Washington DC : Dans la capitale, un rassemblement demande une enquête et des actions pour mettre fin aux meurtres (Photos)

[Site Clartés et Sagesse]


À midi le 13 avril, une douzaine de pratiquants du Falun Gong se sont rassemblés sur la Place Fédérale de Washington DC pour manifester contre les crimes du Parti communiste chinois (PCC) qui élimine les preuves et trompe la communauté internationale après la découverte de l’existence du camp de concentration de Sujiantun et de ses atrocités. Au même moment, les pratiquants ont demandé au président Bush, à la communauté internationale et aux différents médias d’aider et de se joindre aux efforts du groupe EGFG (Enquête du génocide du Falun Gong en Chine) qui souhaite aller en Chine pour mener une enquête indépendante et collecter les preuves dans le but de mettre fin au génocide et sauver les pratiquants de Falun Gong qui y sont massacrés.


Le lieu du rassemblement

Le PCC tente d’éliminer toutes les preuves


Le porte-parole de l’EGFG à Washington, Jeff Chen


Lors du rassemblement, le porte-parole de l’EGFG Jeff Chen, a dit : «  Après que les atrocités du PCC dans le camp de concentration de Sujiatun, où l’on prélevait les organes des pratiquants vivants, aient été révélées, le PCC a passé trois semaines à éliminer toutes les preuves, puis il a prétendu que rien de la sorte ne s’était passé à Sujiatun et le PCC a invité les médias internationaux à venir faire une enquête sur place. Est-ce que ceux qui sont un peu au courrant de la tendance du PCC à fabriquer des mensonges seront trompés par ce stratagème? Bien sur que non. Cependant, nous irons en Chine pour enquêter. »

Les meurtres sont encore d’actualité

Le pratiquant de Falun Dafa de Washington DC, Dr Huang a dit : « Depuis mars 2006, plusieurs témoins ont attesté que le PCC avait mis en place un camp de concentration secret dans le district de Sujiantun, ville de Shenyang. Le camp a détenu des milliers de pratiquants de Falun Gong, prélevant les organes des pratiquants vivants et incinérant leur corps pour détruire toutes les preuves. Les informateurs disent qu’il y avait 36 camps de concentration de la sorte en Chine. Une enquête démontre que le PCC accroît ses efforts pour détruire toutes les preuves. Cela veut dire que les pratiquants détenus dans ces 36 camps de concentration, dans ces milliers de camp de travaux forcés, ces prisons et ces hôpitaux pourront être éliminés à tout instant.

Les victimes de la persécution témoignent lors du rassemblement


Jane Dai et sa fille Fadu ont témoigné des atrocités du PCC


La citoyenne australienne Jane Dai a assisté à la conférence de presse avec sa fille de 6 ans Fadu. Elle a raconté comment son mari a été battu à mort par le PCC pour avoir maintenu ses croyances
en Falun Dafa.

Jane a dit : « La chose que je redoute le plus est lorsque ma fille me demande : « Pourquoi papa n’est-il pas là? »

Jane appel tous les gens au bon cœur à travers le monde à aider à mettre un terme aux meurtres.

Yuzhi Wang a été détenue et torturée au camp de travaux forcés de Wanjia de la province du Heilongjiang. Elle a par la suite trouvé refuge au Canada. Yuzhi a raconté son expérience dans le camp : «  Depuis que les atrocités du camp de concentration de Sujiatun ont été révélées, le prélèvement d’organes sur des pratiquants vivants me rappelle de nombreuses choses sur le camp de travail de Wanjia. Lorsque j’y ai été persécutée presque à en mourir et que mes yeux sont devenus quasiment aveugles, j’ai été emmenée dans quatre principaux hôpitaux de Harbin, pour des examens physiques. Les résultats ont été les mêmes et ont conclus que mes organes ne fonctionnaient plus. Si un de mes organes avait été en bonne santé, peut-être que je n’aurais pas eu l’occasion de vous parler ici.

Appel pour mener une enquête indépendante

M. Chen a dit : « En tant que victimes directes de la persécution, afin de faire une enquête sur la persécution sous tous ses aspects et de mettre fin à cette persécution, il est vraiment nécessaire et important pour les pratiquants de Falun Gong d’aller en Chine pour enquêter sur la situation actuelle. Nous invitons les organismes internationaux, les agences gouvernementales et les différents médias à former une délégation mixte avec nous pour réaliser une enquête indépendante et collecter les preuves en Chine. Nous n’inspecterons pas le camp de concentration de Sujiatun, dans lequel toutes les preuves ont été détruites. Nous demandons qu’une enquête soit menée dans toutes les prison, les camps de travaux forcés, les hôpitaux, et les hôpitaux psychiatriques. Nous ne désirons pas seulement des chefs d’accusations contre le prélèvement d’organes sur des pratiquants vivants, mais nous souhaitons également faire une enquête sur les tortures, les viols, les lavages de cerveaux et tous les autres crimes commis contre les pratiquants de Falun Dafa. » 

Appeler le président Bush pour soulever deux points avec Hu Jintao

Au nom du EGFG, M. Chen a appelé le président Bush a soulever deux points durant sa rencontre avec Hu Jintao la semaine prochaine

Ouvrir tous les camps de travail/prisons/hôpitaux à une enquête internationale.

Permettre à l’EGFG d’aller en Chine pour enquêter sur les faits de la persécution du Falun Gong.


Traduit de l’anglais au Canada le 23 avril 2006

Glossaire : http://www.vraiesagesse.net/glossaire/glossaire.htm
Version anglaise disponible à :
http://clearwisdom.net/emh/articles/2006/4/16/72026.html
Version chinoise disponible à : http://minghui.ca/mh/articles/2006/4/15/125301.html