République Tchèque : Les pratiquants protestant contre le prélèvement d’organes dans les camps de concentration chinois (Photos)

[Site Clartés et Sagesse]


Le 22 mars 2006, dans le centre historique de Prague avait lieu une grève de la faim. Des pratiquants de la République tchèque souhaitaient informer les gens sur les camps de la mort chinois où on prélève les organes de pratiquants de Falun gong vivants pour les vendre pour le profit et alimenter les hôpitaux pratiquant les transplantations. Durant la présentation, de nombreux passants se sont arrêtés pour signer la pétition appelant à la justice pour les pratiquants. Ce jour là, le nombre total de signatures était de 447.

Les pratiquants ont aussi simulé des opérations de prélèvement d’organes pour aider les gens à réaliser les atrocités ayant cours en Chine. Les passants étaient bouleversés, nombre d’entre eux pensaient que les camps de concentration ne pouvaient pas exister dans notre société moderne. Les horreurs qui se sont produites dans la Chine moderne sont il est vrai difficiles à croire. Les gens ont exprimé leur soutien en quelques mots ou signé la pétition.

Les “operations” à Prague n’ont pas seulement attiré l’attention des touristes mais aussi celle des médias. Les pratiquants ont informé les médias tchèques, l’Agence de Nouvelles Tchèque et la télévision NTD sur le prélèvement d’organes dans les camps de la mort en Chine. Un journaliste d’une radio tchèque Radiozurnal a demandé aux pratiquants des interviews téléphoniques.

Un homme chinois vivant à Munich a demandé aux pratiquants un imprimé en japonais pour sa petite amie. Lui-même avait plusieurs amis pratiquant le Falun Gong et était donc bien au courant. Un couple âgé de Hongrie, après qu’ils aient lu l’information et regardé la démonstration des exercices, ont pris des imprimés avec eux pour les donner à leurs amis. Un autre monsieur a dit : « Bravo ! » puis dit qu’il avait déjà obtenu l’imprimé dans son propre pays. Dans l’après midi, une dame de Prague est venue demander combien de signatures les pratiquants avaient rassemblé, elle-même avait signé le matin.

Sympathiser avec ceux qui souffrent est naturel pour l’homme. Tous dans nos vies quotidiennes rencontrons sans doute ce genre de situation de temps en temps. Parfois, il arrive que nous oubliions pendant un moment d’exprimer notre solidarité humaine. Mais lorsque nous réalisons qu’une chose similaire peut nous arriver aussi à nous, alors nous sommes capables d’imaginer la terrible souffrance d’autres gens et d’en parler du fond de nos cœurs. De telles choses n’aident pas seulement les gens dans ces camps, elles nous aident aussi nous-mêmes. Selon l’ancienne philosophie chinoise, toutes les bonnes actions seront récompensées récompense et les mauvaises provoqueront la rétribution.

En Chine, il existe plusieurs camps de la mort. Les pratiquants de FalunGong ont vite réagi aux terribles nouvelles venant de Chine et tenu des manifestations comme celle-ci dans de nombreux pas. Puis des pétitions ont été remises aux fonctionnaires gouvernementaux et aux dirigeants de nombreux pays.

Le texte de notre pétition en ligne peut être signé jusqu’au 15 mai à http://www.falungong.cz. :

« Nous, les signataires, voulons attirer l’attention du Président et du Premier ministre de la République tchèque sur les crimes de prélèvement d’organes commis sur les pratiquants de Falun Gong dans les camps de concentration secrets et les camps de travail en Chine.

Nous implorons le Président et le Premier ministre de la République tchèque de demander que le gouvernement de la République populaire de Chine cesse sa persécution des pratiquants de Falun Gong immédiatement et permette aux Nations Unies et aux autres organisations de droits de lhomme d’entrer dans tous les camps de concentration et les centres où sont détenus des pratiquants de Falun Gong pour y mener une vaste et rigoureuse enquête sur ces crimes.


La simulation du prélèvement d'organes attire une foule de spectateurs.

Grève de la faim Distribution de dépliants

Les passants signent la pétition et lisent les banderolles.


Article original Tchèque : http://www.cz.clearharmony.net/articles/200604/426.html

Version anglaise disponible à : http://clearwisdom.net/emh/articles/2006/4/30/72622.html

Retour