Origines suspectes de foies et de reins destinés aux greffes dans les provinces du Shandong, Guangdong, et Hebei

[Site Clartés et Sagesse]


Après avoir exposé les atrocités du PCC dans le prélèvement des organes de pratiquants vivants, l’Association du Falun Dafa et le site Internet Minghui/Clartés et Sagesse ont lancé la « 
Coalition pour enquêter sur la persécution du Falun Gong » (CEPFG) le 4 avril 2006, et ont commencé à collecter des preuves sur une grande échelle. Ce qui suit sont des exemples qui ont été récemment reçus. Nous espérons que les gens bienveillants qui connaissent la vérité pourront continuellement nous aider à exposer la persécution du Falun Gong dans les camps de travaux forcés, les prisons et les hôpitaux à travers la Chine, de façon à pouvoir mettre fin à ces atrocités. De plus, le régime de Jiang Zemin et Luo Gan avait prévu il y a quelque temps d’éliminer les preuves du prélèvement des organes des pratiquants pour le 1er mai. Le PCC avait aussi prévu d’exécuter un certain nombre de prisonniers entre le 1er mai et le 1er juillet. De cette manière, non seulement ils allaient utiliser les organes des prisonniers afin de continuer à faire des profits, mais ils allaient également ainsi ajouter intentionnellement de la difficulté à l’enquête sur la persécution du Falun Gong.

1) Origine suspecte de la greffe du foie d’une enseignante du Bureau des affaires du port de la ville Yantai

Selon quelqu’un(e) qui travaille dans le Bureau des affaires du port de la ville de Yantai, province du Shandong, il y avait une enseignante à l’École de technologie du transport maritime du Bureau des affaires du port qui avait dans la cinquantaine. On a prévu de lui faire une greffe du foie autour du 10 mai 2006 à l’Hôpital n° 105 de la ville de Yantai. L’opération coûte environ 250000 yuan ($US 31 000), le financement est venu principalement de dons internes au Bureau des affaires du port. L’hôpital a déclaré que le foie venait d’un prisonnier qui attendait la peine de mort. On a dit que le médecin responsable de l’opération était originaire de Shanghai. Cette intervention chirurgicale est bien connue dans le Bureau des affaires du port. La recherche pour l’organe à transplanter a commencé en avril 2006, et cela a pris moins d’un mois entre le moment du contact initial et le moment prévu pour l’opération.

2) Reins d’origine suspecte dans un hôpital local dans district de Haizhu de la ville de Guangzhou, province du Guangdong

Le 25 avril, nous avons appris qu’un hôpital local (le Deuxième hôpital attaché à l’École médicale de Guangzhou) a récemment reçu 8 reins par transport aérien pour transplantation d’organes. Cet hôpital est situé sur le Chemin Est Changgang dans le district de Haizhu de la ville de Guangzhou, province du Guangdong.

En ce moment, les détails restent inconnus; cependant, l’origine de ces reins est suspecte. Il semble improbable qu’un lot de 8 reins soit disponible tout à coup de manière naturelle.

3) Greffes du foie à l’hôpital Sino-américain de Jingdong situé dans la ville de Sanhe, province du Hebei

L’hôpital Sino-américain de Jingdong est situé dans la ville de Yanjiao de Sanhe, province du Hebei. Dans l’hôpital, il y a un centre de transplantation de reins. Par moyen de recherche Internet, nous avons appris que 5 greffes du foie ont été faits là-bas en peu de temps. Le médecin en chef de la division des reins, le Dr Zhao Zhufu, travaillait avant dans un hôpital militaire dans la Région militaire de Shenyang.

Nous espérons que les bénévoles du site Internet Minghui pourront aider à enquêter sur les origines des reins.

Le numéro de téléphone pour les patients de greffes du foie dans l’hôpital Sino-américain de Jingdong: +86-10-61596288, +86-316-3318660;

Numéros de téléphone de l’hôpital: +86-10-61596188, +86-316-3310127.

4) Échantillonnage de sang dans le Troisième camp de travail de la province du Henan

En novembre 2004, il y a eu un échantillonnage de sang fait dans le Troisième camp de travail de la province du Henan, situé près de la ville de Xuchang. On a dit que cela avait été entrepris afin de prévenir les maladies infectieuses. Presque 20 cc de sang a été pris de chaque personne. Chaque échantillon a ensuite été numéroté. À ce moment-là, j’ai considéré cela comme un moyen de persécution. Après avoir entendu parler de l’existence des camps de concentration secrets du PCC, je me suis demandé : est-ce possible que l’échantillonnage de sang ait été fait afin de déterminer si nous étions des donneurs d’organes possibles? Comme je n’en n’étais pas certain, je n’ai pas considéré cette question plus avant.

Après en avoir appris davantage à ce sujet et avoir développé une compréhension approfondie du PCC, je ne crois pas que le PCC ait été si généreux – il doit y avoir eu un complot secret derrière cela. En fait, de façon à éliminer le Falun Gong, Jiang Zemin a dit à une occasion, « Ces [pratiquants] battus à mort seront considérés comme des suicides. »

5) Dès 2000, le PCC avait prévu d’envoyer des pratiquants dans le nord-est de la Chine

En décembre 2000, je suis allé à Beijing pour faire appel pour la justice pour le Falun Gong. Les policiers locaux et les fonctionnaires de mon lieu de travail m’ont illégalement envoyé au Centre de détention de la ville de Dezhou. Comme j’ai fait appel en faisant une grève de la faim et que j’avais une santé vacillante, ma famille et mon lieu de travail ont demandé ma libération. Le secrétaire du parti de mon lieu de travail est venu chez moi, essayant de me convaincre d’écrire une lettre de garantie pour ne pas aller à Beijing pour faire appel. Le secrétaire du parti a déclaré que si je n’abandonnais pas le Falun Gong, je pourrais être envoyé dans une prison dans le nord-est de la Chine et qu’il ne fallait pas compter que j’en revienne vivant. À ce jour, au moins 36 camps de concentration du PCC ont été exposés. De cela, je crois que des projets pour la mise en place d’un camp de concentration secret étaient déjà en cours.

6) Échantillonnage de sang forcé à la base de Longkou du Bureau 610 de la ville de Yantai

Nous sommes un groupe de pratiquants de la ville de Yantai. On a obligé tous ceux d’entre nous qui étions illégalement détenus au centre de lavage de cerveau du Bureau 610 de Longkou de donner des échantillons de sang. À ce moment-là, nous avons demandé au médecin qui a fait la prise de sang, « Nous n’avons pas de maladie, pourquoi nous prendre des échantillons de sang? » Il n’a pas répondu. De plus, ils n’ont pas dit ce qu’ils cherchaient. En outre, nous n’avons pas été informés des résultats des examens. Maintenant nous nous rendons compte qu’ils ont fort probablement entré des données sur nos résultats d’examens dans une banque de données au service de futurs greffes d’organes.

 

Traduit de l’anglais au Canada en mai

 

Glossaire : http://www.vraiesagesse.net/glossaire/glossaire.htm

Version anglaise disponible à : http://clearwisdom.net/emh/articles/2006/5/12/73177.html
Version chinoise disponible à :
http://www.minghui.org/mh/articles/2006/5/6/126877.html