L’Agence de presse allemande couvre le sujet du camp de concentration de Sujiatun

[Site Clartés et Sagesse]


Le 17 mars 2006 à l’occasion d’une exposition culturelle chinoise, l’Agence de presse allemande “Media Factory Berlin” a fait un article sur les assassinats des pratiquants du Falun Gong et le prélèvement de leurs organes pour le profit, par le régime communiste chinois dans le camp de concentration de Sujiatun, L’article a suggéré aux lecteurs « que pendant qu’ils regardaient les travaux d’artistes chinois, ils devraient s’intéresser en même temps à cette chose (le camp de concentration de Sujiatun) ce qui leur permettrait de comprendre leurs points de vue (des artistes chinois) et leurs situations. »

L’article a cité la version allemande du journal Epoch Times : “Pire que tout cauchemar – les organes des pratiquants du Falun Gong sont volés dans un camp de concentration secret. » Un journaliste a révélé que le régime communiste chinois a construit un camp de concentration à Sujiatun dans la ville de Shengyang où 6 000 pratiquants du Falun Gong ont été détenus. « Le camp de concentration possède un four crématoire et un grand nombre de médecins. Avant d’être incinérés, les organes sont prélevés des corps et vendus pour le profit. Aucune personne n’a pu sortir vivante de ce camp de concentration. »

L’article a souligné qu’Epoch Times allemand a déclaré dans son reportage qu’aucune loi en Chine ne peut être utilisée pour condamner les pratiquants du Falun Gong, de ce fait (beaucoup) de pratiquants de Falun Gong sont détenus dans ce camp de concentration secret. Le journaliste a aussi ajouté : « Les pratiquants du Falun Gong sont tués pour leurs organes, qui sont ensuite envoyés dans différentes institutions hospitalières. Actuellement, le trafic d’organes est une activité lucrative en Chine. Beaucoup de patients qui sont morts sur la table d’opération ont eu leurs organes prélevés. Il n’y a aucune enquête et même les médecins sont impliqués dans ce commerce. Comme ils n’arrivent pas à trouver assez de corps grâce à l’exécution de prisonniers, il n’y donc pas de corps plus disponibles que ceux de pratiquants du Falun Gong pour satisfaire ce commerce. »

L’agence de presse a commenté: “Si toutes ces descriptions sont vraies, nous devons réaliser que les violations des droits de l’homme par la Chine ont atteint un autre niveau. Même pour un journaliste qualifié, qui a l’habitude de voir les choses les plus horribles, ceci est non seulement dégoûtant mais difficile à imaginer. »


Traduit de l’anglais sur : http://www.clearwisdom.net/emh/articles/2006/4/1/71440.html

Version chinoise disponible sur : http://www.minghui.org/mh/articles/2006/3/31/124099.html

Retour