Attention au meurtrier qui invite la police sur la scène du crime pour enquêter

[Site Clartés et Sagesse]


Écrit par Fei Ming

Si un assassin était dénoncé à la police, est-ce que la police attendrait patiemment que l’assassin les invite chez lui pour enquêter trois semaines après ? Croyez vous qu’une telle enquête permettrait de découvrir l’arme du crime ou des preuves ?

Trois semaines après la révélation que le Parti communiste chinois prélevait les organes de pratiquants du Falun Gong encore vivants pour le profit , des fonctionnaires de l’ambassade américaine à Pékin et des des fonctionnaires du consulat de Shenyang ont visité les lieux du crime à Sujiatun lors d’une enquête guidée organisée par le PCC. Naturellement, aucune preuve d’organes prélevés n’a été trouvée.

Le PCC a eu trois semaines pour déplacer et éliminer les témoins et les preuves. La visite guidée était organisée par le PCC. De quelle utilité peut-être une telle " enquête " ? Le PCC a une très longue histoire de mensonges servant à maquiller ses actions meurtrières, depuis le " Grand Bond en Avant " dans les années 50 au SRAS en 2004. Ils sont même allés jusqu’à peindre en vert l’herbe des parcs publics pour cacher la vérité et tromper les officiels du Comité Olympique lors de leur visite à Pékin. Quand un menteur aussi expérimenté organise une visite guidée, les enquêteurs ne peuvent qu’involontairement devenir des pions entre les mains d’un assassin.

Le prélèvement des organes dévoilé à Sujiatun n'était uniquement que la partie émergée de l’iceberg. La brutale persécution du Falun Gong durant ces sept dernières années dans tous les camps de travaux forcés, les prisons, les " classes de lavage de cerveau", les hôpitaux psychiatriques, est la partie immergée de l’iceberg. La pointe de l’iceberg ne peut exister sans l’iceberg. Dissimuler la pointe ne signifie pas que l’iceberg n’a jamais existé ou qu’il a disparu.

Trois semaines sont passées depuis les révélations que le PCC avait orchestré le prélèvement d’organes de pratiquants du Falun Gong encore vivants. Les enquêteurs ne devraient pas simplement suivre l’organisation proposée par le PCC, et essayer de collecter des preuves après les faits. Au lieu de cela, ils devraient demander au PCC de les autoriser à visiter et enquêter de façon indépendantes tous les camps de travaux forcés, les prisons, les centres de lavage de cerveau, les hôpitaux psychiatriques, et autres établissement où les pratiquants du Falun Gong sont ou ont été détenus. Une telle enquête serait crédible et responsable.

En juin 1944, les Nazis ont autorisé la Croix Rouge à visiter le camp de concentration de Theresienstadt. Le camp de concentration était déguisé en belle communauté paisible avec des cafés et des magasins. La communauté internationale fut trompée. De nos jours, le PCC, qui est encore plus brutal et plus dévié que ne l’étaient les nazis, a élaboré le même piège. La communauté internationale, les médias et les gouvernements de nombreux pays ne devraient pas répéter cette erreur.

L’Association Falun Dafa et le Site Web Clearwisdom.net ont fondé un “Comité d’investigation des Faits de la Persécution" , réclamant une enquête indépendante et complète sur la persécution du Falun Gong menée par le PCC durant ses sept dernières années dans tous les lieux où les pratiquants ont été détenus. Nous invitons toutes les organisations internationales à se joindre à ce comité, ainsi qu’à une véritable enquête sur les crimes commis par le PCC.


Version anglaise disponible sur : http://clearwisdom.net/emh/articles/2006/4/21/72271.html

Version chinoise disponible sur : http://minghui.ca/mh/articles/2006/4/18/125485.html

 

Retour