Le Ministre des Affaires étrangères irlandais répond aux questions parlementaires à propos des camps de concentration

[Site Clartés et Sagesse]


[Note du rédacteur : Les atrocités commises par le PCC s’étendent à travers toute la Chine. Le camp de concentration de Sujiatun mentionné ci-dessous n’est qu’un de ces endroits.]

Question No 183

Pour demander au Ministre des Affaires étrangères quelles mesures elle a prises pour obtenir des informations du gouvernement chinois quant à l’existence d’un camp de concentration à Sujiatun, dans la province de Shenyang, en Chine dont on dit qu’il détient, tue et prélève les organes de pratiquants de Falun Gong, les options dont il dispose pour obtenir de même des informations, et s’il fera une déclaration à ce sujet.

Catherine Murphy.

Question No 184

Pour demander au Ministre des Affaires étrangères la position de son département concernant les allégations contre le Parti communiste chinois sur l’établissement d’un camp de concentration secret à Sujiatun, province de Shenyang, en Chine, ou sont détenus des pratiquants du Falun Gong afin de prélever leurs organes, et s’il fera une déclaration à ce sujet.

Catherine Murphy.

REPONSE

Je propose de répondre aux questions 183 et184

Je suis au courant des informations qui circulent sur les questions soulevées. Je suis toutefois incapable à présent de confirmer la fiabilité de ces informations, mais j’ai demandé à mon département, en particulier en passant par l’Ambassade à Pékin, de considérer la situation de toute urgence et de me faire un rapport.

Sans préjuger du résultat des enquêtes mentionnées ci-haut, l’Irlande et l’Union européenne demeurent préoccupées de la situation des pratiquants du Falun Gong en Chine et ont soulevé ces inquiétudes avec le gouvernement chinois à de nombreuses occasions.

Les questions des droits de l’homme sont un élément constant et important du dialogue avec les autorités chinoises à la fois au niveau bilatéral et de l’Union européenne. Dans nos échanges bilatéraux, les préoccupations sur les droits de l’homme ont été soulevées tout récemment avec le gouvernement chinois lors de la visite du Ministre d’Etat Lenihan en Chine le jour de la Saint Patrick plus tôt ce mois-ci. Au niveau de l’Union européenne, le Dialogue des droits de l’homme Union européenne- Chine est le cadre officiel convenu à travers lequel l’UE aborde avec la Chine ses inquiétudes sur des cas individuels des droits de l’homme, et des questions plus générales telles que l’abolition de la peine de mort.

Au dernier dialogue des droits de l’homme, tenu à Pékin le 24 octobre 2005, l’Union européenne a soulevé, inter alia, le droit à la liberté de religion et la nécessité de réformer le système de détention administratif, incluant les camps de rééducation par le travail qui y sont associés, où on sait que des membres du Falun Gong, parmi d’autres, sont détenus. La prochaine tournée du Dialogue prendra place à Vienne en mai.


Version anglaise disponible sur : http://clearwisdom.net/emh/articles/2006/4/3/71517.html

http://fr.clearharmony.net/articles/200604/25725.html