Allemagne : Les pratiquants du nord de l’Allemagne suscitent une prise de conscience sur les prélèvements d’organes de pratiquants de Falun Gong en Chine

[Site Clartés et Sagesse]


Écrit par des pratiquants allemands

Le temps était beau et en dépit de la pluie prévue par la météo, il n’a fait que bruiner très brièvement. Huit pratiquants du nord de l’Allemagne ont dressé une table à Kassel. Un grand poster avec des reproductions d’œuvres d’art de l’exposition d’art "Vérité-Compassion-Tolérance " était placé à côté de la table. L’inscription "Camps de concentration chinois, répugnant prélèvement d’organes de pratiquants de Falun Gong " était bien visible même de très loin. A part la banderole, des affiches supplémentaires étaient placées sur la rue. Sur la table, deux pétitions attendant les signatures, une contre le commerce d’organes en Chine et l’autre en soutien à une famille de pratiquants expulsés d’Allemagne en Chine. Sur le côté droit de la table, nous faisions des démonstrations des exercices.

Encore une fois nous avons généré un grand intérêt. Souvent, il y avait foule autour de notre table et quelques fois des attroupements se formaient devant les banderoles et les posters. Beaucoup nous ont dit combien ils étaient bouleversés à propos du commerce d’organes en Chine. Une dame est partie en pleurant après être passée par notre stand d’informations. Un jeune homme ne voulait pas nous croire. Il s’est campé devant nous et demandait des preuves. Nous n’avons pas pu le convaincre même avec de longues explications. Toutefois l’ami qui l’accompagnait semblait avoir compris la terrible situation des pratiquants de Falun Gong en Chine et les difficultés qu’impliquait la collecte d’informations sur les violations des droits de l’homme. Il nous a remerciés au nom de son ami pour toute l’information et l’a convaincu de partir.

Un autre gentleman est venu à notre stand et nous a dit qu’il ne voulait plus avoir d’informations sur la persécution du Falun Gong, parce que cela l’affectait trop. Cependant, il voulait aider et a aussi signé pour son père qui lui rendait visite à ce moment mais n’avait pas pu venir au stand. Des jeunes gens faisaient les clowns autour et un pratiquant leur a demandé directement de regarder les photos. Après une longue conversation, ils ont été très touchés, ont accepté nos marque-pages et même la version abrégée des Neuf commentaires pour leur professeur.

De nombreux passants se sont arrêtés pour nous parler et nous ont poliment remerciés. Certains des citoyens de Kassel nous avaient déjà écouté avant et ne se sont arrêtés que brièvement pour signer la pétition.


Version anglaise disponible à : http://clearwisdom.net/emh/articles/2006/5/5/72874.html

Retour