Le PCC ne craint pas le ridicule, mais il craint l'exposition de ses crimes : La signification de la « Coalition pour enquêter sur la persécution » et son effort de mener une enquête en Chine

[Site Clartés et Sagesse]


Écrit par Ouyang Fei

Le 4 avril 2006, l'Association de Falun Dafa et le site Internet de Minghui ont instauré  « La coalition pour enquêter sur la persécution du Falun Gong en Chine (CEPFG) » (a.k.a. « Coalition pour enquêter sur la persécution »). Ceci a marqué une étape historique importante dans les efforts des pratiquants du Falun Gong pour clarifier la vérité au sujet de la persécution. 

Pendant sept ans, le Parti communiste chinois (PCC) a effectué une persécution cruelle du Falun Gong. Cependant, la propagande du "hall d'une voix" en Chine décrit une telle persécution barbare comme « une brise et  une pluie du printemps donnant la vie. » Afin de relâcher la pression internationale, le PCC a donné des spectacles, les uns après les autres, laissant des journalistes venir pour visiter ou interviewer dans un camp de travail forcé réarrangé ou  une personne, avec l'espoir d'emprunter leurs bouches  médiatiques pour tromper le monde extérieur. 

En mai 2001, le PCC a invité les Chinois et les journalistes occidentaux, y compris des journalistes d’AP, à venir visiter le Camp de travaux forcés notoire de Masanjia, dans la ville de Shenyang. En juin 2001, ils ont invité des journalistes de Hong Kong, Macao, et Taiwan, à visiter le Camp de Travaux forcés de Tuanhe, dans le comté de Daxing, Beijing. En avril 2002, ils ont invité les journalistes chinois et occidentaux, et parmi eux ceux du New York Times à venir  interviewer « Wang Jindong »  lequel avait été impliqué dans la mise en scène de « ’l'auto-immolation de TianAnMen. » Après que le crime pervers mené par le Camp de concentration de Sujiatun prélevant des organes des pratiquants du Falun Gong vivants ait été révélé, le PCC est resté silencieux pendant trois semaines tout en détruisant et transférant toute preuve, puis a joué ses vieux tours encore, en invitant des étrangers à venir inspecter. Au moins un des médias de Hong Kong a envoyé des journalistes là. 

Les journalistes, cependant, se rendent également compte que ces visites sont justes un spectacle (ou une mise en scène) du PCC. Le processus entier est préarrangé et sous leur contrôle, y compris les emplacements et les personnes interviewées. Il n'y a aucune manière d'obtenir la vérité d'une telle visite. Cependant, ces soi-disant visites et rapports d’enquête par des médias d'outre-mer servent « objectivement »  à répéter ce que le PCC dit et satisfont la propagande du PCC. Ceci, plus ou moins, fait,  de ces médias,  des mégaphones du PCC, et ces rapports deviennent des morceaux sur l'échiquier dans le jeu que le PCC joue avec le monde. 

Ces genres de jeux révèlent la nature sinistre du PCC, mais ils ont objectivement et efficacement fourni les moyens au PCC de se tirer d’affaires à plusieurs reprises.  Quand les gens lisent ces rapports qui décrivent des scènes dans le camp de travaux forcés de Tuanhe, tels que « la musique douce, l’air parfumé, avec les cerfs dociles courant à travers la roseraie et des poulets et des lapins gambadant ensemble » -- bien que les journalistes eux-mêmes ne sont pas capables d’aider,  en faisant la remarque que le PCC a dépasser les bornes en faisant jouer toutes ces choses, néanmoins, les crimes cachés et honteux, la douleur extrême, la torture inhumaine et les viols cruels sont estompés et sont négligés sous le ridicule du PCC. 

Le PCC ne craint pas le ridicule ni d’être satirisé par les autres, mais il craint que ses vrais crimes et que sa nature mauvaise soient révélés au monde. 

Depuis juillet 1999, lorsque le PCC a commencé à persécuter le Falun Gong, ils ont cherché partout en Chine et ont arrêté des pratiquants du Falun Gong. Le PCC les a mis dans les camps de travaux forcés, les soumettant à des classes de lavage de cerveau ou à des camps de concentration.  Cependant, partout à l’étranger, le PCC a essayé de se cacher du Falun Gong.  Ils ont même osé empêcher tout  pratiquant de Falun Gong de participer aux soi-disant                «rencontres d’exposition et de critiques » pour les communautés chinoises d’outremer qui sont manipulées par le PCC. Quand les chefs du PCC visitent d'autres pays, pour éviter une bannière du Falun Gong, ils n’osent ni entrer, ni sortir par les portes principales des hôtels. D'ailleurs, les dialogues des droits de l'homme entre le PCC et les pays occidentaux se poursuivent derrière les  portes fermées, ce qui a permis au PCC de jouer librement ses jeux de truand et d'argent et n'a montré aucun effet pratique pour améliorer les droits de l'homme. 

Les crimes pervers du PCC doivent être enquêtés et documentés. Les pratiquants du Falun Gong ont souffert des peines et des pertes énormes. Les pratiquants de Falun Gong ont une profonde compréhension des diverses méthodes sinistres employées par le PCC pour fabriquer et calomnier dans  sa persécution. Les pratiquants du Falun Gong ont de nombreux témoins et des preuves directes de la persécution qu'ils ont assemblées au cours des années. Les pratiquants du Falun Gong ont une volonté et une détermination énormément fortes pour exposer toute la cruelle persécution qui dure depuis aussi longtemps. Toutes les investigations, sans l’implication directe des pratiquants de Falun Gong, seront pâles et faibles. De telles investigations peuvent même devenir un outil pour le PCC pour tromper encore le monde, juste comme il l’a toujours fait. 

Imaginez quel spectacle le PCC peut jouer s'il arrange encore des entrevues avec Wang Jindong (qui a été impliqué dans la mise en scène de « l'auto-immolation de TianAnMen » ) concernant la question du prélèvement d’organes. Wang Jindong dirait que le gouvernement n'a pas pris son rein; au lieu de cela, il dirait que le gouvernement s'est tellement inquiété de sa santé que le PCC l'a traité comme son propre enfant et qu’il lui a fait la transplantation d’un rein en toute générosité. Peu importe comment le jeu est absurde, le PCC peut l'arranger. 

Dans le passé, certains ont dit que la cause de la torture et des viols était dû à l’application personnelle de la loi,  qui était de basses qualités, aux bas niveaux. Cependant maintenant que la révélation du prélèvement d’organes de plusieurs milliers de pratiquants de Falun Gong est faite, les gens croient que ces crimes ne peuvent absolument pas être attribués à quelques policiers grossiers. C'est un groupe gigantesque qui commet de tels crimes. C'est un crime systématiquement conduit par le PCC, en surface et en profondeur.

Un violeur n'a aucun droit de choisir qui devrait enquêter sur lui. Un meurtrier ne peut pas assigner qui devrait le juger. Le PCC n'a aucun droit de décider qui devrait enquêter sur lui. 

Maintenant, il est temps pour nos pratiquants du Falun Gong d'outre-mer, de demander d'entrer dans la Chine pour enquêter sur tous les faits. Sous l'observation internationale, un groupe intégré de recherche qui inclut les pratiquants du Falun Gong d'outre-mer, devrait aller en Chine enquêter. Cette action aura certainement un impact énorme sur le PCC. Le PCC saurait qu'ils ont perdu l'occasion d'employer leurs mises en scène qui invitent les médias d'outre-mer pour éditer sa propagande afin de tromper le monde. 

Est-il possible que le PCC  puisse permettre au Falun Gong d'aller en Chine? 

Ceux qui ne croient pas que la persécution existe, espèrent vraiment que le PCC permette au groupe de recherche d'aller en Chine. Mais ceux qui savent la vérité de la persécution, se demandent : « Comment pourrait-il être possible que le PCC permette au Falun Gong de l’inspecter? » 

N’est-ce exactement ce que le PCC souhaite que chacun pense qu’ : « Il n'y a aucune possibilité que le PCC permette une telle enquête! »  Par conséquent, personne n’imaginerait cela, n’essayerait cela ou demanderait cela.

De telles façons de penser sont bien accueillies par le PCC. On pense automatiquement à la matière vue d'un angle favorable avec les malfaiteurs, ce qui mène donc à une conclusion satisfaisante pour les malfaiteurs et on se conforme ainsi aux principes et aux actions des malfaiteurs.  C’est juste comme la pensée: «  Si j'étais le PCC, je sévirais contre les étudiants aussi. »  «  Si j'étais Jiang Zemin, je persécuterais le Falun Gong aussi. »  Puisqu'on pense les choses de la perspective du PCC en premier lieu, on permet à la persécution du Falun Gong de continuer librement. 

Qui est le plus avantagé si le Falun Gong ne demande pas d'enquêter les faits en Chine?  Le PCC!  Qui n'aura aucune pression du tout?  Le PCC! 

Le sujet le plus embarrassant pour le PCC, sera de nier ce qu'il a fait tout en faisant bon accueil à une inspection extérieure, et en même temps, n’osant pas permettre vraiment aux parties directement impliquées de mener l’inspection. Quand les porte-parole diplomatiques du PCC qui ont rejeté les accusations de prélèvement d'organes en tant que « bavardage, » « rumeur » ou « absurdité », face à la simple requête de Falun Gong d’enquêter les cas en Chine, quelles seront alors les excuses pour esquiver les journalistes occidentaux qui demanderont cela? 

Les gens pressent continuellement les gouvernements occidentaux à mentionner le  Falun Gong ou même Sujiatun quand ils rencontrent les chefs Chinois. Les gens continuent à appeler les fonctionnaires des gouvernements occidentaux à demander une enquête au PCC, ou espèrent que les gouvernements occidentaux mèneront une enquête. Bien sûr, ce sont toutes des étapes très importantes et essentielles pour encourager les forces sociales internationales à exercer une pression sur le PCC. 

Comment le PCC répondra-t-il face aux demandes des pays occidentaux ? ll n'y aura rien d’autre que l’évitement, le démenti ou placer le blâme sur la victime. Le dernier  « assassin de masse » est à inviter les gouvernements occidentaux à venir pour une visite préarrangée et pour une enquête. La conséquence d'une telle visite sera que les gouvernements occidentaux auront répondu au public, et le PCC aura trouvé les moyens de ne plus être sous les projecteurs du public.  Cependant, une telle visite serait un effort excessivement insuffisant pour arrêter une telle persécution. 

En tant que victimes de la persécution, les pratiquants du Falun Gong ne peuvent pas juste  mettre leur espoir dans les autres, mais doivent prendre l'initiative. Nous demandons à avoir d'autres médias et organismes internationaux pour aller ensemble en Chine enquêter sur les faits. Nous espérons que la communauté internationale sera largement impliquée et soutiendra une telle requête. En fait, pour les leaders occidentaux et les organismes internationaux, supporter un tel groupe d’enquête concrète, fera que l’enquête sera plus opérationnelle. Ces journalistes qui se sont fatigués à la longue  des mensonges du PCC, seront heureux de travailler avec des pratiquants du Falun Gong, pour mener une enquête plus approfondie et plus indépendante dans l’enquête des faits. 

Constituer un groupe d’enquête qui sera mené par le groupe de Falun Gong aura la signification suivante: Premièrement, ceux qui ne croient pas que la persécution existe, verront la conscience coupable du PCC et la persécution actuelle par l'obstruction que fera le PCC au groupe d’enquête. Deuxièmement elle fera fortement écho et encouragera ceux qui ont souffert la persécution du PCC en Chine et ceux qui veulent soutenir les droits de l'homme en Chine.  Troisièmement, cela peut fournir une organisation plus commode et plus puissante avec un  objectif clair d'aider la communauté internationale à arrêter la persécution. Quatrièmement, il ne sera pas permis au PCC de s'engager dans sa tactique de truand aux moyens des médias, et cela  exposera le comportement bas et à deux faces du PCC  et sa dissimulation des  faits. Cinquièmement, cela peut fournir les preuves des crimes du PCC dans la persécution et mettre une fin à cette tragédie. 

Le monde entier et même les fonctionnaires du PCC, seront choqués et horrifiés, quand les résultats d’enquête seront publiés et qu’ils seront mis face aux persécutions inimaginables que les pratiquants de Falun Gong ont souffertes dans le passé pendant plusieurs années.


Traduit de l’anglais le 16 avril 2006.

Version anglaise disponible à : http://clearwisdom.net/emh/articles/2006/4/16/72021.html

Version chinoise disponible à : http://www.minghui.org/mh/articles/2006/4/8/124743.html