Central News Agency : Le Président Taïwanais Chen Hsui-Bian demande une enquête sur les prélèvements d’organes

[Site Clartés et Sagesse]


Un article de Central News Agency du 27 avril déclare que le régime Communiste Chinois (PCC) a prélevé des organes sur des pratiquants du Falun Gong vivants détenus dans le but d’effectuer des transplantations, incinérant par la suite les corps afin de faire disparaître les preuves. Cette révélation a inquiété l’opinion internationale. Le président Taïwanais, M. Hsui-Bian a dit aujourd’hui que le régime communiste ne devrait pas seulement nier aveuglément ou essayer de cacher les faits, mais enquêter sur le sujet et poursuivre en justice les suspects. Il devrait également examiner ses dossiers concernant les droits de l’homme, promouvoir une réforme politique, et mettre fin de façon effective aux abus de pouvoir du gouvernement et au non respect des droits de l’homme.

Il dit que le PCC a lancé une campagne d’éradication contre le Falun Gong en l’accusant d’être (les mots diffamants sont volontairement omis) une organisation en 1999, il en est résulté qu’une dizaine de milliers de pratiquants du Falun Gong ont été arrêtés et détenus. Compte tenu de la valeur universelle "Liberté de religion et de croyance", l’ " l’éradication" du Falun Gong par le PCC n’aura pour résultat qu'amener davantage de gens à détester le régime despotique qu’est le PCC.

Chen Hsui-Bian a exprimé qu’en comparaison avec Taïwan, selon l'article de la constitution qui garantit la liberté de religion et de croyance, le Falun Gong à Taïwan est assez actif et qu'on peut voir partout des pratiquant le Falun Gongt. Le gouvernement n’entrave jamais leurs activités. Ceci est la plus grande différence entre une démocratie libre et un régime totalitaire.

Chen Hsui-Bian a dit également que le régime communiste est resté silencieux les trois semaines qui ont suivi la révélation des prélèvements d’organes sur les pratiquants du Falun Gong encore vivants. C'est seulement après trois semaines que le Ministère des Affaires Etrangères a émis un démenti et a invité la communauté internationale a venir enquêter.

Il a dit qu’il n’y a pas de preuves directes à vérifier, mais une pile de preuves, incluant des témoignages de témoins oculaires, le fait que le nombre de transplantation d’organes en chine est plus important que dans les autres pays, la grande campagne de collecte à travers le pays d’échantillons sanguins des pratiquants du Falun Gong, la pratique déjà connue de la vente d’organes en Chine en provenance de prisonniers exécutés, suggérant que les prélèvements d’organes se produisent réellement.

Par conséquent, le président a demandé que des charges soient retenues contres les responsables et que le PCC conduise une enquête en profondeur et traduise en justice les suspects.

Il a également demandé au PCC d’examiner ses dossiers notoires de droits de l’homme et de promouvoir activement une politique de réforme ainsi que le retour complet du pouvoir au peuple. En agissant de la sorte, il pourra effectivement mettre fin aux abus de pouvoir et au non respect des droits de l’homme.


Version anglaise disponible à : http://clearwisdom.net/emh/articles/2006/4/30/72625.html

Version chinoise disponible à : http://www.minghui.org/mh/articles/2006/4/28/126342.html

Retour