CEIFG : Révélation de l’existence d’un camp de concentration secret spécial pour le Falun Gong où l’on tue les prisonniers et prélève leurs organes
“Personne n’en est jamais encore ressorti,” révèle une source interne du Gouvernement

BRUXELLES (EFGIC) - Depuis la conclusion des procès de Nuremberg en 1946, condamnant les officiels Nazis responsables pour l’holocauste, le monde entier a espéré que jamais plus des camps de concentration comme ceux d’Auschwitz, de Buchenwald et de Dachau, n’apparaîtraient dans l’histoire humaine. Pourtant un établissement de même type opère aujourd’hui même en Chine.

Le Centre d’information européen du Falun Gong a reçu d'un ancien agent de renseignements du Parti communiste chinois, une terrifiante information documentant l’existence d’un camp de concentration établi dans la ville de Shenyang, province de Liaoning, expressément pour les pratiquants de Falun Gong. La nouvelle arrive à la suite du Rapport interne du Département d’Etat 2005 des Etats-Unis sur les pratiques de droits de l’homme publié mercredi, qui documente des abus continuels et systématiques à l'encontre du Falun Gong en Chine. (full report)

“Des pratiquants de Falun [Gong] sont tués pour leurs organes, qui sont envoyés à divers établissements médicaux. La vente d’organes est actuellement un commerce extrêmement lucratif en Chine …
La source a essayé de transmettre l’horreur de ce qui se passe dans le camp de concentration : “Pourquoi un crematorium a-t-il été construit, et pourquoi autant de médecins y sont-ils hébergés ? La réponse est quelque chose d’inimaginable. Vous devez savoir clairement qu’un crématorium pour les corps est différent d’un brûleur utilisé à des fins sanitaires. “

Situé dans le quartier de Sujiatun de la ville de Shenyang, le camp, baptisé Camp de concentration de Sujiatun, est entouré de murs de trois mètres de haut couronnés de fil barbelé électrifié. Il est lourdement fortifié et dit hautement secret, la population locale n’en sait à peu près rien. Ceux qui sont détenus à l’intérieur sont des adhérents du Falun Gong des trois provinces du Nord est de la Chine ainsi que de la Chine centrale, on dit que nombre d’entre eux ont été transférés de divers autres camps de travail. Les autorités du PCC impliquées ont “appris de nombreuses choses de la Corée du Nord , “selon cette même source.

“Ceci est profondément, terriblement inquiétant et confirme nos pires craintes : que les autorités du PCC ont toujours l’intention d’ éradiquer ’ le Falun Gong et dans leur désespoir ne reculeront devant rien, ” a déclaré le porte-parole du CIEFG M. Peter Jauhal. “Nous devons être clairs, la persécution n’a pas disparu – elle n’a fait que devenir plus obscure et cachée.”

La source du gouvernement chinois a parlé largement de la “collecte” d’organes dans l’établissement de Sujiatun. “ Si des pratiquants de Falun Gong sont envoyés à Sujiatun,” a-t-il dit, ils n’ont aucune chance d’en ressortir … Le PCC ne nourrira éternellement aucun prisonnier. Alors pourquoi les garde-t-il ? Les pratiquants de Falun Dafa sont tués pour leurs organes qui sont envoyés aux établissements médicaux. La vente d’organes est aujourd’hui un commerce très lucratif en Chine ”

“Ils n’ont pas suffisamment de corps avec les exécutions et les corps des pratiquants de Falun Dafa ne sont-ils pas à leur disposition pour ce commerce,” a-t-il déclaré.

Des signes avertisseurs sont apparus ces derniers mois

En juin dernier les autorités ont dit-on tenu une “réunion de crise”lors de laquelle le Ministre adjoint de la Sécurité Publique, Liu Jing, s’est vu assigner le job de “juguler ” le Falun Gong avant les Jeux Olympiques de 2008,” selon les services secrets en ligne basés à Paris. Plusieurs rapports ont déclaré que les autorités souhaitent utiliser les Olympiques comme un prétexte pour pousser plus loin leur assaut sur le Falun Gong.

En janvier les fonctionnaires chinois ont de même annoncé une “nouvelle campagne” présumée saboter les activités des organisations de culte” dans le cadre d’une lutte “complexe contre les ennemis,” selon un reportage de Reuters. Les précédentes campagnes “Frappez fort” ont eu pour résultats 10 000 exécutions de plus en une seule année, disent les groupes de droits de l’homme.

Voilà plusieurs années qu’on parle de camps de concentration pour les pratiquants de Falun Gong. Un article du 1er octobre 2000 de l’AFP a parlé de deux camps de concentration récemment construits spécifiquement pour les détenus du Falun Gong. Les camps auraient été construits au nord ouest et au nord est de la Chine, et seraient capables de détenir jusqu’à 50 000 personnes.

Le 6 octobre 2000, un article du site Minghui déclarait qu’un camp de concentration, expressément pour le Falun Gong, avait été construit dans la province éloignée de Xinjiang. Des sources chinoises ont rapporté avoir vu des adhérents du Falun Gong entassés dans des trains en direction du camp de Xinjiang. Peu ou pas d’informations sur le camp secret ont émergé. Personne à ce jour n’est connu pour être revenu de ce camp.

“les médias internationaux et les gouvernements dans le monde doivent prêter attention à cela et prendre des mesures actives pour enquêter sur le camp de concentration et mettre un terme à cette barbarie et à cette démence. Nous demandons tout le soutien possible aux organisations internationales. Il doit y avoir une responsabilité en Chine. Si c’est le prix que ces gens paient pour votre silence, c’est d’un tragique à faire froid dans le dos ” a dit M. Jauhal


Rappel :

Le Falun Gong, aussi appelé Falun Dafa est une méthode bouddhiste de méditation et d’exercices, dont les enseignements soulignent l’importance de vivre selon les trois principes de l’authenticité, la compassion et la tolérance. Prenant son origine en Chine, le Falun Gong est aujourd’hui pratiqué dans plus de 70 pays. Le gouvernement chinois ayant estimé que cent millions de gens en Chine pratiquaient le Falun Gong, en juillet 1999, le Parti communiste chinois a lancé une violente campagne à l’échelle nationale pour « éradiquer » la pratique. Le Centre d’Information du Falun Dafa a vérifié les morts de 2747 personnes et plus de 44 000 cas de torture. Des millions ont été détenus ou envoyés dans les camps de travaux forcés.



POUR DE PLUS AMPLES INFORMATIONS VEUILLEZ CONTACTER LE CENTRE EUROPEEN DE FALUN GONG
Levi Browde + 1 914-720-0963 Peter Jauhal + 44 (0) 7719 508 268 Nicolas Schols +32 47 98 75 734
Autres contacts : http://www.falungonginfo.net/europe.htm
Mail : europe@falungonginfo.net

http://www.clearwisdom.net/emh/articles/2006/3/9/70661.html

Retour