France : Les gens condamnent les crimes commis par le Parti communiste chinois qui récolte des organes sur des personnes vivantes

[Site Clartés et Sagesse]


Écrit par un pratiquant français

Les 6 et 7 mai 2006, les pratiquants de Falun Gong de France ont dévoilé les crimes du Parti communiste chinois (PCC) aux passants. Utilisant un haut-parleur, des panneaux avec des photographies, collectant des signatures et distribuant des dépliants à la station de métro Odéon dans le sixième arrondissement de Paris et sur la place des droits de l’Homme près de la tour Eiffel.

Beaucoup de français ont vivement condamné les crimes du PCC, et participé à l'appel, lancé à toutes les personnes de cœur du monde entier, d'aider ensemble à faire stopper ces meurtres. Beaucoup de français ont signé la pétition adressée au Président français, pressant le gouvernement de faire un effort pour sauver les pratiquants qui endurent la persécution dans les camps de travaux forcés et les camps de concentration et demander aux autorités chinoises d’ouvrir tous les camps pour permettre une enquête internationale.


Les français veulent en savoir plus. Ils viennent signer la pétition soutenant le Falun Gong et condamnant les crimes du PCC.


Les gens étaient indignés en entendant les choses terribles qui se produisent aujourd'hui même dans les camps de travaux forcés et les camps de concentration en Chine, et en voyant les photos montrant la torture affichées sur des panneaux. Ils ont exprimé leur soutien à leur manière, en signant la pétition ou encore en prenant des pétitions et des dépliants pour informerleurs proches. Un écrivain spécialiste des problèmes de la Chine et connu en France a dit, après avoir signé la pétition, qu’il serait content de recontacter les pratiquants. Bruno Villecourt, assistant parlementaire d'un député français a laissé sa carte de visite, demandant à ce que celle-ci soit jointe aux pétitions pour le président.

En voyant les photos, une dame a exprimé à quelle point cette cruauté était pour elle difficile à accepter. “Je ne comprend vraiment pas pourquoi les autorités chinoises persécutent ses pratiquants. Ils ne font que croire au Bouddha sans rien faire de mal. Je ne peux accepter le fait que de bonnes personnes soient persécutées ” a-t-elle dit.

Un monsieur s’est également exprimé “J’ai entendu parler du Falun Gong il y a quelques mois… Tout d’abord, c’est vraiment une pratique très bénéfique, mais les autorités chinoises ont commencé à la persécuter et ont tout détruit. Devant cette persécution, le président français reste silencieux. Vous devez continuer à dire la vérité au président et aux médias pour mobiliser de plus en plus de personnes et mettre fin à ces crimes de voler leurs organes à ces innocentes personnes. ”

Après avoir regardé les panneaux d’exposition avec les photos dévoilant la persécution que subissent les pratiquants de Falun Gong dans les camps de travaux forcé et les camps de concentration, un jeune français trouvait cela tellement terrorisant qu’il n'a pu s’empêcher de dire “C’est trop terrifiant, je dois aller en Chine en juillet pour épouser ma fiancée, vous savez. Maintenant je suis effrayé d’aller là bas. Pourquoi une telle chose a-t-elle pu avoir lieu ! La persécution a rendu les gens si tristes. ”


Expliquer aux gens la persécution du Falun Gong par le PCC. Signer la pétition de soutien au Falun Gong et protester contre les atrocités du PCC.


Un artiste est resté un long moment devant les panneaux exposés, et a demandé des explications aux pratiquants. Il a dit alors : “Cette persécution m’a choqué, mais en même temps je ne suis pas surpris que ce genre de chose ait lieu en Chine. Je pense que les pratiquants de Falun Gong sont torturés uniquement à cause de leur croyance. Comme le communisme est une autarcie, ils n’autorisent personne à avoir des opinions différentes des leurs, la dictature se considère elle-même comme un dieu ; quoi que vous fassiez, il faut que cela soit avec son accord. Les gens des pays communistes ne sont pas autorisés à avoir leurs propres opinions. Ils n’ont même pas la liberté de parole et il n’y pas réellement de communication et de partage entre les hommes. ”

Il a continué: “Quant au fait de voler leurs organes aux pratiquants pour en faire du commerce, nous devrions demander à la communauté internationale des États-Unis, d’Europe, d’Afrique et d’Asie, d’intervenir et de mener une enquête là-bas. Bien sûr, une telle enquête est plutôt difficile, la Chine étant très stricte avec ses inspections et ses contrôles. Quoique je n’aie jamais été en Chine, lorsque j’étais jeune, j’ai appris à travers des reportages qu’il n’y a pas de liberté là-bas. La liberté est juste ce que chérissent les hommes et ce auquel ils aspirent. On peut restreindre la liberté d’expression, mais l’esprit des hommes ne peut être contrôlé, et quand bien même vous détruisez leurs corps. Leurs esprits vont continuer à vivre. ! ”

Judie, une étudiante a dit . “ Nous n’avons aucune patience lorsqu’il s’agit d’un gouvernement qui vole leurs organes à ses propres citoyens. Nous devons agir pour empêcher ces choses-là d’arriver ”

Après avoir signé la pétition, M Dechambre nous a dit : “Je suis choqué par cela. Je ne suis vraiment pas très sûr de la réalité de ce qui se passe en Chine. Je pense que ce que vous faites ici aujourd’hui est crucial, les gens doivent savoir la vérité. ”

Un étudiant autrichien qui fait ses études en France a signé la pétition pour protester contre les atrocités perpétrées par le PCC. “C’est tellement horrible que ces choses puissant arriver en Chine. Nous devons protester et faire quelque chose pour en finir avec ces horreurs.”


Bruno Villecourt assistant parlementaire demande que la pétition qu’il a signée et sa carte de visite soient bien envoyées au président français. Les pratiquants font les exercices devant la tour Eiffel.



Version anglaise disponible sur : http://en.clearharmony.net/articles/200605/33168.html

http://clearwisdom.net/emh/articles/2006/5/13/73209.html

Retour