Un média hollandais dénonce les atrocités du camp de concentration de Sujiatun à Shenyang

[Site Clartés et Sagesse]


Écrit par Cai Ju, journaliste de Minghui

Le 10 mars 2006, le média Hollandais "APS" a publié un article intitulé "Révélation d'un camp de concentration pour le Falun Gong, les prisonniers sont tués pour l'exploitation des organes", rapportant un crime épouvantable révélé par une source qui a récemment dénoncé au monde extérieur l'existence d'un camp de concentration construit à Sujiatun à Shenyang. Après que des pratiquants soient décédés des suites de la persécution, les gardiens de prison et les docteurs auraient prélevé et vendu leurs organes internes pour en tirer des profits avant de les incinérer.

L'article déclarait que depuis la fin des procès de Nuremberg en 1946, condamnant les officiers nazis qui étaient responsables de l'Holocauste, les gens dans le monde ont eu l'espoir commun que des camps de concentration tels que Auschwitz, Buchenwald et Dachau ne pourraient plus jamais se reproduire dans l'histoire de l'humanité. Ce qui est terrible est qu'un fait similaire se déroule en ce moment même en Chine.
.
Le mercredi 8 mars 2006, le Centre d'Information Européen du Falun Gong a reçu une information bouleversante et détaillée venant de quelqu'un à l'intérieur du Parti communiste chinois documentant un camp de concentration se situant dans la ville de Shenyang dans la province de Liaoning, mis en place exclusivement pour les pratiquants de Falun Gong.

Les nouvelles arrivent dans la foulée du Rapport 2005 sur les Pratiques des Droits de l'Homme du Département américain, diffusé mercredi; le rapport cite les violations continuelles et systématiques sur le Falun Gong en Chine.

L'article a affirmé que les informations sur le camp ont été transmises par enregistrement audio par un ancien agent secret du régime du PCC. C'est la première fois que des informations sur l'existence du camp secret ont été révélées à des étrangers. On dit que le camp détient plus de 6000 pratiquants de Falun Gong à n'importe quel moment et que 'personne n'en est encore sorti' vivant. Selon la source, il contient un crématorium, et un nombre inhabituellement élevé de docteurs qui travaillent là-bas, reflétant les méthodes du camp de tuer les prisonniers pour leurs organes, qui sont alors vendus pour le profit.

La source a essayé de décrire l'horreur de ce qui se passe dans le camp de concentration: "Pourquoi un crématorium a-t-il été construit, et pourquoi autant de médecins logent sur place?… La réponse est quelque chose d'inimaginable. Vous devez être clair sur le fait qu'un incinérateur pour les corps est différent d'un brûleur utilisé pour l'hygiène."

La source a dit: "Situé dans le district de Sujiatun de la ville de Shenyang, le camp, surnommé le Camp de Concentration Sujiatun, est entouré par des murs hauts de trois mètres avec des fils de fers barbelés. Il est lourdement fortifié et réputé pour être hautement secret; les résidents ne savent pratiquement rien à son sujet. Ceux qui sont détenus à l'intérieur sont des pratiquants de Falun Gong des trois provinces du Nord-est de la Chine ainsi que de la Chine centrale; On dit que beaucoup ont été transférés là-bas depuis différents camps de travail. Les autorités du PCC impliquées dans le camp ont 'appris beaucoup de choses de la Corée du Nord'."

'Ceci est terriblement et profondément perturbant et confirme nos pires inquiétudes: que les autorités du PCC restent toujours préoccupées par le fait 'd'éradiquer' le Falun Gong, et que dans leur désespoir, ils iront à tous les extrêmes', a déclaré le porte-parole du CIEFG, M. Peter Jauhal. 'Nous devons être clairs sur le fait que la persécution ne s'est pas arrêtée, elle est seulement devenue plus obscure et plus cachée.'

La source du PCC a parlé en détail du 'prélèvement' illégal d'organes à Sujiatun. 'Si des pratiquants de Falun Dafa sont envoyés à Sujiatun,' a-t-il dit, 'ils n'ont aucune chance d'en sortir … Le PCC ne nourrira pas un prisonnier pour toujours. Aussi qu'est-ce qu'ils trafiquent, alors? ... les pratiquants de Falun Dafa sont tués pour leurs organes, lesquels sont expédiés à différents établissements médicaux. La vente d'organes est actuellement une affaire très lucrative en Chine.'

'Ils ne peuvent pas se procurer suffisamment de corps avec les condamnations à mort, et aucun corps n'est plus aisément disponible que ceux des pratiquants de Falun Dafa pour faire ce commerce,' a-t-il déclaré.

L'article mentionne que des signes avertisseurs ont démontré au cours de ces derniers mois que le PCC a l'intention en désespoir de cause d'éradiquer le Falun Gong.

L'article affirme, selon un réseau d'agent secret basé à Paris, que les autorités du PCC auraient tenu des 'réunions de crise' en juin dernier dans lesquelles le ministre député de la Sécurité Publique, Liu Jing, s'est vu attribué la mission 'd'écraser' le Falun Gong 'avant les Jeux Olympiques en 2008'. Plusieurs rapports ont établi que les autorités souhaitent utiliser les Jeux Olympiques comme prétexte pour intensifier leur attaque sur le Falun Gong.

L'article cite un article de Reuters disant qu'en janvier dernier des fonctionnaires chinois ont annoncé simultanément une 'nouvelle campagne' qui soi-disant 'saboterait les activités des organisations de cultes' comme faisant partie d'une 'lutte complexe contre les ennemis'. Les campagnes 'frapper fort' du passé ont eu pour conséquence l'exécution de plus de 10,000 personnes en une seule année, disent les organisations des droits de l'homme.

La nouvelle d'un camp de concentration pour les pratiquants de Falun Gong a circulé pendant plusieurs années. Le 1er octobre 2000, un article de l'Agence France Presse parlait de deux camps de concentration qui avaient été récemment construits, tous deux spécialement pour les prisonniers de Falun Gong. Les camps étaient, disait-on, construits dans le nord-ouest et le nord-est de la Chine, et capable de contenir chacun 50,000 personnes.

L'article cite un article de Minghui.net publié le 6 octobre 2000, qui révélait qu'un camp de concentration a été construit dans le nord-ouest de la province reculée du Xinjiang, exclusivement pour persécuter le Falun Gong. Des sources chinoises rapportent avoir vu des pratiquants de Falun Gong expédiés en train jusqu'au camp de Xinjiang. Très peu d'information, voir aucune, sont sorties du camp secret. Personne jusqu'à aujourd'hui n'en est revenu.

L'article cite finalement les paroles de M. Jauhal: 'Les gouvernements et les médias internationaux du monde entier doivent prêter attention à cela et prendre des mesures actives afin d'enquêter sur les camps de concentration et mettre fin à cette barbarie et cette folie. Nous faisons appel à tous les soutiens possibles des organisations internationales. Il doit y avoir des comptes à rendre en Chine. Si c'est cela le prix que les gens payent pour notre silence, c'est tragique à faire froid dans le dos.


http://clearwisdom.net/emh/articles/2006/3/12/70740.html

Retour