United Evening News (Taïwan) : La Chine continentale prélève des organes sur des pratiquants de Falun Gong vivants

[Site Clartés et Sagesse]


Le 20 mars 2006, United Evening News a fait un reportage sur l’horreur des organes (rein, foie, cornée, etc.) prélevés sur les pratiquants de Falun Gong vivants, à l’intérieur du camp de concentration de Sujiatun. Voici une traduction du texte original :

Des pratiquants de Falun Gong ont cité aujourd’hui plusieurs sources de preuves qui ont confirmé qu’il y a un camp de concentration dans le district de Sujiatun, dans la ville de Shenyang en Chine continentale. Environ 6'000 pratiquants ont été envoyés dans ce camp et sont susceptibles d’être forcés de se faire prélever des organes alors qu’ils sont encore vivants. L’association de Falun Dafa de Taiwan a demandé au président Bush de soutenir la justice et d’exiger du Parti communiste chinois qu'il améliore les droits humains en Chine lors de sa rencontre avec Hu Jintao le mois prochain.

L’association a tenu une conférence de presse aujourd’hui et a fait passer l’enregistrement d’une entrevue. L’informateur qui a divulgué au sujet du camp de concentration est un membre de la famille d’un médecin de Shenyang qui connaît très bien la situation. Il prétend que l’hôpital pour thrombose de la province du Liaoning de médecine occidentale et chinoise intégrée possède un camp de concentration. Depuis 2001, le camp de concentration a secrètement détenu 6'000 pratiquants de Falun Gong et aucun d’entre eux n’est ressorti vivant du camp.

Parmi eux, 4'000 personnes ont eu leurs organes prélevés par l'hôpitatl, reins, foie et cornée, et même la peau a été prélevée. Les autorités vendent illégalement les organes dans un but lucratif. Le fait le plus incroyablement cruel est que lorsque les organes sont prélevés, les pratiquants sont encore vivants.

Ensuite, quand les organes ont été prélevés, les corps des ces pratiquants sont secrètement incinérés dans un four crématoire, transformé à partir d’une chaudière. Les cendres et le charbon brûlé sont jetés en même temps.

L’informateur a dit que cette terreur inhumaine est devenue un crime organisé au niveau de l’état. Les gens à qui ce crime profite sont des individus haut-placés de l’hôpital et des officiels du système de santé de l’hôpital. Depuis la compatibilité des organes, le prélèvement des organes jusqu'au traitement des dépouilles, tout le processus a été programmé.

Un autre journaliste âgé qui est allé sur le continent pour mener une enquête récemment a signalé que la prison secrète a un « four crématoire » et aucun des pratiquants de Falun Gong qui ont été envoyés dans cette prison ne l’ont quittée vivant. Avant l’incinération, tous les organes internes des pratiquants sont prélevés. Quelques-uns ont même été brûlés vivants pour éliminer les preuves.

En plus, l’hôpital pour les cas contagieux du district Heping Shenyang et l’hôpital affilié du district Shenyang Huangguo, institut de médecine traditionnelle chinoise, ont admis 425 patients atteints de la grippe aviaire. Tous ces patients sont pris comme des échantillons expérimentaux vivants pour des recherches médicales.

Chan Ching-Hua, directeur de l’institut diplômé de journalisme de l’Université nationale de Taiwan et membre de l’association de Falun Gong de Taiwan, a dit que la Chine est en train de devenir le plus grand centre de transplantation d’organes au monde avec un approvisionnement abondant. On dit qu’ils peuvent trouver des organes compatibles et de grande qualité en quelques jours seulement. Mais la source des organes n’a jamais été identifiée. Cependant, le régime communiste chinois n’a pas ouvertement démenti l’accusation de prélèvement d’organes à l’intérieur du camp de concentration de Sujiatun.

Chang Ching-hsi, directeur et porte-parole de l’association de Falun Dafa de Taiwan, et un professeur d’économie de l’Université nationale de Taiwan ont dit : « Le président Bush va rencontrer Hu Jintao le mois prochain. Nous espérons que Bush va ajouter le camp de concentration de Sujiatun à sa liste de sujets importants et protester à Hu personnellement. Il ne devrait pas être permis que de telles atrocités continuent. »


Traduit au Canada, le 26 mars 2006

version anglaise disponible à: http://clearwisdom.net/emh/articles/2006/3/24/71145.html
version chinoise disponible à:
http://minghui.ca/mh/articles/2006/3/23/123509.html