France : Les pratiquants de Falun Gong pressent le Conseil de l'Europe d’enquêter sur la découverte de camps de concentration en Chine (Photos)

[Site Clartés et Sagesse]


Les 11 et 12 avril 2006, des pratiquants de Falun Gong de France, d’Allemagne et de Suisse, se sont rendus au Conseil de l’Europe à Strasbourg et y ont révélé le prélèvement des organes sur des pratiquants de Falun Gong vivants dans les camps de travail puis la crémation de leurs corps, pour éliminer les preuves. Ils en ont appelé au Conseil de l’Europe pour passer une résolution condamnant et stoppant sept années de persécution des pratiquants de Falun Gong par le PCC, et pour faciliter une enquête sur la persécution et les camps de concentration secrets.


Le député Tadeusz Wita de Pologne interrogé par un journaliste.


Des représentants d'ONG et des membres du Conseil de l’Europe ont condamné les crimes du PCC et pressé la communauté internationale de mener une enquête.

Le député Tadeusz Wita de Pologne a dit aux journalistes que le camp de concentration d’Auschwitz se trouvait en Pologne. Le peuple polonais n’oubliera jamais ce souvenir douloureux. Il est intolérable qu’une telle chose se produise encore de nos jours. Il poussera le Conseil de l’Europe à prendre part aux enquêtes sur les camps de concentration et sur les prélèvements d’organes sur des pratiquants de Falun Gong en vie, par le PCC. Il fera pression sur ses collègues et ne permettra pas qu’une persécution si cruelle continue.

Le membre du Congrès Michel Hunaul a dit avoir soutenu la diffusion par la station de TV Nouvelle Dynastie Tang en Chine. Après avoir lu les panneaux d’exposition, cette fois, il a réaffirmé qu’il aiderait les pratiquants de Falun Gong.

Une représentante de l’Alliance Internationale pour l’Abolition de l’Esclavage, une ONG du Conseil de l’Europe, a dit lorsqu’elle a été interrogée par le journaliste: ‘’ Nous devons reveler cela et soutenir les personnes qui l’ont révélé. ’’

‘’ Nous ne pouvons pas, ne pas être touchés par des conduites qui blessent l’intégrité personnelle et la dignité humaine. Je suis très triste de voir ces choses intolérables. Les ONG doivent faire cesser ces atrocités, avant que le monde ait perdu son humanité. Je diffuserai les informations, j'irai dans les endroits et dirai : ‘’ Les gens auront un futur seulement en luttant pour les droits de l’homme’’

En décembre dernier, la Députée Alessandra Mussolini a émis une déclaration écrite suggérant que le Parlement Européen passe une résolution pour condamner le système de la réforme agraire en Chine. La déclaration disait : ‘’La réforme agraire en Chine était en fait l’idéologie des camps de concentration, où la violence et les violations des droits humains se déroulent quotidiennement.’’


Un membre du Conseil lit les panneaux d’affichage de Falun Gong.


Des français ont exprimé leur soutien pour la fin de la persécution

Quelques Français, après avoir été informés de la persécution des pratiquants de Falun Gong par le PCC et des camps de concentration secrets, ont dit au journaliste l’un après l’autre::

‘’Ceci est trop terrible! Prendre des organes sur des personnes vivantes! Nous devons cesser ce genre de crime ! Les camps de concentration doivent être éliminés.’’

‘’Chacun a des droits humains ; ils n’ont aucun pouvoir d’interdire la pratique de Falun Gong, ce type de crime doit être stoppé.’’

"‘’Le gouvernement français et le Conseil de l’Europe doivent faire un effort pour sauvegarder les droits humains.’’."
"‘’Je pensais que les camps de concentration Nazis durant la Seconde Guerre Mondiale faisaient partie du siècle dernier. Je ne m’attendais jamais à ce qu’il y ait des camps de concentration en Chine de nos jours. Une telle tragédie ne peut pas se reproduire.’’"


Une étudiante française a signé une pétition pour soutenir les pratiquants de Falun Gong.


Un policier français, responsable de la sécurité au Conseil Européen a dit: ‘’Je parlerai des nouvelles de la persécution à mes amis et à mes collègues, et j’espère que les crimes pourront être stoppés dés que possible.’’ Il a aussi demandé des informations supplémentaires pour les envoyer aux personnes de sa connaissance

Beaucoup de Français ont signé leurs noms pour exprimer leur soutien aux pratiquants de Falun Gong et presser la communauté internationale de faire un effort pour stopper la persécution cruelle des pratiquants de Falun Gong par le PCC, aussitôt que possible

L’Association de Falun Gong a tenu une conférence de presse dans le bâtiment du Conseil de l’Europe

Avec l’aide du député Tadeusz Wita de Pologne, l’Association de Falun Gong a organisé une conférence de presse dans le bâtiment du Conseil de l’Europe à Strasbourg, le 12 avril. Lors de la conférence de presse, il a été annoncé que le Comité d’Enquête sur la Vérité de la Persécution de Falun Gong en Chine avait été lancé par l’Association de Falun Gong et le site Internet Minghui.net, ainsi que par des organisations internationales correspondantes, des organes d’état et des médias invités, pour former un groupe d’enquête joint. Le comité a aussi demandé que l’enquête et la collecte de preuves en Chine continentale soit indépendante, directe. Le comité mènera une enquête exhaustive sur la vérité de la persécution de Falun Gong et les camps de concentration secrets.


Conférence de presse


M. Wita a dit aux journalistes lors de la conférence de presse, qu’il ferait de son mieux pour pousser le Conseil de l’Europe à passer une résolution aidant à stopper la persécution de Falun Gong et sa procédure est déjà en cours

Etaient présents à la conférence, des représentants de l’Association de Falun Gong, des membres du Comité d’Enquête sur la Vérité de la Persécution de Falun Gong en Chine, des membres de l’Organisation Mondiale pour Enquêter sur la Persécution de Falun Gong’’, des représentants de The Epoch Times, et de la station de Radio internationale ‘’ Sound of Hope’’.

Rappel : Fondé le 5 mai 1949, le conseil d’Europe regroupe 46 états et a son siège à Strasbourg. Le Conseil d’Europe a été crée pour défendre les droits de l’homme et la démocratie parlementaire et pour assurer la primauté du droit, pour développer des accords à l’échelle du continent, pour harmoniser les pratiques sociales et juridiques des Etats membres de favoriser la prise de conscience de l’identité européenne fondée sur des valeurs partagées et transcendant les différences de culture. Le plus grand organe de décision est le Comité des Ministres composé de 46 Ministres des Affaires étrangères ou de leurs Délégués siégeant à Strasbourg (Ambassadeurs/Représentants Permanents). La Court Européenne des Droits de l’Homme est sous le contrôle du Conseil d’Europe.


Version anglaise disponible à : http://clearwisdom.net/emh/articles/2006/4/26/72460.html  

Version chinoise disponible à : http://www.minghui.org/mh/articles/2006/4/16/125367.html

Retour