L’hôpital militaire admet ouvertement que les transplantations se font avec les organes des pratiquants du Falun Gong (Photo)

Radio Son de l’Espoir

Le 2 mai 2006

 

High Resolution Picture
L’hôpital de l’Armée de l’Air de Chengdu, Province du Sichuan, est devenu un centre occupé par les transplantations

(Photo du site Web de l’hôpital)

 

 

 

Le 28 avril, un journaliste de la Radio Son de l’espoir est entré en contact avec un chirurgien en greffe de rein, à Pékin. Le chirurgien a dit qu’il avait été temporairement transféré à l'hôpital militaire local du Sichuan parce qu'il y avait plus de donneurs d'organes dans la province de Sichuan, en Chine. Les médecins à l'hôpital de l'Armée de l'Air ont admis qu'ils avaient des pratiquants du Falun Gong, donneurs jeunes et en bonne santé.

 

Enregistrement par téléphone du Son de l’Espoir

 

Écouter en ligne (4'8")

Télécharger le fichier Real Media (1.3MO)

Télécharger le fichier MP3 (3.8MO)

Pour télécharger, presser le bouton droit de la souris et choisissez « Save Target As... »

L'hôpital Yuquan de l'université Tsinghua, également connu sous le nom d'hôpital No. 2 affiliée à l'université Tsinghua, est un centre renommé pour les transplantation de rein. Li Honghui, le chef du département des transplantions de rein a dit qu’à chaque année le centre exécute plus de 100 transplantations mais que récemment, la banque de donneurs à Pékin a diminué, il y a deux mois, il a donc été transféré à un hôpital militaire dans la ville de Chengdu, province du Sichuan pour être aidé avec le surnombre ; cette région avait une abondance de donneurs.

 

Li Honghui : « Nous étions dans la zone militaire! »

 

Journaliste : « Est-ce que c’était parce qu'il y avait plus de donneurs de rein que vous y êtes allé pour y faire des transplantations? »

 

Li Honghui : “Oui”

Li a dit qu’il y a quelques années les organes provenaient la plupart du temps des pratiquants du Falun Gong; quand le journaliste a demandé s'il pourrait fournir des organes provenant de pratiquants du Falun Gong, il a répondu : « Oui. »

Li Honghui : « Cà fait plusieurs années que les organes des donneurs proviennent des pratiquants du Falun Gong. »

Journaliste : « Vous voulez dire que c’était facile d’obtenir ce genre de donneur il y a quelques années. »

Li Honghui : « C’est exact. »

Journaliste : « Pouvez-vous fournir des donneurs jeunes et en bonne santé, tels que les personnes qui pratiquent le Falun Gong? »

Li Honghui : « Cette demande peut être considérée, je vous le ferai savoir en temps opportun. »

Li Honghui a dit qu’il y aurait un groupe de reins, le 30 avril.

Li Honghui : « Aujourd'hui je vous informe qu'il y aura des reins disponibles dans deux jours. Pouvez-vous venir demain, parce que nous aurons un nouveau groupe de reins dans deux jours.

Seulement un ou deux reins dans chaque groupe sont destinés aux étrangers, parce que le reste est pour répondre à la demande sur le continent où il y a cent à deux cent patients du continent qui attendent pour un transplant. »

Xu Yahong, le chef du département de l'hôpital de l'Armée de l'Air qui a 22 ans d'expérience a dit que l'hôpital a commencé à faire les transplantations de rein au milieu des années 80 jusqu'à nos jours, il a personnellement effectué environ 500 opérations, et au cours des deux à trois dernières années, il a fait une moyenne de 100 transplantations par année.

Xu Yahong a dit qu’il y aurait un groupe de donneurs de rein au milieu de mai, il y aurait des donneurs volontaires, et que l'hôpital pourrait fournir des organes de pratiquants du Falun Gong jeunes et en bonne santé.

 

Journaliste : « C’est vrai! Il y aura pas mal de donneurs au mois de mai? »

 

Xu Yahong : « C’est exact. Nous exécutons des transplantations chaque mois. Vers le 20 mai avant la fin du mois de mai, il ne devrait y avoir aucun problème ; nous avons toujours de l’approvisionnement. En restant conservateur, nous avons toujours d'autres approvisionnements, mais, pour ce qui est de ceux-ci, je pense que nous devrions en parler après nous être rencontré. Nous avons de jeunes donneurs. »

 

Journaliste : « C’est vrai que vous avez de jeunes donneurs? »

 

Xu Yahong : « Exactement, nos donneurs sont jeunes, nous avons des volontaires. »

 

Journaliste : « Il (le journaliste feint de représenter un patient) a souligné que le donneur doit être jeune et en bonne santé ; le meilleur serait une personne qui pratique le Falun Gong, est-ce que c’est possible? »

 

Xu Yahong : « Oui, nous en avons. »

Journaliste : « En êtes-vous certain ? »

Xu Yahong : « Les hôpitaux (militaires) comme nous ont ce genre d'occasion ; svp veuillez nous contacter après le 15 mai. »

 

Une infirmière de l'hôpital Ouest de la Chine, également situé dans la ville de Chengdu, a dit qu’ils exécutent six transplantations de rein par jour.

 

Infirmière : « Juste aujourd'hui, nous avons fait six transplantation de rein. »

 

Selon une source fiable à l'intérieur du régime communiste, le prélèvement d'organes du Falun Gong, y compris le prélèvement d'organes vivants et l'incinération des corps par la suite, s'est toujours produit dans les camps de travail et dans les hôpitaux locaux de la police en Chine, y compris les hôpitaux de police paramilitaire et les hôpitaux militaires, qui s'entendent avec les camps de travail et les commerçants illicites d'organes pour faire ensemble, le commerce d'organes

 

Selon les brevets de transplantation d'organe du continent, il est noté qu'au cours des trois années de 2002 à 2004 il y a eu 13 brevets soumis par neuf universités, et toutes sont parmi les universités les plus réputées en Chine, et l’université du Sichuan est le numéro un, celle-ci a eu deux brevets en 2004 et un brevet en 2003. Et il y a sept centres de transplantation de reins dans la ville de Chengdu, neuf dans la ville de Chongqing et cinq dans d'autres régions de la province du Sichuan.

[Transcrit de l’enregistrement de la Radio Son de l’Espoir]


Version chinoise disponible à : http://minghui.ca/mh/articles/2006/5/2/126638.html

Traduit de l’anglais au Canada le 3 mai 2006

http://www.clearwisdom.net/emh/articles/2006/5/3/72773p.html