Le journal belge De Standaard rend compte des prélèvements d'organes de pratiquants de Falun Gong par le PCC

[Site Clartés et Sagesse]


D'après un article du journal belge De Standaard, du 20 avril 2006, la Société britannique de transplantation d'organes a accusé le parti communiste de violation des droits de l'homme dans un communiqué de presse hier. Les chirurgiens britanniques ont insisté sur la récente condamnation du commerce d'organe par le PCC. Non seulement les organes de ceux qui sont condamnés à mort sont prélevés sans la permission des prisonniers, mais ce qui est pire, les prisonniers sont exécutés selon la demande .

Ce qui est stupéfiant est que le Centre d'assistance Internet internationale de transplantation d'organe de Chine à Shenyang garantit des délais d'attente extrêmement brefs. Le site internet du centre promet aux patients dans la section des " donneurs volontaires " qu'un patient peut obtenir un rein en une semaine et que l'attente ne peut excéder un mois. La transplantation d'un foi ne prend que deux mois d'attente tout au plus
.
D'autre part, en Europe, en Amérique du nord, au japon, les gens attendent plusieurs mois ou même des années pour trouver un organes compatible. Il est impossible de garantir qu'en une courte période l'organe puisse être " fourni ". D'après Joachim De Rey, coordinateur des transplantations d'organe à l'Ecole médicale de l'université catholique de Leuven: " Nous pouvons seulement dire aux patients la moyenne d'attente pour un organe spécifique. trouver un patient qualifié dépend de différents facteurs : groupe sanguin , caractéristiques d'organisation, taille de l'organe. En fait il est impossible de prédire qui va mourir. " Il semble que cela soit possible en Chine, alors les gens suspectent le Parti communiste chinois d'avoir "facilité" une telle situation.

Le commerce d'organe représente d'énormes affaires. Le professeur et chirurgien Stephne Wigmore, directeur de l'association du comité d'éthique de transplantation d'organes britannique, a exprimé la même suspicion. Il a dit hier lors d'une interview avec la BBC qu'étant donné la vitesse pour trouver le donneur approprié pour le patient, les prisonniers devaient être exécutés d'après la demande d'organes.

Les organisations de droits de l'homme ont sonné l'alarme. Le professeur Wigmore a dit: " récemment beaucoup de preuves ont été collectées et nous ne pouvons pas être des observateurs détachés. " Le mouvement spirituel Falun Gong qui est persécuté en Chine a donné des informations étonnantes au monde ces derniers mois. L'organisation a dit que des témoins ont témoigné de l'existence de camp de concentration en Chine, où les pratiquants de Falun Gong sont enfermés.

D'après les témoins, les prisonniers condamnés à mort sont tués afin d'obtenir leur organes. Des personnes sont même encore en vie lorsque leur organes sont prélevés. Ensuite les cadavres des prisonniers sont détruits pour éliminer les preuves. Avec l'établissement de "Voyages organisés de transplantations d'organes" le commerce d'organe est devenu encore plus lucratif. Suivant les pas du Japon et de la Corée du sud, de plus en plus d'européens et d'américains se rendent en Chine pour cela.


http://clearwisdom.net/emh/articles/2006/5/20/73537.html

Retour