Allemagne : Reconstitution de scènes de prélèvement d'organes afin d'aider les gens à comprendre la vérité (Photos)

[Site Clartés et Sagesse]


Écrit par un pratiquant allemand

Le samedi 29 avril 2006, les pratiquants de Falun Gong allemands ont organisé une journée d'information dans le centre ville de Hambourg. Notre activité s'est déroulée au milieu d'un centre commercial très fréquenté, avec beaucoup de gens grouillant tout autour.

Le temps était beau quoique qu'un peu frais. En arrivant dans le centre ville, j'ai vu déjà de loin un attroupement de gens et des bannières où on lisait: "Organes prélevés sur des êtres humains vivants" et "Stopper la persécution du Falun Gong!" Je me suis arrêté à quelques mètres de l'endroit, car je voulais observer la scène. Un compagnon de pratique, habillé tout en blanc, portant un masque, des gants recouverts de sang et une blouse de docteur, se tenait debout devant une table d'opération, jouant clairement le rôle d'un docteur. Sur la table était étendu un corps sans vie, recouvert de draps blancs ensanglantés, dissimulant un corps, et juste à côté, il y avait une bassine avec des organes rouges de sang. Le docteur se tenait là, tenant un scalpel dans une main et de l'argent dans l'autre. Cette scène était horrible !


Une reconstitution de prélèvement d'organes attire beaucoup de passants.


Horreur, dégoût, stupéfaction et perplexité se lisaient sur le visage des passants. Une voix de femme enregistrée expliquait les crimes commis par le régime communiste en Chine, parlant de la façon dont les pratiquants de Falun Gong sont opérés alors qu'ils sont encore vivants et comment les organes sont retirés de leurs corps en vie pour être revendus à un commerce de transplantation d'organes des plus lucratifs et dont les acheteurs sont pour la plupart des étrangers. La voix parlait des camps de concentration ainsi que du fait que le nombre de pratiquants assassinés reste inconnu.

"Pourquoi commettent-ils une chose aussi mauvaise ? Pourquoi les médias n'en parlent-ils pas? Est-ce que ce sont encore des être humains?" J'ai dit à cette jeune femme encore sous le choc que cette reconstitution montrait ce qui se passe actuellement en Chine. Elle voulait vraiment savoir ce qu'elle pouvait faire pour aider. Je lui ai dit de signer la pétition, qui demande au gouvernement fédéral allemand de dire à la Chine d'arrêter d'enfreindre les droits de l'homme, et de mettre fin au chagrin indicible de plusieurs milliers de bonnes personnes. Beaucoup d'allemands ont signé la pétition ce jour-là.


     

"J'ai ressenti comme si j'étais vraiment opéré", a dit un des pratiquants qui jouait le rôle d'une des victimes. Egalement, le pratiquant qui jouait le rôle du docteur n'a pas pu retenir ses larmes plus longtemps. "C'est ma mère", a dit un autre compagnon de pratique, "je ne me sens pas bien lorsque je la vois là, jouant le rôle d'une des victimes."

Comment mieux dire la vérité au public? Les pratiquants ont travaillé dur pendant sept années afin de permettre aux gens de connaître la persécution mais il y a encore beaucoup de gens qui ne sont pas au courant. Comment mieux rapporter ces horribles actes au grand jour? De quelle autre façon, peut-on dénoncer le spectre pervers du Parti communiste chinois (PCC)?

Lorsque la persécution perverse ne peut devenir plus barbare et que les gouvernements et les médias du monde ne s'impliquent toujours pas en raison d'intérêts économiques, les pratiquants de Falun Gong doivent trouver des moyens de toucher les gens et de les aider à voir ce qui se passe actuellement en Chine.


Originellement publié en allemand sur : http://www.clearharmony.de/articles/200604/31101.html

Traduit de l'anglais : http://en.clearharmony.net/articles/200605/32989p.html

Version anglaise  disponible sur : http://clearwisdom.net/emh/articles/2006/5/14/73236.html

Retour