Toronto, Canada : Le maire adjoint de Shenyang est interrogé au sujet du camp de concentration de Sujiatun (Photos)

[Site Clartés et Sagesse]

 

High Resolution Picture
Les pratiquants de Falun Gong protestent à l’extérieur du lieu de la réunion

 

Le 29 mars, une délégation chinoise menée par Wang Ying, maire adjoint de Shenyang, a tenu une réunion avec les membres de la Fédération des professionnels Chinois Canadiens. Lorsque Wang a été interrogé au sujet du massacre des pratiquants du Falun Gong pour leurs organes à l'intérieur du camp de concentration de Sujiatun, Wang n'a pas répondu directement ni nié l'existence du camp. Au cours de la réunion, à l’extérieur, des douzaines de pratiquants manifestaient contre les atrocités et distribuaient des dépliants pour soulever la conscience sur le camp.

Au cours de la session allouée aux questions, un journaliste du réseau de télévision la Nouvelle Dynastie Tang (NTDTV) a demandé: «M. le maire, les médias à l’étranger ont récemment rapporté qu'il y a un camp de concentration secret à Sujiatun dans le district de la ville de Shenyang. Dans le passé, le camp détenait plus de 6.000 pratiquants du Falun Gong. Jusqu'ici, plus de 4.000 ont été tués pour leurs organes, qui ont été vendus pour le profit et leurs corps ont alors été incinérés pour détruire la preuve. Etes-vous au courant?"

Wang Ying a évincé la question: «L'avez-vous vu vous-même?

Le journaliste a dit: «Il y a maintenant deux témoins qui ont témoigné à ce sujet. L’un est un ancien agent de l'état qui s'est échappé de la Chine. Il a eu des renseignements à ce sujet de différentes façons. L’ex-mari d’un autre témoin était un médecin à l'hôpital provincial de thrombose du Liaoning et prélevait les organes sur des personnes qui étaient encore vivantes."

Wang a interrompu le journaliste en disant: «Je n’en crois rien. » Le journaliste a répondu: «Accepteriez-vous donc une enquête par la communauté internationale? »

A ce moment-là, l'hôte a saisi le microphone du journaliste et a dit: «Je suis l'hôte et nous ne permettons pas ce genre de questions."

Un autre organisateur de la réunion a alors forcé le journaliste de NTDTV à s'asseoir et on ne lui a pas permis de poser plus de questions à Wang.

 

High Resolution Picture
Wang Ying (premier à droite portant des lunettes) est resté silencieux lorsque le journaliste et les pratiquants l’ont interrogé et il s’est précipité vers l'ascenseur.

 


Après la réunion, le journaliste s’est approché de Wang et lui a demandé pourquoi il avait évité les questions au sujet de la persécution du Falun Gong en Chine. Wang est resté silencieux et s’est précipité vers l'ascenseur.

 

Dans le corridor, les pratiquants ont également tenté de remettre des rapports de médias de l’étranger sur le camp de concentration de Sujiatun à Wang Ying et à son groupe. À l’extérieur de la réunion, les pratiquants manifestaient contre la persécution à l’aide d’un mégaphone et ils exposaient les atrocités se produisant dans le camp de concentration de Sujiatun.

Le pratiquant Jinan Liu a participé à la manifestation. Il a dit: «Je suis un citoyen de Shenyang et je sais que Sujiatun est un district de Shenyang. Les atrocités qui se produisent dans le camp de concentration de Sujiatun sont choquantes et ne peuvent pas être tolérées. La visite à Toronto offre au maire adjoint de Shenyang et à sa délégation une bonne occasion de se renseigner sur la véracité de la persécution, puisque les nouvelles en Chine sont contrôlées par le parti communiste chinois. En tant que fonctionnaire de haut-rang du gouvernement, nous espérons qu'il réfléchira à ce problème avec sa conscience et fera ce qu’il peut pour aider à mettre fin à la persécution. »

 

Traduit de l’anglais au Canada le 1er avril 2006

Glossaire : http://www.vraiesagesse.net/glossaire/glossaire.htm

Version chinoise disponible à : http://minghui.ca/mh/articles/2006/3/31/124129.html

Version anglaise disponible à : http://www.clearwisdom.net/emh/articles/2006/4/1/71447p.html