Des spécialistes en greffe d'organes de différents pays condamnent le prélèvement des organes vivants par le Parti communiste chinois

 

[Site Clartés et Sagesse]

La troisième conférence internationale de transplantation d'organes de cœur qui ont cessé de battre s・est tenue à Londres au Royaume Uni le 11 et 12 mai 2006. Afin d'alerter les experts médicaux sur les crimes de prélèvement d'organes vivants dans les camps de travail et les camps de concentration chinois, plusieurs pratiquants anglais du Falun Gong ont tenu une banderole qui disait : « SVP aidez à arrêter le prélèvement d'organes des pratiquants du Falun Gong » à l・extérieur du site de conférence. Ils ont exposé des photos sur le prélèvement des organes et sur la torture cruelle des pratiquants du Falun Gong par le parti communiste chinois (PCC), ont distribué des dépliants aux participants et aux passants et ont ramassé des signatures.

 

Environ 47 experts médicaux ont signés la déclaration condamnant le prélèvement immoral d'organes du PCC. Certains n・ont pu signer parce qu'ils devaient se précipiter à l'aéroport, mais ils ont dit qu'ils la signeraient et l・enverraient aux pratiquants du Falun Gong par la poste. Ces gens travaillent dans le domaine des greffes d'organes et représentent les organisations des pays à travers le monde. Beaucoup sont les chefs de ces organisations, y compris le directeur coordinateur du centre de greffe d'organes de la Belgique, et le directeur du centre de greffe d'organes de la Tchécoslovaquie.

 

La déclaration exprime également les inquiétudes concernant le prélèvement systématique des organes des pratiquants du Falun Gong dans les camps de travail et dans les centres de détention en Chine. Il invite les Nations Unies, l'Organisation mondiale de la santé, et d'autres organisations internationales connexes à entreprendre immédiatement une enquête publique et indépendante sur toutes les prisons, les centres de détention et les camps de travail (à l・intérieur des frontières de la Chine) sans obstructions par le PCC.

 

Après avoir vu l'exposition, le directeur du centre de greffe d'organe de la Belgique a dit à la pratiquante Mme Gao « C'est trop inhumain ! De telles choses doivent être condamnées. » Il a dit à Mme Gao qu'il était au courant du prélèvement des organes des pratiquants du Falun Gong parce qu・auparavant il avait t reçus des courriels d'autres pratiquants. Il souhaite en savoir plus au sujet de la persécution du Falun Gong. Il a également demandé à Mme Gao d'imprimer une copie de la photo pour montrer à ses collègues en Belgique. Un autre directeur d'un centre de greffe d'organe en Russie a entendu les voix des pratiquants disant : « Votre soutien arrêtera le massacre en Chine » et a immédiatement signé la déclaration.

 

De plus, professeur Jan Lerut, ancien président de l'Association européenne de greffe d'organe, a exprimé son avis concernant le prélèvement des organes des pratiquants du Falun Gong en Chine lors de son interview par la télévision New Tang Dynasty : « C・est vraiment terrible. Cà ne devrait pas se produire. Cà ne devrait pas exister. » Il a dit que la transplantation d'organe forcée devrait être interdite et ne devrait pas continuer. Si quelqu'un est disposé à donner des organes, il devrait être volontaire mais ne devrait pas être forcé. Professeur Lerut a invité chaque association de greffe d'organe, individus et pays à faire de leur mieux pour s'opposer au prélèvement d'organes forcés en Chine. Il a dit : « A mon avis, chaque individu devrait s'y opposer (ceci) à sa propre façon. Ce sera efficace si chacun le fait. »


Version chinoise disponible à :
http://minghui.ca/mh/articles/2006/5/15/127820.html

Version anglaise disponible sur : http://www.clearwisdom.net/emh/articles/2006/5/20/73524p.html