Un politicien VIP canadien et un avocat des droits de l’homme lancent une enquête indépendante sur le prélèvement d’organes vivants, en Chine (Photos)

 

[Site Clartés et Sagesse]

 


Le matin du 8 mai 2006, une conférence de presse, a eu lieu sur la Colline Parlementaire, à Ottawa, au Canada. M. David Kilgour, ancien président du sous-comité sur les droits de l'homme du Comité des Affaires Étrangères du Canada et ancien directeur de la Division pacifique asiatique du Ministère des Affaires étrangères, avec Me David Matas,
avocat international bien connu pour la défense des droits de l’homme, ont annoncé qu'ils joindront leurs efforts pour mener une enquête sur le prélèvement, par le parti communiste chinois, des organes des pratiquants du Falun Gong encore vivants.

 

Depuis le mois de mars de cette année, des témoins sont venus exposer le prélèvement des organes des pratiquants du Falun Gong vivants et l'incinération de leurs corps en Chine. Selon les témoins, il y a au moins 36 camps de concentration et de nombreux camps de travail où les pratiquants détenus sont utilisés pour le prélèvement de leurs organes. Les personnes impliquées incluent les fonctionnaires de haut rang, le personnel militaire et la force policière. En réponse à de telles accusations, le député Kilgour et l’avocat Matas ont lancé une enquête indépendante.

 

David Kilgour espère que cette enquête sera complètement indépendante. Il a annoncé qu'ils informeront le public du plan détaillé de leur enquête dans 4-6 semaines. Il espère qu'une telle enquête pourra aider le gouvernement canadien à comprendre ce qui se passe avec le prélèvement d’organes vivants.

 

Présentement, le plan d’enquête inclut les interviews des témoins et les enquêtes téléphoniques effectuées par la Coalition pour enquêter sur la persécution du Falun Gong ainsi que d’aller en Chine pour enquêter sur place. L’avocat Matas a promis que lui et le député Kilgour chercheront tous les moyens possibles pour enquêter. Matas a dit que d’aller en Chine ne peut que fournir des réponses partielles à de telles allégations. Les preuves des témoins, vivant en dehors de la Chine, ne seront pas négligées.

 

Zhou Limin, porte-parole de l'Association de Falun Dafa a dit que depuis le début de la persécution du Falun Gong en 1999, de nombreux pratiquants ont été détenus et torturés ou sont tout simplement disparus. De nombreuses familles n’ont reçu que les cendres de leurs bien-aimés. D'autre part, depuis le début de la persécution, le nombre de greffes d'organes en Chine a augmenté exponentiellement. Zhou Limin espère également qu'une enquête indépendante apportera du soutien aux pratiquants du Falun Gong.

 

Sept députés des trois principaux partis politiques étaient également présents pour démontrer leur soutien.

 

Photo 1 : Le député du parti conservateur, Rahim Jaffer (au milieu), a exprimé son soutien à l’enquête

 

Photo 2: Le député David Kilgour (gauche) et l’avocat David Matas (droite)

 

Rahim Jaffer, député du parti conservateur (le parti au pouvoir), a dit : « La position du gouvernement canadien doit encourager une enquête indépendante pour vérifier les accusations du prélèvement d’organes. » Il a également dit qu’étant donné les antécédents de la Chine sur les droits de l'homme, nous avons la responsabilité de traiter sérieusement de telles accusations. Il considère l’enquête indépendante de Me Matas et du député Kilgour comme étant la toute première étape. Il pense que le prélèvement d’organes vivants affecte non seulement un groupe de personnes, mais viole également les droits fondamentaux de la vie humaine. Nous tous avons le droit de découvrir la vérité.

Les députés du parti conservateur Maurice Vellacott et Bruce Stanton, ainsi que Borys Wrzesnewskyj député du parti libéral, étaient également présents.

Bill Siksay, député du Nouveau parti démocratique a écrit une lettre au ministre des Affaires étrangères canadiennes, invitant le gouvernement canadien à bien agir [d’enquêter les accusations sur le prélèvement des organes vivants] au nom des pratiquants du Falun Gong au Canada. Les députés Wayne Marston et Denise Savoie du Nouveau parti démocratique, étaient également à la conférence de presse. Le député Savoie est venu après avoir appris la nouvelle de ses constituants.

 

CTV, CBC et d'autres médias bien connus sont venus pour couvrir la conférence de presse.


Version chinoise disponible à :
http://www.minghui.org/mh/articles/2006/5/9/127283.html

Traduit de l’anglais le 14 mai 2006

Version anglaise disponible à : http://www.clearwisdom.net/emh/articles/2006/5/14/73247p.html