieux pull tricoté. Ses chaussures aussi étaient usées. Mais elles étaient très propres. Dans la maison où il était hébergé, les pratiquants ont vu que Maître ne mangeait seulement que du pain cuit à la vapeur, du porridge ou des nouilles instantanées. Quelque fois, Maître achetait quelques légumes tels que des concombres au marché. Cependant, Maître se souciait toujours des pratiquants. De façon à alléger le coût des conférences pour les étudiants, Maître donna dix conférences en huit jours.

Au début du séminaire, des étudiants n’avaient pas saisi l’importance du sujet concernant le fait de tuer des vies. Un jour, Maître prenait un repas avec eux. Un pratiquant prit une crevette (squille) et la mit dans l’assiette de Maître. Maître n’en mangea pas et leur dit : "Je sais que vous les gens du coin vous aimez manger ça. Bien que vous ayez commencé la cultivation pratique, vous en mangez encore. Quand je donnais les conférences, Elles sont venues vous dénoncer ! Elles se sont plaintes qu’elles étaient trop laides. Alors j’ai fait en sorte qu’elles se réincarnent en poisson ". Personne ne sait quelle quantité de karma nous avons accumulé vies après vies que Maître a déjà éliminé pour nous afin de nous sauver, ou combien de nos vieux comptes ont été soldés par Maître. Alors qu’il donnait les conférences, Maître continuait d’offrir des solutions bienveillantes pour les pratiquants. Maître était véritablement en train de "S’occuper de toutes sortes d' affaires humaines en portant le fardeau de tous les problèmes du Ciel ". (Hong Yin « Dans le froid et la solitude tout en haut »).

La veille de la fin du séminaire, les pratiquants demandèrent à être pris en photo avec Maître. Il accepta. Cependant, plusieurs centaines de personnes voulurent être sur la photo. Ils emmenaient Maître ici et là. Maître était très gentil et d’une approche facile. La nonne aussi voulut être photographiée avec Maître. Elle portait à ce moment là des vêtements laïques et souhaitait être donc prise en photo portant ses vêtements de nonne. Maître attendit avec un sourire qu’elle se change. Après avoir revêtu ses habits de nonne, elle dû sortir sa cape de nonne de son sac. Juste au moment où elle s’apprêtait à la mettre sur sa tête, soudain un vent tourbillonnant souffla et emporta sa cape dans les airs la faisant disparaître. La nonne leva les yeux et regardant l’immensité du ciel et comprit soudain qu’elle allait se mettre à cultiver dans Dafa et suivre le Maître pour retourner à ses vraies origines.

Dans la soirée du 12 avril, les conférences prirent fin. Maître partit le soir même en train pour Hefei où il allait donner des conférences débutant le 15 avril. Je me souviens que juste avant la conférence de ce jour là, Maître et d’autres membres de l’équipe utilisèrent trois ' rickshaws'* pour emmener leurs bagages au théâtre. Le soir, les pratiquants virent Maître partir à la gare. Dans la voiture, un pratiquant demanda à Maître : " Avez-vous quelque chose à nous dire ? " Maître répondit : «"Cultivez bien ". A ce moment, tout le monde pensait que cette phrase était trop simple. Maintenant quand j’y pense, je comprends qu’elle contenait l’ardent espoir que Maître avait pour les pratiquants de Jinzhou !

Après que Maître ait enseigné la Loi à Jinzhou, il a continué de se soucier des progrès que faisaient les pratiquants dans leur cultivation pratique. En 1996, après le partage d’expériences en honneur de l’enseignement de la Loi donné par Maître à Jinzhou deux ans auparavant, le centre d’assistance de la ville envoya des enregistrements à Maître. Après que Maître les ait visionnés, Il nous écrivit des mots d’encouragement " Faîtes encore mieux ". Le 28 juin 1998, Maître une fois de plus retourna au temple du Grand Bouddha du comté de Yi. Le gardien à la porte reconnut Maître et le dit aux pratiquants. Certains pratiquants furent chanceux de rencontrer Maître, lequel leur manque chaque jour. Maître répondit aux questions concernant certains problèmes que rencontraient des pratiquants dans leur cultivation pratique. Dans la soirée du 30 décembre 1998, Maître en compagnie de certains pratiquants de l’Association de Recherche du Falun Gong vint à Jinzhou et rencontra les pratiquants de chaque point de pratique. A ce moment, personne n'était au courant. Dans la soirée, les pratiquants de plusieurs point de pratique tel que la compagnie d’industrie pétrolière, Huaxin, Huaguang, la banque de construction, Lingyuan et le bureau de la métallurgie remarquèrent dans le même temps que plusieurs personnes venaient les regarder faire les exercices. Ils pensèrent tous que ces gens étaient des assistants et ne s’en inquiétèrent pas. Une pratiquante sentit que l’une des personnes qui les regardaient ressemblait à Maître. Mais elle pensa d’un autre coté : "C’est impossible." Elle apprit seulement plus tard que c’était bien Maître qui les regardait.

Maître, les disciples de Dafa de Jinzhou se souviendront pour toujours de votre bienveillance sans limite et mériteront sûrement votre miséricordieux et ardu salut. Nous essayerons de notre mieux de bien faire les trois choses , « Atteignant la Plénitude, retournant avec Maître ».

*”rickshaws” : véhicule couvert à deux roues pour 1 ou 2 passagers, tiré par un homme.


Version Chinoise disponible sur : http://minghui.org/mh/articles/2006/1/16/118744.html

Version anglaise disponible sur : http://clearwisdom.net/emh/articles/2006/1/31/69495.html

Retour