Découverte du camp de concentration de Sujiatun - La communauté internationale est sous le choc

[Site Clartés et Sagesse]


Selon le reportage des correspondants de Minghui
Li Jingfei et Huang Kaili : le 8 mars un ancien agent secret du Parti communiste chinois (PCC) a révélé aux reporters de Minghui qu’un grand nombre de pratiquants de Falun Gong étaient détenus au camp de concentration secret de Sujiatun dans la ville de Shenyang. Au sein du camp de concentration on trouve des fours crématoires et des médecins vivent sur place. Les organes sont prélevés sur des pratiquants et vendus sur le marché noir. Cette révélation a laissé la communauté internationale sous le choc.

La politique de terrorisme d’Etat de Jiang Zemin

Dr. Lai Shantao, porte-parole de l’association Falun Dafa à Washington, DC a déclaré : « Le Parti communiste de Jiang persécute le Falun Gong depuis plus de six ans. Des pratiquants de Falun Gong ont refusé de se soumettre aux lavages de cerveau organisés par le Parti et de renoncer à leurs croyances, le Parti les a détenus au camp de concentration secret de Sujiatun pour y appliquer leurs mesures de terrorisme d’Etat qui consistent à « ruiner leur réputation, les ruiner financièrement et les écraser physiquement. » Ces mesures ont été annoncées par Jiang Zemin, qui a spécifiquement pris pour cible les pratiquants de Falun Gong dans le cadre d’un génocide secret. Les pratiquants de Falun Gong ont été utilisés pour faire l’objet d’expérimentations, on leur a retiré des organes. Ensuite leur dépouille a été incinérée. »

Une horreur et une violence qui dépassent l’entendement

M. He, ingénieur en Virginie a dit : « A la lecture de cette nouvelle mon esprit s’est vidé d’un coup. Des images de fours crématoires et de « médecins » se déplaçant dans le camp ont rempli ma tête pour me hanter. Ceux qui ont vu les films La liste de Schindler et Le Journal d’Anne Frank, ainsi que d’autres films qui révèlent de l’intérieur l’horreur des camps de concentration Nazis sont saisis d’effroi à l’évocation de fours crématoires, de colonnes de fumée épaisse qui s’échappent de cheminées géantes, et de « médecins » qui mènent des expériences médicales démoniaques. En voyant comment les gardiens du camp de travaux forcés de Masanjia recourent à des tortures dégradantes et barbares contre les pratiquants de Falun Gong, j’ai pensé que c’était déjà le summum de l’horreur ; et pourtant on a découvert de manière inattendue l’existence de fours crématoires et de médecins qui vivent sur place au camp de concentration de Sujiatun – l’horreur dépasse l’entendement. »

M. He ajoute : « le Parti communiste chinois prétend servir le peuple, ce qui en l’occurrence signifie prélever les organes de citoyens pour les vendre et ensuite envoyer leur dépouille au four crématoire. Quelle horreur ! »

Mme Yang, qui a été détenue dans un centre de lavages de cerveau dans la Province de Liaoning et soumise à des séances de « transformation », dit que bien qu’elle ait été torturée elle-même, les atrocités du camp de Sujiatun la laissent sous le choc.

Révélations sur les actes sinistres du PCC

La communauté internationale est bien au fait et a condamné le trafic d’organes prélevés arbitrairement sur des prisonniers par le PCC. Certains événements ont été révélés sur le site Minghui dans la chronique consacrée aux crimes du groupe de Jiang et à la torture des pratiquants de Falun Dafa, on rapporte que le corps des pratiquants tués sous la torture comporte des trous remplis de sang et des incisions chirurgicales. Des corps ont été disséqués en dépit des lois chinoises et sans l’accord des familles concernées. D’après des sources internes, on avait prélevé sur les pratiquants de Falun Gong qui sont morts en détention tous les organes qui peuvent être transplantés pour les vendre de manière illégale.

En mai 2005 a eu lieu au Centre Masonic de San Francisco une exposition intitulée « L’univers de l’intérieur ». 21 cadavres anonymes, venus de Chine y étaient exposés. L’exposition a retenu l’attention du public. Ces corps avaient encore la peau ; certains n’avaient plus d’organes; ils avaient été placés dans différentes positions, et quelques peaux humaines entières avaient été mises sur des cintres vestimentaires. Le ticket d’entrée était de 17 dollars américains, et 85% des profits étaient renvoyés en Chine. D’après un reporter d’ABC à San Francisco, l’organisateur a dit que les corps avaient été achetés auprès de l’Université de Pékin, mais le responsable de l’institut de l’université a nié cet achat quand le reporter d’ABC lui a téléphoné. Le reporter a également questionné les employés du Centre Masonic qui ont dit qu’on leur avait demandé de ne pas parler de l’origine des corps et de répondre « je ne sais pas » si on leur demandait.

Le pratiquant de Falun Gong Duan Li a dit : « le Parti communiste chinois persécute les pratiquants de Falun Gong de manière quotidienne, ainsi que les Chrétiens, les Tibétains, les activistes de la démocratie, et les gens qui font appel. Beaucoup de gens enlevés par la police ont disparu. Où sont-ils ? Est-il possible qu’ils aient fait partie de cette exposition ? Les bénéfices de cette exposition sont renvoyés en Chine ; le Parti n’a-t-il pas utilisé l’argent récolté lors de l’exposition de cadavres pour persécuter d’autres innocents ?

Inquiétantes circonstances de la disparition de pratiquants de Falun Gong

Beaucoup de gens ont témoigné leur inquiétude sur l’existence du Camp de concentration de Sujiatun. Les familles des gens de Falun Gong qui ont disparu sont très inquiètes et effrayées à l’idée que leurs proches soient détenus là-bas.

En lisant le reportage, le Docteur Huang Wanqing, qui pratique le Falun Gong aux USA, a pensé à son jeune frère Huang Xiong qui a disparu il y a près de trois ans. Huang Xiong vivait dans le Comté de Wanan de la Province de Jiangxi et avait commencé à pratiquer le Falun Gong en 1996. Il a été envoyé au camp de travaux forcés par des agents du Parti et il y a été détenu pendant plus d’un an. Après avoir été relâché, il a vécu caché pour fuir les persécutions. Des policiers de la Province de Jiangxi, Shanghai et d’autres régions de Chine l’ont poursuivi dans tout le pays. En avril 2003, Huang Xiong a disparu après avoir parlé à Huang Wanqing au téléphone. Huang Wanqing n’a plus de nouvelles de lui et ne sait pas où il est. Durant les trois dernières années, des policiers et des agents du Bureau de la Sécurité Nationale dans la Province de Jiangxi ont harcelé, menacé et interrogé la famille de Huang Wanqing et ses proches en Chine. Ils ont aussi fait pression sur Huang Wanqing par le bais de sa famille, en recourant à des menaces et à de fausses promesses.

La publication des « Neuf commentaires sur le Parti communiste » sur le site du journal Epoch Times a déclenché une vague de démissions au sein du Parti. Des responsables de la division de la sécurité de la ville de Jian dans la province de Jiangxi sont allés dans la ville de Huang Wanqing à plusieurs reprises par la suite. Tout en prétendant qu’ils essayaient d’aider à retrouver Huang Xiong, ils ont en fait demandé à la famille de Huang Wanqing de lui interdire de participer à tout événement lié aux « Neuf commentaires sur le Parti communiste ». Huang Wanqing est très inquiet en pensant aux éventuelles atrocités que son frère pourrait subir sous la persécution, parce qu’il sait très bien les horreurs dont est capable le Parti.

Zhang Tianxiao, pratiquante de Falun Gong à Chicago, était si affectée par la nouvelle  sur le camp de Sujiatun qu’elle a pleuré toute la journée. Zhang Tianxiao a vu sa famille violemment persécutée en Chine parce qu’elle pratique le Falun Gong. Le 3 novembre 2000, son beau-fils de 28 ans Zou Songtao a été torturé à mort au camp de travaux forcés de Wangcun à Zibo, dans la Province de Shandong. Sa sœur Zhang Yunhe est allée faire appel à Pékin en 2000 ; elle a été arrêtée et ramenée à Qingdao. En février 2002, Zhang Yunhe a été arrêtée à Qingdao pour la deuxième fois, et plusieurs autres pratiquants de Falun Gong ont été arrêtés en même temps qu’elle. M Zhang Yunhe a été détenue au moins six mois au camp de Dashan à Qingdao et a disparu après avoir été relâchée. On n’a plus de nouvelles d’elle depuis quatre ans. Il y a un an, Zhang Tianxiao qui vit à Chicago a appelé la division « anti-secte » de la Province de Shandong pour demander des nouvelles de Zhang Yunhe, mais elle n’a reçu aucune réponse. Quand Zhang Tianxiao a dit au responsable que ceux qui persécutent Zhang Yunhe seraient jugés, le responsable l’a insultée. Zhang Tianxiao n’a pas pu contenir sa peine, elle était en état de choc en apprenant la nouvelle du camp de concentration de Sujiatun. Elle a dit qu’elle ne pouvait pas imaginer qu’une telle violence puisse exister, et que le Parti mène une campagne aussi terrifiante que celle des Nazis, ce qui non seulement porte atteinte aux pratiquants de Falun Gong mais aussi force ceux qui exécutent les ordres à devenir des monstres inhumains. Zhang Tianxiao a précisé que le mot « inquiétude » n’est pas approprié pour décrire ce qu’elle ressent à l’égard de sa sœur qui a disparu il y a plus de quatre ans. Elle fait appel à tous les gens, y compris les pratiquants de Falun Gong qui sont persécutés comme Zhang Yunhe, pour résister activement à la persécution barbare du régime, au lieu d’endurer passivement.

Le Parti se dirige tout droit vers la guillotine

Après avoir lu le reportage, M Sun, venu de Chine pour un voyage professionnel aux Etats-Unis a dit : « Le PCC est perdu d’avance après avoir fait des choses aussi criminelles. »

M Sun a dit que les mensonges et la propagande du PCC durant ces dernières années ont provoqué de grosses incompréhensions parmi les Chinois à l’égard du Falun Gong. Il travaille dans le domaine des technologies de l’information et a lu de nombreux reportages illustrés produits à l’étranger ; il connaît donc la vérité sur la persécution du Falun Gong. Beaucoup de faits ont été révélés et la vérité rétablie dans l’éditorial des « Neuf commentaires sur le Parti communiste », ses amis sont indignés en voyant que le PCC recourt à de méthodes aussi barbares au 21e siècle pour persécuter les pratiquants pacifiques du Falun Gong.

D’après M Sun, le PCC est effrayé à l’idée que ses crimes soient dévoilés, et les hauts dirigeants du Parti ont peur de se rendre à l’étranger. Beaucoup de gens faisant partie de système communiste en Chine le font seulement pour vivre. Il est convaincu que les gens qui ont une conscience et du courage vont fournir de plus en plus de preuves [sur les crimes du Parti].

Demande d’une enquête internationale indépendante

Les pratiquants de Falun Gong vivant à l’étranger qui ont informé les gens de manière continue durant les six dernières années font appel à la communauté internationale pour enquêter immédiatement sur les crimes systématiques et barbares du régime.

Mme Tao qui vit dans le Maryland, aux Etats-Unis fait appel aux gens de bien pour dénoncer la persécution du Parti contre le Falun Gong. Nous ne pouvons pas laisser cette tragédie continuer.

Dr Lai Shantao, porte parole de l’Association Falun Dafa à Washington a envoyé des informations sur le camp de concentration de Sujiatun aux responsables du Secrétariat d’Etat américain en charge des affaires chinoises et des droits de l’homme, ainsi qu’à la commission américaine sur la liberté de religion dans le monde. Il leur a demandé de lancer une enquête urgente par tous les moyens possibles. Il a aussi fait appel aux organisations humanitaires et aux Nations Unies pour mener une enquête indépendante et mettre fin aux abus commis par le Parti et aux meurtres de pratiquants de Falun Gong.

Zhang Erping, porte parole du Falun Gong, a dit que le PCC a mené un véritable génocide au camp de concentration de Sujiatun qui dépasse le génocide des Juifs. Les bourreaux non seulement tuent les pratiquants de manière barbare mais ils prélèvent leurs organes pour les vendre et brûlent leur corps pour faire disparaître les preuves. Ces crimes sont sans précédent.

Nous faisons appel d’urgence aux Chinois de bonne volonté et à la communauté internationale pour s’informer sur ce massacre et y mettre fin, cela a lieu en ce moment en Chine. Mais aussi, nous mettons en garde toute personne qui aurait participé à ce massacre, le filet de la justice céleste est vaste mais personne n’y échappe. Dans un futur proche, tous les criminels seront jugés.


Version chinoise : http://minghui.ca/mh/articles/2006/3/9/122473.html

Traduit de l’anglais le 14 mars 2006 de :

Version anglaise : http://clearwisdom.net/emh/articles/2006/3/12/70731.html