Refusons le tournée trompeuse, enquêtons étroitement sur les faits

[Site Clartés et Sagesse]

Selon les rapports récents dans les médias occidentaux, les fonctionnaires de l'Ambassade des États-unis à Pékin et du Consulat à Shenyang ont fait la tournée des lieux de Sujiatun avec la permission des fonctionnaires de gouvernement chinois. Ils n'ont trouvé aucune preuve que l'hôpital aurait été utilisé à des fins anormales. L'excursion nous rappelait le camp de concentration de Theresienstadt en Allemagne Nazie.

En juin 1944, les Nazis ont permis à la Croix rouge de visiter le camp de concentration de Theresienstadt. Les fonctionnaires de la Croix rouge ont vu une belle communauté paisible avec des cafés et des magasins, des salles fraîchement peintes, et des plazzas avec des aménagements bien entretenus. Les visiteurs ont même pu apprécier un spectacle d’opéra d’enfants. Personne n’aurait cru que ceci faisait partie du plan de massacre. Les Juifs-là faisaient face à un génocide. Le spectacle a réussi à enjôler le reste du monde au point où les Nazi ont même fourni un court métrage de propagande sur le camp de concentration montrant tous les soins donnés aux Juifs du 3e Reich. Cependant, rapidement après le film, le réalisateur et la plupart des comédiens ont été déportés à Auschwitz et exécutés.

Aujourd'hui, le Parti communiste chinois, qui est extrêmement habile dans la tromperie, produit également une telle excursion, semblable à l'excursion qu'ils ont arrangée pendant l'épidémie de SRAS. Personne ne laisserait de preuve de ses crimes, sur la scène même du crime et inviterait les enquêteurs à venir voir. Essayer d’apprendre des faits lors d’une tournée contrôlée par le PCC c'est comme demander à un tigre sa fourrure. Les Occidentaux peuvent avoir certaines difficultés à concevoir jusqu’à quel point le PCC est disposé à aller pour dissimuler la vérité et pour tromper la communauté internationale.

En février 1972, quand le Président Nixon a visité la Chine, il a voulu aller au grand mur de Chine. Une neige épaisse était tombée sur Pékin, et la route était couverte de neige. La veille, en soirée, et le matin même de la visite de M. Nixon au grand mur de Chine, quelques centaines de milliers de résidents et paysans ont été mobilisés pour nettoyer la neige le long d’une route de 50 milles entre la Maison des invités de Diaoyutain où M.Nixon logeait jusqu’au grand mur de Chine à Badaling. La Cité de Pékin a utilisé tous ses camions d'entretien de rues pour répandre du sel sur la route. Ce jour-là, le grand mur de Chine à Badaling a été fermé au public, mais les fonctionnaires du gouvernement et les gens ordinaires du peuple ont été habillés tels des visiteurs chinois et feignaient jouer aux cartes dehors en plein hiver. Certains d’entre eux portaient des magnétophones, un item de luxe et faisaient des exercices au son de la musique. Lorsque Mme Nixon a visité l’hôpital des enfants, tous les médecins, infirmières et enfants avaient été obligés à porter de nouveaux vêtements et les enfants étaient même maquillés. Leurs jouets de tous les jours leur ont été enlevés et de nouveaux jouets leur avaient été fournis en démonstration pour la visite.

 


Des travailleurs qui peignent le sol aride pour feindre un gazon vert

Lorsque la Chine a fait application pour être l’hôte des Olympiques, afin d’impressionner le Comité international des Olympiques, avec l’aide des travailleurs en aménagement de verdure de Pékin, le PCC a donné l’ordre de peindre au fusil le sol aride d’une couleur verte. Une photo a été publiée à l’extérieur de la Chine démontrant où cette peinture avait été appliquée, où l’herbe était d’un vert brillant, ainsi que l’endroit où il n’ y avait pas encore eu de peinture, la verdure était sèche et jaune.

Si ce niveau de supercherie est employé lors de visites courantes, imaginez ce que le PCC peut faire quand des fonctionnaires étrangers visitent un camp de concentration pour étudier les horreurs tel que le prélèvement d'organes. La différence est, la persécution du Falun Gong n'est pas une décision d'un certain fonctionnaire de gouvernement ou d’un gouvernement local, mais une persécution impliquant tout le système entier du PCC. Pendant la persécution, le PCC a employé toutes sortes de moyens extrêmement cruels et ignobles. Le PCC n'essayerait-il pas de couvrir les faits?

Nous félicitons le gouvernement des États-unis pour ne pas avoir cru le démenti du PCC concernant l'existence des camps de concentration, et d’avoir fait une requête pour visiter l'emplacement de la persécution. Cependant, si les lieux sont choisis par le PCC et la tournée est préparée par les fonctionnaires du PCC, l’investigation ne donne sûrement aucun résultat. Lorsque le PCC a permis aux fonctionnaires du gouvernement américain de visiter l’Hôpital de Sujiatun, tous savaient qu’ils ne trouveraient aucune preuve restante. Cela n’exige pas plus d'une journée pour que le PCC déplace plusieurs milliers de personnes, mais le PCC ne permettra pas à personne de visiter le lendemain pour qu’on puisse avoir le temps de détruire toute preuve physique. Le PCC n'a publiquement nié l'existence du camp de concentration de Sujiatun que trois semaines après que l'histoire n’ait été connue.. En outre, quelle est la différence entre une table d'opération utilisée pour le prélèvement d’organes et celle utilisée pour des opérations normales? Où est l’évidence qui prouve que ces salles d'opération n’ont pas été utilisées à « des fins anormales » comme pour le prélèvement d’organes? Est-il vrai que les gouvernements occidentaux soient tellement peu renseignés au sujet du PCC qu'ils puissent se permettre d'être dupés et d'être employés comme outils pour blanchir les crimes du PCC? Si le gouvernement des États-Unis voulait vraiment connaître la vérité à ce sujet, ils devraient contacter les pratiquants de Falun Gong pour découvrir d’autres canaux d’investigation. Les victimes de crimes sont en mesure d’avoir les vraies informations à l’interne.

Un porte-parole pour le Département d’État a dit qu’ils prennent le rapport de Sujiatun très sérieusement et ont contacté le gouvernement de la Chine concernant ces faits, ils ont exhorté le gouvernement chinois de faire une enquête complète sur la matière. Il appert que le gouvernement des États-Unis n’a pas une bonne compréhension franche sur la nature du PCC. Comment puissions-nous nous attendre à ce qu’un criminel permette qu’on examine ses propres crimes? Si le PCC était disposé à vouloir enquêter et punir ceux qui ont commis ces crimes contre le Falun Gong comment la persécution aurait-elle pu continuer pendant les sept (7) dernières années à travers la Chine?

Défendre les droits de l'homme et faire enquête sur les faits de la persécution contre le Falun Gong ne peuvent pas être réalisés avec la sanction et le contrôle des visites par le PCC. Cela ne peut pas être réalisé par juste une ou deux visites. Les innombrables camps de travail et prisons en Chine peuvent être employés comme Theresienstadt. Dans les camps de travail et les prisons, les massacres et les prélèvements massifs d'organes des pratiquants de Falun Gong peuvent avoir lieu n'importe quand. Pour apprendre vraiment les faits, nous devrions refuser les excursions par étapes par le PCC et conduire une recherche indépendante, complète, et détaillée.

L'Association de Falun Dafa et le site Minghui ont formé un « Comité pour étudier les faits » qui ont demandé une recherche complète sur tous les camps de travail, prisons, hôpitaux, et d'autres endroits appropriés où des pratiquants de Falun Gong sont détenus. Si le gouvernement des États-Unis espère apprendre au sujet des faits sur les crimes dans les camps de concentration du PCC contre le Falun Gong, ils devraient assurément se joindre au comité et leur fournir l’appui et la sécurité nécessaire. Si les États-Unis sont sincères au sujet de faire cesser cette catastrophe de la race humaine, ils devraient également pouvoir fournir une assistance technique, tel que surveiller le transfert d'un grand nombre de personnes au-dedans et en dehors des camps de travail en Chine.


Traduit de l'anglais au Canada le 17 avril 2006

 
Version chinoise disponible à :
http://www.minghui.ca/mh/articles/2006/4/16/125375.html

Version anglaise disponible à : http://clearwisdom.net/emh/articles/2006/4/17/72078.html