La CIPFG organise une conférence de presse, exige une enquête complète de tous les camps de travaux forcés (photos)

[Site Clartés et Sagesse]


Écrit par Li Jingfei, journaliste de Minghui

Le 18 avril 2006, « la Coalition pour enquêter sur la persécution du Falun Gong en Chine » (CIPFG) a organisé une conférence de presse au club national de la presse, à Washington DC, pour exiger une enquête complète de tous les camps de travaux forcés, prisons, centres de détention, centres de garde à vue, hôpitaux, hôpitaux psychiatriques et établissements similaires où les pratiquants de Falun Gong ont été incarcérés au cours de ces sept dernières années. La CIPFG a aussi invité les organismes internationaux et les gouvernements à se joindre à cet organisme d’enquête indépendante, pour travailler ensemble en menant une véritable enquête complète sur les crimes du Parti communiste chinois (PCC).

Exiger que le PCC ouvre immédiatement tous les camps de travaux forcés, les prisons et les établissements similaires pour une enquête internationale

 

High Resolution Picture
Le Président du CIPFG déclare l'intention de l'organisation de mener une enquête complète sur les crimes du PCC

 

La toute nouvelle CIPFG, dirigée par l'Association du Falun Dafa et le site Web Minghui du Falun Gong, projette de mener à bien toutes les enquêtes dans tous les camps de travaux forcés, les prisons, les centres de détention, les centres de garde à vue et les hôpitaux où les pratiquants de Falun Gong sont détenus avant le 1er juillet, quand la loi du PCC sur le prélèvement des organes vivantes entrera en vigueur. La CIPFG exige donc l'accès immédiat à tous ces établissements et la permission pour que l'équipe d'enquêteurs internationaux conduise une enquête indépendante directe et une collecte de preuves sans avoir d’interférences. La CIPFG invite les organismes des droits de l'homme, les personnes des milieux légaux, les gouvernements et les organismes de se joindre à l'équipe d’investigation pour conduire une enquête ensemble.

Le Président du CIPFG, Zhao Zhangji, a dit, « Au cours des sept dernières années, nous avons rassemblé un grand nombre de documents au sujet de la persécution, y compris des témoignages et des fournisseurs de preuves. » La CIPFG a officiellement soumis une demande écrite pour une enquête complète.

Zhao Zhangji a assuré que cette enquête sera une enquête complète et approfondie. Une fois que l’enquête sera finie, la CIPFG annoncera les résultats au public.

Zhao Zhangji a dit qu'au cours de ces sept dernières années, les pratiquants de Falun Gong ont organisé des activités pacifiques, y compris des collectes de signatures, des défilés, des simulations de la torture, des périples à pied et à bicyclette et des défilés en voiture, pour faire appel constamment auprès de la communauté internationale et pour éveiller la conscience des gens au sujet de la persécution contre les pratiquants de Falun Gong en Chine continentale.

L’Organisation Mondiale pour Enquêter sur la persécution du Falun Gong (WOIPFG) publie les enregistrements des enquêtes

 

High Resolution Picture
Le représentant du WOIPFG publie des enregistrements de l’enquête

 

À la conférence de presse, WOIPFG a publié des enregistrements de l’enquête menée dans plus de six hôpitaux, y compris l'hôpital central de la ville de Tianjin, l'hôpital Zhongshan, filiale de l'université de Fudan à Shanghai, le centre de greffes de foie de Qianfoshan dans la province du Shandong, l'hôpital affilié à l'université de Jiaotong à Shanghai, l'hôpital No. 2 affilié à l'université médicale de la province du Hubei et l'hôpital Tongji de la ville du Wuhan.

D’après l'enregistrement, les docteurs et les employés interrogés, ont clairement et directement admis qu'ils utilisaient les organes des pratiquants de Falun Gong pour les greffes. Certains ont aussi dit que tous les organes venaient des pratiquants de Falun Gong. Ce qui suit est la retranscription d'un enregistrement du dialogue entre l'enquêteur et un docteur de l'hôpital Zhongshan affilié à l'université de Fudan à Shanghai :

 

L’enquêteur : Vous n'allez pas me donner un rein d'une personne morte, n'est-ce pas?

 

Le docteur : Bien sûr, nous vous donnerons un bon rein, pourquoi est-ce que nous vous donnerions un mauvais?

 

L’enquêteur : ... Avez-vous ceux des personnes qui pratiquent le Falun Gong?

 

Le docteur : Tous ceux que nous avons ici sont de cette sorte.

(Pour plus de renseignements sur les enregistrements des enquêtes, veuillez consulter : http://www.zhuichaguoji.org/cn/index2.php?option=content&charger=view&id=699&pop=1&page=0)

WOIPFG a dit qu'ils avaient préparé davantage de preuves pour les enquêtes des organismes juridiques internationaux.

WOIPFG a confirmé par ses investigations qu'on suspecte de nombreux hôpitaux de la police armée et de la police militaire, et de nombreux centres de greffes en Chine de participer au prélèvement des organes des pratiquants du Falun Gong et d’utiliser ces organes pour des greffes.

Après que l’existence du camp de concentration de Sujiatun ait été révélée le 9 mars, quelques hôpitaux dans le nord-est de la Chine qui ont été enquêtés ont déclaré qu'ils avaient reçu une notification de cesser temporairement de faire des greffes d'organes. Après que « le règlement provisoire pour la pratique des greffes d'organes humains » du ministère de la santé ait été publié le 27 mars et avant qu’il entre en vigueur le 1er juillet, les principaux hôpitaux et centres de greffes en Chine ont, non seulement repris leurs opérations, mais ils ont aussi augmenté le nombre de greffes d'organes.

Beaucoup d'hôpitaux en Chine ont déclaré que des approvisionnements suffisants d'organes seront disponibles en avril et en mai, après quoi, il sera difficile d'obtenir un organe. Ceci montre que le Parti communiste chinois (PCC) massacre les pratiquants de Falun Gong qui servent de fournisseurs d'organes. Le fait que ces cas apparaissent dans de nombreuses provinces, villes et régions autonomes, démontre qu’il ne s’agit que d’une partie du génocide dirigé par le Comité central du PCC.

La présentation douloureuse du témoin des prélèvements d’organes des pratiquants du Falun Gong

La rédactrice en chef de la Grande Époque, Mme. Guo Jun, a présenté une vidéo de quelques témoignages particuliers au sujet du prélèvement des organes des pratiquants de Falun Gong encore vivants dans la région de Sujiatun.

Vidéo : Le témoin témoigne douloureusement du prélèvement des organes des pratiquants de Falun Gong encore vivants (sous-titre anglais)

Le témoin a dit, « C’est atroce de se rappeler du passé. Les organes qui sont prélevés d'un être humain vivant coûtent beaucoup plus cher que ceux prélevés d’un corps mort. Après le prélèvement de l'organe, beaucoup de pratiquants de Falun Gong étaient encore en vie et respiraient encore, mais certains étaient jetés directement dans le four crématoire. Il ne reste aucune trace de leur corps. Parfois les chirurgiens recousaient les ouvertures et demandaient à leur famille ou aux représentants de leur famille de signer l'accord pour que les corps soient incinérés. Quelques familles ne savaient absolument pas que les organes avaient été enlevés. De plus, quelques pratiquants transférés depuis les prisons étaient en très bonne santé. Mais on leur avait injecté des drogues psychiatriques qui avaient gravement endommagé leur système nerveux central. Ensuite, ils avaient été transférés au camp de concentration de Sujiatun pour d’avantage de torture, jusqu'à ce que leurs organes soient enlevés et leur corps incinéré."

Le témoin (une femme) a également révélé une partie du journal intime de son ex-mari, « On a anesthésié le patient (pratiquant du Falun Gong) alors qu’il était allongé sur la table de chirurgie. En utilisant des ciseaux pour couper les vêtements, une petite boîte est tombée. À l'intérieur de la boîte, il y avait un insigne du Falun et une petite carte. Les mots sur la carte étaient, 'Maman, joyeux anniversaire.'" Le témoin a dit que son ex-mari avait été complètement bouleversé.

 


Traduit de l’anglais au Canada le 20 avril 2006

Glossaire : http://www.vraiesagesse.net/glossaire/glossaire.htm

Version anglaise disponible à : http://clearwisdom.net/emh/articles/2006/4/19/72189.html

Version chinoise disponible à : http://www.minghui.org/mh/articles/2006/4/19/125625.html