Montréal, Canada : Appuyer la démission de neuf millions de personnes du PCC et dénoncer le prélèvement d’organes à Sujiatun

[Site Clartés et Sagesse]


Écrit par Xiao Yan reporter de Minghui/Clearwisdom/Vraie Sagess.net de Montréal

 

高精度图片
Rallye au parc de Zhongshan dénonçant la perversité du régime communiste chinois

 

Le 18 mars 2006, comme le nombre de personnes qui ont démissionné du parti communiste chinois (PCC) et de ses organisations affiliées approchent les 9 millions de personnes, les pratiquants de Dafa à Montréal, Canada se sont rassemblés au parc Zhongshan dans le Chinatown pour appuyer les efforts des démissions et en plus dénoncer le prélèvement d’organes des pratiquants de Dafa encore vivants au camp de concentration de Sujiatun.

L’hôte du rallye, le Dr Zhu Xueye, a dit qu’à l’occasion de la démission de neuf millions de Chinois du PCC, le fait que le régime communiste chinois persécute les pratiquants dans un camp de concentration secret à Sujiatun a été démasqué, démontre une fois de plus que le régime communiste chinois est inhumain et violent.

 


Signant la pétition condamnant les atrocités du régime communiste chinois


Présentant les faits au sujet du Falun Gong

 

Il n’y a de méchanceté qu’ils ne peuvent pas faire, seulement des choses que vous ne pensez pas

Plusieurs personnes au rallye ont dénoncé la méchanceté du régime communiste chinois selon leurs expériences personnelles. M. Su, qui arrive de Beijing, a déclaré comment il s’est senti la première fois qu’il a entendu parler du camp de concentration de Sujiatun : « Je n’avais aucun doute, c’est la vérité. »

M Su a dit : « La méchanceté du régime communiste chinois est très loin au de là de l’imagination des gens. Il y a peut-être des choses que vous ne pouvez pas imaginer, mais il n’y a rien qu’il ne peut pas faire. Chacun peut regarder l’histoire du régime communiste chinois, des tueries massives des propriétaires terriens, des propriétaires d’usine et des fonctionnaires du gouvernement de Kouo-Min-Tang en 1950, pour manipuler le nombre de production de céréales récoltées de plus de dix tonnes par mu (1), lors du « grand bond en avant » et provoquer la mort par la faim de dix millions de personnes sans aucune aide gouvernementale, les luttes sanglantes et les morts de la « révolution culturelle » et le massacre de Tiananmen en 1989, où des étudiants tués ont été calomniés comme étant des « rebelles anti-révolutionnaires ». La persécution contre les pratiquants du Falun Gong a commencé en 1999, et quand le SRAS a été largement répandu en Chine, le PCC a prétendu qu’il n’y avait pas de cas de mortalité en Chine. Tout cela est très loin de ce que les gens peuvent imaginer. Si les gens réfléchissent à tout ceci de manière rationnelle, ils vont en venir à la même conclusion que moi. »

Des proches des victimes des camps de concentration de la deuxième guerre mondiale demandent que les atrocités ne reviennent pas en ce 21e siècle

 


Des proches des victimes des camps de concentration de la deuxième guerre mondiale font appel pour que les atrocités cessent

 

Au rassemblement, un proche des victimes des camps de concentration Nazi de la deuxième guerre mondiale a dit qu’il comprenait parfaitement que les pratiquants du Falun Gong aient souffert de la persécution, et ce que le PCC fait aujourd’hui ressemble beaucoup à ce qu’Hitler avait fait.

Il a dit qu’il était un parent direct d’une victime, que les Nazis avaient été inhumains. A cette époque, les gens n’avaient aucune idée. Il peut très bien comprendre les épreuves et la souffrance des pratiquants. Il a dit que nous devrions nous unir tous ensemble pour arrêter la persécution, parce que ce genre d’atrocités ne devrait pas être toléré.

Il a dit que tous les gens de conscience doivent faire un pas en avant et ne jamais laisser cette espèce d’inhumanité revenir sur la scène en ce 21e siècle.

Madame Hu Xiao, directrice la Grande Époque, division de Montréal, a signalé que la Grande Époque à publié les Neuf commentaires sur le parti communiste, qui dénonce la nature perverse du PCC avec un grand nombre de faits historiques. Jusqu’ici, neuf millions de personnes ont démissionné du PCC. Les atrocités que le régime communiste chinois a commises au camp de concentration de Sujiatun ont aussi été dénoncées. Quand vous faites face à des crimes aussi inhumains, quelle excuse avez-vous pour ne pas quitter le PCC. Madame Hu a dit aux gens : «Nous avons maintenant une raison de plus de démissionner du PCC. »

Madame Hu a suggéré trois choses que nous pouvons faire ; 1) De notre conscience et en toute moralité, nous devons dire « non » au PCC du plus profond de notre cœur. 2) Nous devons dire à nos proches, amis et collègues de travail, et aux représentants gouvernementaux au sujet du cas Sujiatun. 3) Je vous en prie, dites à ceux qui travaillent dans des hôpitaux, départements légaux et autres professions de ne pas s’impliquer dans la persécution afin de faire arrêter la méchanceté tout de suite, et arrêter la persécution.

Dénoncer le camp de la mort de Sujiatun démontre que le PCC est proche de sa fin

Dr Zhu a dit : « Comme PCC pervers sait que la nature humaine ne tolérerait pas le prélèvement d’organes des pratiquants vivants et l’incinération de leur corps au camp de concentration secret de Sujiatun, il a dont toujours exécuté ceci dans la grande noirceur. Mais des gens à l’intérieur du pays, ont courageusement exposé la perversité derrière les scènes. Ceci indique que la régime communiste chinois arrive à la fin de ces crimes ».

Dr Zhu a dit aux gens quand vous faites face à de tels crimes, les gens de conscience ont seulement un choix, c’est de fermement condamner la perversité et arrêter les atrocités. Pendant ce temps, du fond de nos cœurs, rejetons le PCC, et débarrassons-nous du PCC. C’est seulement de cette manière que les Chinois auront un magnifique futur.

Note:

(1)   Un mu : est une mesure chinoise d’une superficie égale à 0.1647 acres.


Traduit au Canada le 25 mars 2005 de la :

Version anglaise : http://clearwisdom.net/emh/articles/2006/3/23/71099.html

Version chinoise disponible sur : http://minghui.ca/mh/articles/2006/3/20/123273.html