Le monde se focalise sur  le camp de concentration Sujiatun, les pratiquants à l’extérieur de la Chine exposent la brutalité du PCC

 

[Site Clartés et Sagesse]

 


Aussitôt
 que la nouvelle que PCC (parti communiste chinois) ayant établi un camp de concentration à Sujiatun pour persécuter les pratiquants de Falun Gong, a été  exposée, cela a soulevé beaucoup d’inquiétude parmi les gens de toutes les couches de la société.  Les pratiquants du Falun Gong d’outre-mer ont réagi immédiatement pour enquêter et exposer la situation répugnante au grand public, au moyen d’appels téléphoniques, de télécopies et de l’internet. 

 

En ce qui concerne le camp de concentration, de nombreux pratiquants ont appelé les départements du gouvernement de Sujiatu et de Shenyang en question.  Quelques fonctionnaires ont déclaré qu'ils n'étaient pas au courant de la situation, certains ont demandé quels médias avaient rapporté ce cas et d'autres ont dit qu'ils ne pouvaient faire aucun commentaires pour le moment.

Lorsqu’un pratiquant a téléphoné au département de la santé de Sujiatun et a dit au département que la ville avait un camp de concentration qui vend les organes humains, la femme qui a répondu au téléphone est devenue très nerveuse et a transféré le téléphone à un homme.  Bien que l'homme ait nié à plusieurs reprises l'existence du camp de concentration, le pratiquant pouvait entendre qu'il était en train d’informer d'autres établissements gouvernementaux au sujet de l’enquête téléphonique. 

Un autre pratiquant a appelé le commissariat de la municipalité de Woniushi et a demandé à un policier s'il avait entendu parler du camp de concentration Sujiatun.  Le pratiquant a dit : « J'ai entendu dire qu’une fois entré,  personne n’en est jamais sorti, est-ce vrai? »  L'homme qui a répondu au téléphone a dit : « J'ai entendu parler du camp;  cependant, certains peuvent sortir. » Le pratiquant a alors demandé : « Est-ce que ceux qui sont sortis étaient des fonctionnaires? »  L'homme a répondu : « Non, des détenus.»  Le pratiquant a alors demandé l'endroit du camp.  L'homme a dit qu'il ne pouvait pas parler de sa location au téléphone.

Les pratiquants ont également appelés plusieurs résidents.  Une dame qui vivait sur la rue  Xueliu, à Sujiatun a dit qu'elle n'avait jamais entendu parler du camp de concentration.  Un pratiquant lui a alors dit les faits de la persécution et comment le camp torture les pratiquants et vend leurs organes.  La dame a dit qu'elle ne pouvait pas croire que des traitements aussi répugnants étaient vrais.  Le pratiquant lui a alors demandé si elle avait entendu parler de la persécution du Falun Gong.  La dame a dit oui, cependant, elle a dit qu’elle n'osait pas parler davantage à ce sujet. 

Un autre pratiquant a appelé un fonctionnaire du bureau 610 de Sujiatun.  Au début, cet homme a nié l'existence du camp.  Un pratiquant lui a clarifié la vérité et lui a dit que Hao Fengjun, un ancien « fonctionnaire du bureau 610 » avait bravement exposé les faits de la persécution.  Le pratiquant lui a également dit que les organismes internationaux des droits de l'homme enquêtent maintenant sur le camp de concentration Sujiatun.  A la fin, le fonctionnaire a, à plusieurs reprises, remercié les pratiquants.

Plus tard, les pratiquants ont souvent entendu des messages musicaux ou des messages enregistrés tels que « bienvenue xx aux messages enregistrés » lorsqu’ils ont téléphoné aux commissariats.  Les fonctionnaires n'osent plus répondre aux appels téléphoniques des pratiquants. 

En plus d'exposer la perversité aux Chinois en Chine continentale, les pratiquants ont également exposé le camp de concentration Sujiatun à la communauté internationale. 

Un Taïwanais a dit que l’année dernière un de ses amis est allé en Chine obtenir un nouveau rein et son ami a payé environ 15 milles dollars.  Tout probablement, il lui aurait été impossible d'en obtenir un à Taiwan durant sa vie.  Pourquoi est-il si facile d'obtenir des organes humains en Chine?  Pendant que le commerce des organes des pratiquants du Falun Gong est exposé, il a finalement compris que ce commerce est si crapuleux et qu’il est relié a beaucoup de  perversité aussi.

Pendant ce temps, la protestation des pratiquants à l’extérieur des ambassades et des consulats chinois partout dans le monde a aussi soulevé l’attention du public.  Après être mis au courant du plan de protestation au moyen de  la grève de la faim des pratiquants, quelques résidents de San Francisco leur ont téléphonés et leur ont dit qu'ils aimeraient rejoindre les pratiquants pour protester contre la brutalité du régime du PCC. 

L'Association Falun Dafa et l'Organisation mondiale pour enquêter la persécution du Falun Gong ont toutes deux publié des annonces le 10 mars.  L'Association Falun Dafa a dit : « Tous ceux qui  ont participé à ces crimes,  peu importe ou ils essayeront de se cacher, seront assurément  traduit en justice. »


http://www.vraiesagesse.net/glossaire/glossaire.html

Version chinoise disponible à http://minghui.ca/mh/articles/2006/3/11/122605.html

Traduit de l’anglais au Canada le 11 mars 2006

Version anglaise disponible sur : http://www.clearwisdom.net/emh/articles/2006/3/11/70713p.html