Vancouver, Canada : Les pratiquants appellent le gouvernement canadien à prendre des mesures pour arrêter les atrocités du camp de concentration de Sujiatun (Photos)

[Site Clartés et Sagesse]


Écrit par Li Hua reporter de Minghui, Vancouver

À midi le 11 mars 2006, les pratiquants de Vancouver ont tenu une conférence de presse en face du consulat chinois pour protester contre les crimes du régime communiste qui a mis en place le camp de concentration de Sujiatun pour assassiner des pratiquants. Dans un but lucratif, ils retirent les organes du corps des pratiquants et incinèrent les corps pour cacher les preuves. Les pratiquants ont aussi appelé le gouvernement canadien à se positionner et à arrêter les atrocités, ils ont également appelé la communauté internationale à débuter une enquête.

 

High Resolution Picture

High Resolution Picture

 

Selon le site Minghui/Clearwisdom/Clartés Sagesse, le régime communiste chinois a mis en place le camp de concentration secret de Sujiatun, ville de Shenyang, province du Liaoning. Des milliers de pratiquants y sont détenus. Le camp inclut un four crématoire. Personne n’en est jamais sorti vivant.

Les pratiquants des trois provinces du Nord-Est de la Chine sont envoyés à Sujiatun. Une nouvelle campagne d’arrestation des pratiquants a débutée. Il y a des preuves que le PCC tue des gens pour qu’ils gardent le silence avant la désintégration du régime, suivant le chemin d’Hitler et de son génocide.

Pendant la conférence, les pratiquants ont lu une lettre adressée au Premier ministre Harper au nom des pratiquants. La lettre demandait au gouvernement canadien d’enquêter sur le camp de concentration et de prendre toutes les mesures possibles pour arrêter le génocide.

Les pratiquants ont aussi lu une annonce de « l’Organisation Mondiale enquêtant sur la persécution du Falun Gong » (WOIPFG). L’annonce demandait à toutes les personnes au courrant de fournir une liste de chacune des unités de travail et chacun des groupes d’individus impliqués dans la torture et les meurtres des pratiquants du camp de concentration de Sujiatun.

L’WOIPFG a dit que pour ceux pouvant procurer des preuves suffisantes, l’WOIPFG pourra les aider à quitter la Chine et à obtenir un asile politique.

La conférence de presse a attiré l’attention. De nombreux véhicules passant à proximité ont klaxonné pour montrer leur soutien.

 


Traduit de l’anglais au Canada le 15 mars 2006

 

Glossaire : http://www.vraiesagesse.net/glossaire/glossaire.htm

Version anglaise disponible à : http://clearwisdom.net/emh/articles/2006/3/14/70776.html
Version chinoise disponible à :
http://minghui.org/mh/articles/2006/3/12/122670.html