Bulgarie : Les pratiquants de Falun Gong protestent par une grève de la faim contre le Camp d’extermination de Sujiatun (Photos)

[Site Clartés et Sagesse]


Écrit par un pratiquant bulgare

Le 18 mars 2006, les pratiquants de Falun Gong se sont rassemblés au Palais national dela culture, dans le centre de Sofia, pour une protestation pacifique accompagnée d’une grève de la faim de 24 heures suivant les récentes révélations des prélèvements d’organes au camp d’extermination de Sujiatun. La protestation a duré six heures avec l’autorisation officielle de la municipalité.

La plupart des citoyens qui passaient ont regardé avec sympathie les grands posters montrant comment les pratiquants sont torturés dans les camps de travail chinois et des photos de ceux qui ont été assassinés. Beaucoup de gens exprimaient leur révolte et faisaient la queue pour signer la pétition de soutien pour la fin de la persécution du Falun Gong en Chine.


   
Les gens lisent les posters et parlent avec les pratiquants pour en apprendre plus


Les pratiquants ont parlé aux gens de la récente information de l’existence du camp d’extermination d Sujiatun et comment les pratiquants sont tués pour leurs organes avant que leurs corps ne soient incinérés, des imprimés avec une information détaillée étaient à disposition.

Certains sont restés un long moment sur les lieux, parlant avec les pratiquants et s’indignant de la cruauté du totalitarisme communiste.

Les Bulgares, dont la plupart ont personnellement expérimenté un régime communiste dont le pays s’est débarrassé depuis seize ans, connaissent le lavage de cerveau, la censure et la répression de la liberté de parole, de pensée et de croyance utilisés par les communistes. Par conséquent, ils ont été nombreux à signer la pétition dès qu’ils ont entendu que le régime en Chine persécutait et torturait les pratiquants de Falun Gong pour leurs croyances.


De nombreuses personnes ont signé une pétition appelant
à la fin de la persécution du Falun Gong en Chine.


Beaucoup de jeunes gens ont signé et ouvertement déclaré leur opposition à la violation des droits de l’homme, aux tortures et aux tueries en ce 21ème siècle. Une vieille femme, après avoir appris le prélèvement d’organes à Sujiatun a dit : « Bien sûr que je vais signer la pétition, c’est la chose la plus simple et la plus logique à faire ! » « Veuillez signer vous aussi » a-t-elle dit à ceux qui se tenaient derrière elle.

En dépit du temps froid et du ciel nuageux, les pratiquants ont persisté à dire aux gens la vérité et à les aider à comprendre la perversité de la persécution contre les pratiquants de Falun Dafa en Chine.


Version anglaise disponible sur : http://clearwisdom.net/emh/articles/2006/3/26/71224.html

Retour