Tout ce que le PCC montre au monde est une façade

[Site Clartés et Sagesse]


Écrit par un pratiquant de Falun Gong en Chine

Après la révélation des prélèvements d'organes de pratiquants de Falun Gong dans le camp de concentration de Sujiatun, le PCC a été objet de l'attention des autres pays du monde , et pendant trois semaines il n'a pas réagi. Trois semaines après la révélation initiale, toutes les preuves ont été transférées ou détruites, et un agent des affaires étrangères a été envoyé pour nier publiquement le crime, et remettre à la communauté internationale une invitation doucereuse pour qu’ils voient le site par eux-mêmes. Le mot ‘’visite’’ du PCC m’a rappelé quelque chose qui s’est produit avant Sujiatun.

A la fin 2000, je suis allé à Pékin pour clarifier les faits et valider la Loi. Pour cela, j’ai été enlevé par les agents du Bureau 610 et envoyé dans le camp de travaux Tuanhe de Pékin. Ce fut là où j’ai été témoin de ce que signifie réellement ‘’visite’’ pour le PCC.

Puisqu’un grand nombre de pratiquants de Falun Gong ont clarifié les faits dans tout le pays, de plus en plus de faits sur la persécution du Falun Gong par le PCC ont été révélés. Avec cette nouvelle situation à Sujiatun, le PCC a pensé à un nouveau jeu – ils invitent les médias étrangers à visiter quelques camps de travaux et prisons où les pratiquants de Falun Gong ont été détenus. Dans le camp de travail Tuanhe, j’ai vu de mes propres yeux comment le PCC a joué le ‘’jeu de la visite’’.

Voici les procédures utilisées par le camp de travaux Tuanhe pour les visites :

1. Plusieurs jour à l’avance, il y eu un grand nettoyage—tous les lits ont été faits de la même façon. Les aquariums ont été nettoyés, l’eau fraîche est rajoutée et les poissons morts remplacés. Chaque feuille des plantes doit être nettoyée et il ne peut y avoir de papier ou de traces de flegme sur le sol. Tout doit être étincelant. Puis, si vous regardez l’endroit, ce que vous voyez sont des lapins et des daims courant dans l’herbe, des oiseaux chantants, des équipement complets de sports, des lumières colorées, et des fleurs épanouies. Cela ne ressemble pas à un camp de travail. Cela ressemble plutôt à une bonne université.

2. Une semaine avant la visite, ils ont préparé des réponses à de possibles questions des journalistes. Voici comment : d’abord la section éducation établit une liste de questions et de réponses standards par écrit, et les prisonniers doivent suivre la feuille de réponse pour répondre aux questions. Par exemple, à la question : ‘’Y a t-il des prisonniers politiques ici ?’’ Nous devions répondre : ‘’ Il n’y a pas de crime de libre pensée dans notre pays.’’ Puis, la feuille était envoyée à chaque équipe et tous les prisonniers devaient l’étudier et la mémoriser sous la direction de la police. Dans le même temps, des séminaires vidéos étaient organisés plusieurs fois.

3. Le jour de la visite, l’arrangement était le suivant: (1) Ils ont mis tous les pratiquants de Falun Gong, qu’ils ne considéraient pas comme étant totalement ‘’transformés’’, dans une pièce cachée dans le bâtiment ouest, et leur font regarder la TV. Ils n’étaient pas autorisés à quitter la pièce sauf pour se rendre aux toilettes (2) les agents de police ont fait en sorte que quelques personnes lisent des livres dans les salles multimédias, ce qui n’arrive jamais en temps ordinaire. (3) Les agents de police ont même fait en sorte que certaines personnes assistent aux classes ou apprennent le maniement de l’ordinateur. Une fois ils ont même organisé un match de lutte. Lors d’une autre occasion, ils ont autorisé les gens à s’exercer à la barre simple ou double et ont pris des photos, bien que personne ne puisse utiliser les barres en temps ordinaire. Les personnes s’assoient dans les salles d’informatiques et ils prennent des photos. Après que les photos soient prises ils demandent aux personnes de quitter la pièce sans avoir touché aux ordinateurs. (4) le déjeuner ce jour là, est de la plus haute qualité. Plus tard, nous avons découvert que ces personnes qui répondaient aux questions des journalistes étaient ceux qui avaient préparé les feuilles guides.

Les pratiquants sont attachés aux bords du lit et choqués par de multiples matraques électriques; quelquefois ils en utilisent jusqu’à douze pour les choquer. Beaucoup de personnes, comme Xie Ningfeng, Zhao Ming, Liu Diankai, et Qin Wei, ont tous été torturés par des matraques électriques. Une fois, ils ont utilisé plusieurs personnes pour maintenir au sol un seul prisonnier, dont le nom est Guo ( je connaissais seulement son nom de famille). La police a utilisé des baguettes pour maintenir la bouche de la personne ouverte, et verser de force un plein lavabo d’eau dans la gorge du prisonnier.

Une fois, ils ont maintenu une personne nommée Yang Ruqiang sous de l’eau courante froide, et n’ont pas cessé même alors que cette personne tremblait. Quelquefois, ils ordonnaient aux personnes de s’asseoir dans un lavabo ou les poussaient sous un lit. Quelques personnes ont été torturées par cette méthode du lit. Le lit est très bas. La personne devait étroitement plier sa poitrine contre ses jambes. Ils maintenaient la personne de cette façon pendant longtemps. Quelques personnes ont eu des problèmes de colonne à cause de cette posture de torture. Quelquefois, ces agents de police s’alliaient pour battre une seule personne et lui briser les cotes. Parfois, ils ne permettaient pas à une personne de dormir plus de deux heures pendant plusieurs mois, finalement la personne s’affaiblissait et s’évanouissait souvent. Bien sur, il y a aussi des exemples de tortures plus graves. Ils emmenaient des pratiquants dans des endroits cachés, ou des cellules spéciales, et nous ne voyions plus ces personnes, ni n’avions aucune idée de là où ils se trouvaient.

Le PCC est un loup déguisé en mouton. Ce qu’ils disent, ce qu’ils permettent au public de voir n’est qu’une belle façade. Ce qu’ils font derrière cette façade est assez différent. Après que les camps de prélèvements d’organes ont été exposés, le PCC a invité des médias étrangers à visiter et enquêter. Quelle ‘’enquête’’ ? Il s’agit seulement d’une mise en scène. Le loup exposerait-il sa véritable nature au monde ?


Version anglaise disponible sur : http://clearwisdom.net/emh/articles/2006/4/30/72646.html

Version chinoise disponible sur : http://minghui.cc/mh/articles/2006/4/24/125946.html

Retour