Canada : La chanson : «SVP aidez les membres de nos familles à revenir à la maison» a résonné devant le Parlement (Photos)

Je m'ennuie de ma maman, je m'ennuie de mon papa. Ils ne peuvent pas revenir à la maison parce qu'ils sont persécutés pour pratiquer le Falun Gong, suivant la Vérité, Bienveillance, Tolérance. Je m'ennuie de mes enfants, je m'ennuie de mon époux. Ils sont forcés de se sauver pour éviter la persécution parce qu'ils disent la vérité. Nous invitons tous et chacun avec de la justice. Nous réclamons une fin à la persécution de l'aimable innocence. Tous les gens, svp offrez votre aide pour aider les membres de nos familles à revenir à la maison. »

 

高精度图片
Mme Bai Xue chante une chanson intitulée « SVP aidez les membres de nos familles à revenir à la maison »

 

La chanteuse de renom, Bai Xue a chanté devant le Parlement canadien le 3 avril 2006, ce chant. La chanson est intitulée « SVP aidez les membres de nos famille à revenir à la maison ».

 

C’était aux alentours du Jour Commémoratif Chinois Qingming. Il faisait froid, il ventait et le temps était pluvieux. Plus de 150 pratiquants du Falun Gong se sont réunis devant le Parlement pour commémorer ces pratiquants torturés à mort et ont invité le gouvernement canadien à intervenir et à enquêter au sujet du prélèvement d'organes des pratiquants emprisonnés dans les camps de concentration secrets du parti communiste chinois (PCC). Cinq parlementaires (MP) ont fait un discours pour soutenir et saluer les pratiquants sous la pluie.

 

Les passants ont été émus par la chanson solennelle. Les pratiquants, se tenant dans le vent froid, ont ému les passants. Les gens sont venus pour obtenir de l’information sur les atrocités se produisant en Chine. Certains ont signé la pétition pour soutenir le Falun Gong, certains sont venus interviewer et d’autres se sont joints au rassemblement.

 

高精度图片
Les pratiquants commémorent tristement les compagnons pratiquants qui ont été torturés à mort en Chine

 

1.     « Le député avait les larmes aux yeux lorsqu’il m’a serré la main. »

高精度图片
Le député Borys Wrzesnewskyj du parti libéral

 

Le député Borys Wrzesnewskyj du parti libéral du Canada a dit qu'il était sorti pour soutenir le Falun Gong. Il était ému par la persistance des pratiquants. Le plus horrible est qu’une fois que le prélèvement d’organes des dissidents, par le PCC, est confirmé, il y a 1.3 milliard de personnes qui vivent sous une tyrannie aussi horrible.

 

Après le discours, il est allé vers les pratiquants qui tenaient des affiches, il leur a serré la main et les a salué en disant : « Prenez soin de vous. Je vous soutiens! » Les pratiquants ont répondu : « Merci de votre appui ! »

 

Une pratiquante a dit au journaliste : « Je n'ai pas entendu clairement ce que m’a dit le député, mais il avait les larmes aux yeux quand il m’a serré la main. »

2.     Une résidente locale a signé la pétition et a fait un discours

高精度图片

 

Mme Simone Bourne, une résidente locale, a signé la pétition et a offert de faire un discours. Elle a dit qu'elle avait entendu parler du rassemblement dans La Grande Epoque/The Epoch Times et a pris deux jours de congé spécialement pour participer au rassemblement. Elle a dit : « Nous devons faire ce que nous devrions faire et dire au CCP d’arrêter immédiatement la torture et le massacre. Les gens sont persécutés à mort pour leur croyance spirituelle et les organes sont prélevés sur des personnes vivantes. Il n'y a aucune excuse pour un tel méfait. Avant que la situation s'aggrave, le premier ministre canadien et les membres du parlement devraient s’exprimer. »

 

3. La voix de Mme Zhu de Shengyang

 

高精度图片
Mme Zhu fait un discours

 

Mme Zhu a dit dans son discours : « Mon mari et moi venons de Shenyang. Nous y avons vécu pendant les 30 premières années de notre vie. Nous avons beaucoup de souvenirs et de connaissances à cet endroit. Comme c’est cruel que de tels crimes contre l'humanité se sont produit au camp de concentration de Sujiatun situé dans une ville où j'ai de bons souvenirs de mon foyer, de petites amies quand j'étais jeune, des camarades de classe, de collègues, de sœurs de camarades de classe, des amis et des collègues, de parents d’amis et de collègues et des connaissances. Il est possible qu'un de mes camarades du lycée soit l'un des médecins dans le camp de concentration et enlève un rein d'un camarade de classe de ma sœur, quoiqu’’il soit encore vivant. Son épouse et ses enfants attendent ardemment son retour à la maison...Çà semble horrible, comme un film de terreur, mais c’est la réalité. J'invite donc ici le premier ministre et les membres du Parlement représentant les Canadiens à se lever et aider à arrêter la persécution inhumaine. »

3.     « Papa, l’herbe de la pelouse pleure »

高精度图片
« 
Papa, l’herbe de la pelouse pleure »

 

La petite pratiquante Yuanyuan de quatre ans a suivi ses parents au rassemblement après avoir voyager durant la nuit à partir de Toronto. Elle et Meilian de trois ans ont tenu des affiches et se sont jointes à la commémoration sous la pluie. Après avoir écouté la chanson de Mme Bai Xue, Yuanyuan a dit à son père : « Papa, la chanson est très belle. » Elle a alors regardé le gazon devant elle et elle a dit : « Papa, l’herbe de la pelouse pleure. »

 

Version chinoise disponible à : http://minghui.ca/mh/articles/2006/4/6/124633.html

Version anglaise disponible à : http://clearwisdom.net/emh/articles/2006/4/7/71697p.html