Des responsables chrétiens demandent que l’administration Bush laisse tomber les accusations contre Wenyi Wang (Photo)

 

[Site Clartés et Sagesse]

 


Le 26 avril 2006, la Coalition de la défense chrétienne et le Conseil national du clergé ont tenu une conférence de presse sur la Place Rouge de l'université de Georgetown pour réclamer à nouveau que l’administration Bush laisse tomber les accusations contre Wenyi Wang.

 



Le 26 avril, la Coalition de la défense chrétienne et le Conseil national du clergé ont réclamé que l’administration Bush laisse tomber les accusations contre Wenyi Wang.

 

Demande pour que l’administration Bush laisse tomber les accusations contre Wenyi Wang

Selon le Christian News Wire, le Révérend Patrick J. Mahoney, directeur de la Coalition de la défense chrétienne, a commenté, « Nous sommes extrêmement déçus que l'administration Bush porte des accusations contre Dr. Wenyi Wang qui peut avoir comme conséquence qu’elle passe six mois dans une prison fédérale. Son crime ? Crier pour que le Président Bush aide à arrêter le massacre et la persécution religieuse du Falun Gong. Nous croyons que ces accusations fédérales envoient un terrible message à la communauté mondiale au sujet de l'engagement de l'Amérique à protéger la liberté et les libertés religieuses. »

 

Mahoney a dit : « Il semble extrêmement hypocrite que la Maison Blanche roule le tapis rouge pour un leader mondial dont le gouvernement bafoue et écrase les droits de l'homme. Et, en même temps cherche à mettre en prison une femme combattant pour mettre fin à la persécution et à la violence religieuse. Notre message est clair ; Président Bush, soutenez la liberté religieuse et le Premier amendement, et laissez tomber toutes les accusations contre Dr. Wang. »

Révérend Rob Schenck, président du Conseil national du clergé, a dit : « Les responsables des églises catholique, évangélique, orthodoxe et protestante du Conseil national du clergé font appel au Président Bush et aux procureurs fédéraux pour laisser tomber ces accusations. Le président devrait renforcer les droits inaliénables et divins de Wenyi Wang, et non s’adapter à l’égocentrisme impitoyable d'un dictateur cruel. »

Le procès viole la dignité humaine

Mahoney a précisé que le procès contre Dr. Wang viole la dignité humaine est une honte pour les Etats-Unis. Il a dit : « Apparemment l'administration ne s'inquiète pas du destin du Dr. Wenyi Wang et des dizaines de milliers de personnes comme elle. Dieu lui a donné les droits inaliénables sur lesquels les Etats-Unis sont fondés. Nous croyons que la chose correcte est de soutenir ses droits de l'homme et ses droits inaliénables. Les Etats-Unis devraient offrir protection et asile aux personnes persécutées. »

Arrêter les atrocités du prélèvement d’organes

Mahoney a ajouté: « Dr. Wenyi Wang a agit selon sa conscience. En tant qu'être humain, en tant que personne ayant une croyance religieuse, elle s’est exprimée pour tous les peuples. Pour la liberté de chacun de nous accordée par Dieu, elle a publiquement condamné le massacre et les atrocités du prélèvement d'organes. Il est évident que ces atrocités ont été exposées au monde entier. Nous savons que ces crimes existent depuis longtemps, et nous savons maintenant qu'ils [le PCC] commettent ces atrocités du prélèvement d'organes des pratiquants de ce groupe religieux à une si grande échelle. »

 

Schenck a dit : « Même si vous n'êtes pas d'accord avec leur croyance, chacun devrait agir pour arrêter les atrocités du prélèvement d'organes. Nous savons que le PCC prélève les organes, et que les déclarations du Falun Gong ne sont pas inventées. »

 

Mahoney a continué : « Nous comprenons que le Président Bush et d'autres fonctionnaires du gouvernement doivent maintenir l'ordre social et se maintenir à l'étiquette ordinaire. Cependant, la raison de cet appel peu commun est une répression si brutale et inhumaine de la dignité humaine et de la justice, et ce fait devrait être pris en considération. Il s’agit d’un facteur très spécial. »

Tenons-nous aux côtés des victimes de la persécution

Schenck, président du Conseil national du clergé, a averti l'administration Bush et le public en citant l'expression célèbre du Pasteur Martin Niemoeller : « Les [Nazis] sont d’abord venus pour les communistes, mais moi je n'étais pas communiste alors je n’ai rien dit. Ensuite, ils sont venus pour les socialistes et les syndicalistes, mais je n'étais ni l'un ni l'autre, alors je n’ai rien dit. Ensuite, ils sont venus pour les juifs, mais je n'étais pas un juif, alors je n’ai rien dit. Et quand ils sont venus pour moi, il n'y avait plus personne pour s’exprimer en ma faveur. » (Traduction non officielle)

Schenck a déclaré : « Nous avons la responsabilité de nous tenir aux côtés de ceux qui sont persécutés et réprimés pour leur croyance. Particulièrement aux Etats-Unis, aucun citoyen américain ou n'importe quel groupe ne sera intimidé ou menacé par le gouvernement pour ses croyance. En tant que responsable chrétien, je dois me tenir aux côtés du Dr. Wenyi Wang et des pratiquants de Falun Gong. Bien que notre croyance soit différente, sur cette question, nous nous tenons côte à côte. Il faut trouver une solution à ce problème. »

 

 

Traduit de l’Anglais au Canada le 1er mai 2006

Glossaire : http://www.vraiesagesse.net/glossaire/glossaire.htm

Version chinoise disponible à : http://minghui.ca/mh/articles/2006/4/29/126377.html

Version anglaise disponible à : http://www.clearwisdom.net/emh/articles/2006/5/1/72675p.html