C-Span interview le porte parole du Falun Gong (photos)

[Site Clartés et Sagesse]

 



Le 22 avril, le porte-parole du Falun Gong, Erping Zhang, a accepté une interview de la télévision C-Span TV. Pendant les 30 minutes d’interview, Erping Zhang a répondu aux questions concernant les faits du Falun Gong qui intéressent les Américains. C-Span a retransmis le programme en direct et a offert la possibilité aux téléspectateurs d’appeler directement.

 

(Site Clartés et Sagesse)

Dr Wenyi Wang a crié pour « arrêter la persécution du Falun Gong » le 20 avril 2006, sur la pelouse de la Maison Blanche, en présence du président américain Bush et du chef chinois Hu Jintao en visite. La société américaine a montré depuis lors un grand intérêt pour le Falun Gong. A 8 h30 du matin, le 22 avril, le porte-parole du Falun Gong, Erping Zhang, a accepté une interview de la chaîne de télévision C-Span TV. Durant les 30 minutes en direct, M. Zhang a répondu à un grand nombre de questions tel que « Qu’est ce que le Falun Gong, » « le PCC prélève des organes de pratiquants de Falun Gong vivants » « La persécution que subisse les pratiquants du Falun Gong en Chine » et d’autres questions. C-Span retransmet en direct cette émission d’interview pour ses auditeurs, dans tous les Etats-Unis et a ouvert des lignes d’appel pour les auditeurs.

 

L’émission en direct répand la vérité sur le Falun Gong

 

 

C-Span est une compagnie à but non lucratif établie pour le bien du public aux Etats-Unis. La caractéristique de cette chaîne de télévision réputée est qu’elle n’édite pas, ni ne rajoute de commentaires à part. Elle est dévouée à offrir à l’auditoire, une image complète des événements et les opinions des personnes interviewées sans qu’elles soient filtrées par les médias. C’est une chaîne importante aux yeux des Américains pour y apprendre des choses sur un grand nombre de sujets.

 

Beaucoup d’Américains de l’auditoire ont appris que le « PCC prélève des organes de pratiquants de Falun Gong vivants » pendant qu’ils visionnaient l’interview de M. Zhang à l’émission de C-Span. Ils ont aussi appris la brutale persécution dont sont victimes les pratiquants de Falun Gong à l’intérieur et à l’extérieur de la Chine, imposée par le PCC durant les sept années précédentes.

 

Selon le pratiquant de Falun Gong, M. Yang de Chicago, un journaliste d’un important journal local de Chicago a terminé de regarder l’émission en pleurs et il a immédiatement contacté les pratiquants de Falun Gong locaux pour en apprendre davantage concernant la persécution.

 

De plus, beaucoup d’Américains ont fait pression sur leur gouvernement pour qu’il arrête les atrocités perpétrées par le PCC en envoyant des courriels, en faisant des appels téléphoniques ou en envoyant des télécopies à la Maison Blanche. Ils ont aussi démontré de l’inquiétude concernant la situation du Dr Wang Wenyi.

 

L’histoire de Wenyi Wang

A la demande de l’hôte, Erping Zhang a parlé de l’appel de Wenyi Wang [en faveur du Falun Gong] à la Maison Blanche. Il a dit que Mme Wenyi Wang est médecin et l’éditrice en chef d’un journal médical chinois publié en Amérique du Nord. Elle est diplomée de l’université de médecine de Behune de la ville de Changchun dans la province de Jilin, en Chine. Elle a, plus tard, reçu un doctorat en neurologie de l’université de Chicago. Elle pratique comme médecin à l’hôpital du Mont Sinai dans la ville de New York.

 

Dr Wenyi Wang est très inquiète concernant le prélèvement des organes des prisonniers de conscience en Chine et particulièrement au sujet des atrocités des prélèvements sur les pratiquants de Falun Gong vivants. Dr Wenyi Wang a fait des recherches sur ce sujet depuis les cinq derniers mois.

 

Il y a peu de temps, deux témoins sont venus aux États-Unis et ont révélé que des milliers de personnes détenues dans un seul hôpital, à Sujiatun, avaient été tuées, mais que de telles atrocités survenaient aussi dans d’autres endroits. Selon un médecin militaire à la retraite, il y a 36 établissements similaires à travers la Chine. Les médias américains ont rapportés des faits sur les prélèvements d’organes de personnes en vie. Le Congrès des États-Unis a aussi tenu une séance à ce sujet, ainsi il n’y a aucune raison pour que le gouvernement américain ne parle pas de ce point au dirigeant chinois en visite et à la presse.

 

Wang Wenyi était très perturbée du fait que ni le gouvernement américain, ni les médias internationaux n’examinent ceci. Les gouvernements dans le monde entier n’ont pas non plus émis de réponses publiques en rapport avec cette affaire. En tant que reporter, elle a crié ouvertement, se faisant la porte parole des personnes inquiètes au sujet des atrocités des prélèvements d’organes. Elle voulait transmettre un message au monde et aux gouvernements : lorsque des prélèvements d’organes à grandes échelles ont lieu en Chine, nous ne devrions pas l’ignorer et ne rien entreprendre.

 

Erping Zhang a dit que son action n’était destinée qu’à sauver plus de vies.

 

Les Américains admirent le courage de Wenyi Wang

Les scènes de Wenyi Wang, criant son appel à la Maison Blanche retransmises par C-Span ont remémorés à beaucoup d’Américains Mme Rosa Parks qui avait refusé d’abandonner son siège à un homme blanc dans un bus et à Dr Martin Luther King, un grand activiste américain pour les droits de l’homme. Leurs actions qui se sont déroulées il y a un grand nombre d’années étaient en infraction avec les lois locales, mais leurs sacrifices ont fait gagner des droits en faveur de plus de gens.

 

Des personnes de l’auditoire ont appelé de la Floride, de l’Illinois, du Maryland, de New York, de Washington et d’autres endroits pour exprimer leur admiration pour les actions courageuses du Dr Wenyi Wang et son incroyable courage.

 

Des accusations plutôt ironiques

Lorsque Erping Zhang a été questionné sur les charges potentielles contre Wenyi Wang, il a dit « Wenyi Wang a été accusée d’écart de conduite. L’accusation est ‘intimidation, contrainte, menaces et harcèlements contre le dirigeant chinois.’ » Il a noté que l’accusation était plutôt ironique.

 

Erping Zhang a demandé comment cette petite femme de 47 ans et médecin, mère de deux enfants, pourrait avoir intimidé le dirigeant du PCC qui commande 4 millions de soldats en arme et qui est sous la constante protection de gardes du corps. La situation devrait être renversée. Le gouvernement du PCC intimide, contraint et harcèle le peuple chinois. C’est ce qui se déroule actuellement.

 

Erping Zhang a dit qu’il avait été très impressionné par un éditorial intitulé « Agir de manière exagérée pour protester » par le Washington Post. L’éditorial disait que si les actions de Mme Wang étaient survenues à Pékin, six mois d’emprisonnements ce serait peut-être ce que Pékin ferait, mais cela c’est passé à Washington DC et le gouvernement américain ne devrait pas agir de la sorte. C’est contre le premier amendement de la liberté de parole. Et l’accusation est non fondée, son action peut avoir humilié le dirigeant du PCC mais pas l’avoir « intimidé, menacé et harcelé. »

 

Erping Zhang a dit que Mme Wenyi Wang devra comparaître en audience préliminaire le 3 mai, jour qui tombe en fait, le jour de la « liberté de presse des Nations Unies ». 

 

Erping Zhang a dit qu’un grand nombre d’avocats ont exprimé leur soutien en faveur de Wenyi Wang. Il espère que le gouvernement américain annulera les accusations contre Wenyi Wang.

 

Erping Zhang a dit que le gouvernement américain peut s’excuser envers le gouvernement chinois pour le protocole diplomatique, mais non pas en mettant une journaliste en prison.

 

Le PCC trompe la communauté internationale, le Falun Gong exige une enquête indépendante

 


Erping Zhang a montré un site Internet chinois aux téléspectateurs durant l’émission. Le site Internet de la Chine, dit qu’ils ont « accompli 2 220 cas de transplantations d’organes en 2005 » dans un seul hôpital, depuis 1999, l’année ou la persécution du Falun Gong a commencé.

 

Une personne de l’auditoire a dit au téléphone que ces dernières années, chaque fois que quelqu’un s’est rendu en Chine pour enquêter sur un camp de travaux ou d’autres établissements, ils étaient tous des leurres. Le gouvernement du PCC a dépensé beaucoup d’argent pour créer de fausses images, décorant les camps de manière très belles. Les prisonniers ont leurs noms en anglais inscrit sur leurs habits et des petites gazelles gambadaient librement dans les camps. Cependant le prélèvement d’organes est une affaire sérieuse, comment pouvons-nous faire ressortir les faits ?

 

Erping Zhang a dit que c’est pour cette raison que les pratiquants de Falun Gong ont mis en place la « Coalition pour enquêter sur la persécution du Falun Gong en Chine (CEPFG). » Récemment le gouvernement américain a envoyé quelques diplomates à l’hôpital de Sujiatun pour faire des recherches sur l’incident des prélèvements d’organes de Sujiatun. Mais cela s’était passé deux semaines après la révélation de la nouvelle. Accompagné par les autorités de l’hôpital, ils ont fait le tour de l’hôpital et n’ont trouvé aucune preuve.

 

Erping Zhang a dit que si le PCC autorise des personnes à visiter cet hôpital pourquoi ne pourrait-il pas ouvrir tous les hôpitaux, les camps de travaux, les prisons et les centres de transplantations ?

 

Erping Zhang a mis l’accent sur le fait que c’est un crime contre l’humanité, une affaire qui attaque tous les individus et toutes les personnes vivant dans le monde libre. Cela attaque aussi nos valeurs fondamentales de liberté et de dignité humaine. Erping Zhang a fait appel aux organisations internationales et gouvernements du monde de rejoindre le CEPFG et de mener une enquête indépendante dans tous les camps de travaux forcés en Chine.

 

Les pratiquants de Falun Gong sont persécutés

Lorsqu’on lui a demande à côté des prélèvements d’organes, s’il y avait d’autre type de persécution dont les pratiquants de Falun Gong souffraient, Erping Zhang a dit que des millions de pratiquants de Falun Gong ont souffert de la persécution. Des femmes pratiquantes ont été violées par des gardiens de prison et des millions de pratiquants ont perdu leur emploi.

 

Erping Zhang a dit qu’une amie de son père, un professeur de physique, réputée en Chine, a été condamnée à trois années de travaux forcés et brutalement battue pour avoir refusé de renoncer au Falun Gong. Sa fille, un professeur de biologie dans une université aux Etats-Unis essaie par tous les moyens de la secourir. C’est seulement un des innombrables cas de persécutions. Selon les groupes d’enquêtes des droits de l’homme, il y a plus de 3 000 pratiquants de Falun Gong qui sont morts suites à la persécution. Plusieurs centaines de milliers de pratiquants ont été incarcérés dans des camps de travaux forcés, des prisons et des hôpitaux mentaux, subissant d’énormes tragédies et une persécution inhumaine.

 

Le PCC exporte la persécution aux Etats-Unis

Erping Zhang a dit que la persécution ne se passe pas seulement en Chine, mais qu’elle a aussi été exportée en Amérique. Dr Yuan Li, graduée de l’université de Princeton en Amérique, a été battu et cambriolé dans sa maison d’Atlanta parce qu’il aide les Chinois à se libérer du blocus Internet et aide les Chinois à accéder à l’information d’outremer.

 

Erping Zhang a dit que cela a été documenté qu’un grand nombre de pratiquants de Falun Gong ont été sujets aux menaces et aux contraintes du PCC aux Etats-Unis. Il a personnellement reçu deux menaces de morts d’une personne qui a laissé ces messages sur son téléphone portable.

 

Erping Zhang a dit qu’il espérait que le gouvernement américain parlerait au dirigeant du PCC : de ne pas venir aux Etats-Unis pour intimider et contraindre la liberté du peuple américain.

 

La population américaine inquiète pour le Falun Gong

Erping Zhang a dit en répondant aux questions durant l’émission, que depuis l’introduction du Falun Gong en 1992, le gouvernement chinois avait soutenu le Falun Gong jusqu’en 1999, lorsque le PCC a découvert qu’il y avait tellement de personnes pratiquants le Falun Gong environ 100 millions. Ce chiffre dépassait le nombre de membres du PCC et ainsi le PCC a été effrayé et a décidé d’interdire le Falun Gong.

 

Erping Zhang a dit que le Falun Gong c’est seulement un groupe de cultivation, pas un groupe politique. Chacun pratique selon sa propre volonté librement. Ce que nous essayons de faire est de secourir les pratiquants de Falun Gong en Chine.

 

Une personne de l’auditoire de New York a demandé comment apprendre le Falun Gong. C-Span a indiqué l’adresse de la page Internet du site du Centre d’Information du Falun Dafa.

 

Pour regarder l’émission (en anglais)

 

Format Real Player

Regarder en ligne
(30 mins 6sec)

Téléchargement (49.5MO)

Pour télécharger : cliquez avec le bouton gauche de la souris, sélectionnez « Sauvegarder sous » du menu qui surgit.

 

Traduit le 01.05.2005 de l’anglais en Suisse

Version chinoise disponible à : http://www.minghui.org/mh/articles/2006/4/24/125959.html
Version anglaise disponible à : http://clearwisdom.net/emh/articles/2006/4/25/72400.html