France : Les pratiquants de Falun Gong à Paris se rassemblent devant l'ambassade de Chine pour protester contre les camps de concentration (Photos)

 

[Site Clartés et Sagesse]

 


Écrit par un pratiquant français

Le 15 mars 2006, à trois heures de l'après-midi, les pratiquants de Falun Gong se sont rassemblés devant l'ambassade de Chine à Paris pour protester contre les camps de concentration impliqué dans la torture et le meurtre de pratiquants de Falun Gong, en prélevant leurs organes internes et incinérant les restes des corps pour détruire les preuves de leurs crimes. Les pratiquants de Falun Gong en France ont appelé la communauté internationale à prêter attention, enquêter et aider à faire cesser les atrocités du PCC dans les camps de concentration.

 

 

Les pratiquants de Falun Gong en France rassemblés devant l'ambassade chinoise pour exposer et protester contre l'établissement des camps de concentration par le PCC

 

Dominique, porte-parole de l'Association de Falun Gong en France a dit : "Aujourd'hui, nous faisons une démonstration pacifique ici afin d'exposer et de protester contre le crime de génocide du PCC à l'encontre des pratiquants de Falun Gong dans les camps de concentration. Le PCC a établi des camps de concentration secret de type nazi pour torturer et tuer les pratiquants de Falun Gong et prélever leurs organes alors qu'ils sont vivants. Une telle chose ne peut pas être tolérée."

 

Dominique, porte-parole de l'Association française du Falun Gong prend la parole devant l'ambassade de Chine

 

Elle a dit également que les gens dans le monde entier doivent être informés de l'existence des camps de concentration chinois. "Nous soumettons cette information au gouvernement français, aux médias et aux ONG dans l'espoir que les forces justes mettent fin aux atrocités du PCC. Nous croyons fermement que les criminels seront traduits en justice.”

Remi, un pratiquant de Falun Gong de descendance juive a dit "je suis profondément choqué. Le PCC a ajouté une autre atrocité à son histoire de terreur. Comparé aux notoirement connu Gulag et aux camps de travail établis par le régime communiste en Union soviétique, les méfaits du PCC en torturant, prélevant et vendant les organes des pratiquants de Falun Gong apparaissent encore plus insupportables."

 

Remi, un pratiquant de Falun Gong de descendance juive interviewé par les médias

 

Rémi indigné par l'établissement des camps de concentration par le PCC a dit : "Durant la Deuxième Guerre Mondiale, les Nazis ont établi des camps de concentration secrets pour exterminer les juifs. Après la Deuxième Guerre Mondiale, les Nations Unies ont passé une résolution interdisant qu'une telle brutalité se produise à nouveau. Mais aujourd'hui une cruauté inimaginable a lieu de nouveau en Chine. J'espère que la Communauté internationale pourra mettre immédiatement fin à cette inhumanité."

Solennellement les pratiquants de Falun Gong ont lu la déclaration suivante :

"Certains noms, de par leur histoire, ne restent pas de simples mots, mais deviennent des rappels douloureux d'événements tragiques. Après ce qu'ont fait les Nazis, "Auschwitz n'est plus juste " un lieu en Pologne ", et en Russie, le mot " Goulag" porte une profonde signification. Et maintenant, les gens vont bientôt se souvenir similairement de lieux en Chine. Les crimes effroyables et inhumains perpétrés par le PCC en persécutant les pratiquants de Falun Gong dans les camps de concentration seront pour toujours connectés avec certains des crimes les plus notoires de l'histoire humaine.”

 

Mamdouh, un pratiquant de Falun Gong, prend la parole pour protester contre les atrocités du PCC

 

Mamdouh, un pratiquant de Falun Gong a pris la parole pour protester contre les atrocités du PCC. Il a dit à un journaliste : “J'ai appris qu'il y a en Chine des camps de concentration secret pour emprisonner et exterminer les pratiquants de Falun Gong. C'est un crime très grave et je suis venu ici pour informer les gens.”

Mme Chen Ying une pratiquante du Falun Gong qui a été illégalement emprisonnée pendant quatorze mois dans un camp de travail forcé parce qu'elle persistait à pratiquer le Falun Gong et dans sa croyance en "Vérité, Compassion, Tolérance". Ayant une expérience de première main de la brutalité de la persécution du Falun Gong, elle a dit : "J'ai expérimenté une souffrance énorme, dans mon esprit et dans mon corps, et le lavage de cerveau inhumain du PCC. Pour ces pratiquants de Falun Gong qui ne se soumettent pas à la violence dans les centres de détention et les camps de travail, le PCC utiliser tous les moyens brutaux d'un camp de concentration pour les torturer. Durant le temps où j'ai été illégalement emprisonnée de la fin 2000 au début 2001, j'ai rencontré des pratiquants de Falun Gong de différents endroits dans tout le pays, ils venaient à Pékin seulement pour dire quelques mots justes en faveur du Falun Gong. En particulier ces pratiquants de Falun Gong d'en dehors de Pékin et qui n'étaient pas prêts à révéler leurs noms ont été sévèrement torturés pendant leur période de détention. Le PCC était effrayé que des pratiquants de Falun Gong affluent sans cesse à Pékin venant de tout le pays. Afin de réduire la pression à Pékin, la police communiste a transféré des pratiquants de Falun Gong dans d'autres lieux, dans des camions, roulant de nuit. Je les ai entendus dire : "Nous vous enverrons dans des camps de concentration isolé du monde, construit spécialement pour emprisonner les gens du Falun Gong, si vous insistez de continuer à pratiquer, vous n'en ressortirez jamais."

 

La pratiquante de Falun Gong Mme Ying Chen expose la brutalité du PCC en utilisant son expérience personnelle

 

Les pratiquants de Falun Gong ont appris aux gens qu'un initié du PCC a révélé l'existence de camps de concentration secret, dont l’un dans la région de Sujiatun, agglomération de Shenyang, et y a emprisonné plus de 6000 pratiquants. Les camps sontt équippé d'un four crématoire et pourvu d'un nombre inhabituellement élevé de médecins. Aucun prisonnier qui y entre n'en ressort vivant.

Un chauffeur de taxi en passant, a regardé les banderoles et écouté l'appel des pratiquants, il a garé sa voiture sur le bord de la route et a dit "C'est trop cruel, cela viole l'humanité et ne devrait pas arriver à notre époque moderne. Je suis sous le choc. Jamais je n'aurais imaginé qu'une telle chose puisse arriver en Chine." Il a dit qu'il informerait les nombreux clients qu'il transporte chaque jour sur ces atrocités.

Madeleine Bertaud, un professeur d'université, a appris cette atrocité en passant, elle a demandé aux pratiquants comment elle pouvait les aider. Interviewée par un journaliste, Madeleine a dit : “Je ressens une indignation extrême. Ce n'est pas acceptable que les sociétés occidentales gardent le silence sur cette conduite ignominieuse Notre gouvernement doit faire le maximum d'efforts pour exercer son influence sur le gouvernement chinois. ”

Elle a aussi mentionné : “Je pense toujours qu'il y a deux phénomènes particulièrement terrifiants au 20 et 21ème siècle, un est le nazisme, l'autre le système du Parti communiste. Toutes leurs conduites suscitent l'indignation, ce qui se passe en Chine, ce sont les mêmes horribles événements qui se sont produits dans l'ancienne Union soviétique. ”


Version chinoise
disponible sur : http://minghui.ca/mh/articles/2006/3/17/123045.html

Version anglaise disponible sur : http://www.clearwisdom.net/emh/articles/2006/4/4/71547.html

http://fr.clearharmony.net/articles/200604/25747.html