Japon : Les pratiquants de Kinki exposent les atrocités des prélèvements d'organes à Kyoto (Photos)

[Site Clartés et Sagesse]


Pendant la semaine des vacances traditionnelles de mai, les pratiquants de Falun Gong de Kinki ont tenu des activités à Kyoto pour exposer les atrocités des prélèvement d'organes commis par le régime communiste chinois sur des pratiquants de Falun Gong vivants.


Atrocités difficiles à croire mais qui se produisent pourtant en Chine. Un passant signe la pétition.

Un passant écoute attentivement un pratiquant lui clarifier les faits. Expliquer les faits à des jeunes filles.


Le premier jour de cet effort pour clarifier les faits, les pratiquants ont déployé bannières et affiches à une entrée du quartier des affaires animé de Kyoto. Ils ont distribué une information et appris aux passants, l'un après l'autre, les atrocités de prélèvement d'organes sur des pratiquants de Falun Gong vivants, détenus dans les camps de travail forcé du régime communiste chinois. Ils ont encouragé le public à agir d'urgence et aider à mettre fin aux sept années de la persécution du Falun Gong et stopper les crimes inhumains.

Les affiches détaillant les crimes de prélèvement d'organes ont attiré l'attention des passants, qui ralentissaient pour regarder les affiches et écouter les explications des pratiquants. Ayant appris la vérité, beaucoup d'entre eux ont signé la pétition demandant la fin des atrocités. Plusieurs résidents de kyoto ont dit aux pratiquants : "Nous savions depuis longtemps que le régime communiste chinois vendait des organes humains pour le profit et de nombreux japonais sont allés en Chine pour des transplantations. C'est une très bonne chose que vous dénonciez ces crimes. Vous êtes très courageux."

Kyoto est une destination touristique et on peut y voir partout des touristes étrangers. Eux aussi ont été nombreux à signer la pétition après avoir appris ce qui se passait en Chine. La ville a une longue histoire avec une riche culture et elle attire un grand nombre d'étudiants internationaux parmi lequels des étudiants chinois. Certains d'entre eux étaient en colère en apprenant une telle humanité. Ils ont signé la pétition et annoncé leur démission du Parti communiste chinois. D'autres personnes chinoise ne voulaient pas faire face à la vérité et ont insulté les pratiquants, mais ces derniers ont gardé un coeur paisible et continué à clarifier les faits à tous ceux qu'ils rencontraient.


Version Chinoise disponible sur : http://minghui.ca/mh/articles/2006/5/21/128399.html

Version anglaise disponible sur : http://clearwisdom.net/emh/articles/2006/5/22/73604.html

Retour