Belgique : Une tournée SOS en voiture pour faire cesser le prélèvement d’organes de pratiquants de Falun Gong (Photos)

[Site Clartés et Sagesse]


On a appris récemment que sous les ordres et le soutien du Parti communiste chinois, des membres de la communauté médicale en Chine récoltent les organes de pratiquants de Falun Gong vivants dans les camps de travail, les prisons, les camps de concentration et les hôpitaux et que les corps sont incinéré pour détruire les preuves. Pour cette raison, le 31 mai, trois pratiquantes de Falun Gong ont entrepris une tournée en voiture afin d’éveiller les consciences sur ces crimes et d’appeler les élus locaux et les citoyens de langue française du sud de la Belgique, à aider à mettre fin à la cruelle persécution que leurs amis pratiquants souffrent en Chine depuis presque sept ans.

La tournée a commencé dans la ville bilingue de Bruxelles, capitale de la Belgique. Pendant les deux premiers jours, il y a beaucoup plu ce qui n’a pas empêché les pratiquantes de visiter quinze villes et de remettre des kit d’informations aux Maires de dix d’entre elles. Une lettre et un kit d’information ont également été remis au Premier ministre belge, puis au Maire de Bruxelles.

Dans les différentes villes, les pratiquantes ont distribué une information sur le prélèvement d’organes. Il y avait aussi un panneau installé sur le toit de la voiture avec le message « Falun Dafa enseigne ; Authenticité, Compassion, Tolérance » avec une jolie photo paisible d’une pratiquante en méditation, et de l’autre côté « Falun Dafa enseigne ; Authenticité, Compassion, Tolérance »


Falun Dafa enseigne ; Authenticité, Compassion, Tolérance. Falun Dafa enseigne ; Authenticité, Compassion, Tolérance.


Dans les villes où nous sommes allés, nous conduisions lentement en empruntant des rues animées et garions nos voitures dans le centre afin que beaucoup de gens aient une chance de lire nos messages. Les gens acceptaient avec plaisir nos imprimés et nous remerciaient de leur en apprendre davantage sur Falun Dafa et la persécution, puis nous souhaitaient bonne chance. A chaque mairie, une pratiquante s’exprimant dans un bon français se chargeait d’expliquer le but de notre passage et que nous apprécierions toute sorte d’aide pour faire cesser la persécution. Tout le monde était prêt à offrir son soutien et a souhaité le succès aux pratiquants.


Traduit de l’anglais : http://clearharmony.net/articles/200606/33706.html

Version anglaise disponible sur : http://clearwisdom.net/emh/articles/2006/6/18/74582.html

Retour