Indices pour l’enquête sur les greffes d’organes à Shanghai (statistiques)

[Site Clartés et Sagesse]


Depuis la découverte du trafic d’organes par le Parti communiste chinois (PCC) et les prélèvements d’organes sur des pratiquants de Falun Gong encore vivants et le fait que leurs corps sont incinérés pour effacer les preuves, l’Association de Falun Dafa et le site Minghui/Clearwisdom
ont lancé la « Coalition pour enquêter sur la persécution du Falun Gong en Chine (CEPFG) » pour recueillir des indices au sein de la société. Voici quelques uns des indices découverts récemment. Nous espérons que les gens de bien qui savent ce qui se passe vont continuer de nous aider à dénoncer les meurtres barbares des gens qui pratiquent le Falun Dafa et dénoncer la complicité qui existe entre les camps de travaux forcés, les prisons et les hôpitaux en Chine pour faire cesser la persécution.

1. Le comité scientifique municipal de Shanghai investit 8 millions de yuans dans cinq hôpitaux pour la recherche sur les greffes d’organes

D’après un article du Liberation Daily en 2004, depuis 2002, le comité scientifique municipal de Shanghai a mis en place un « sujet de recherche conséquent » sur les greffes de nombreux organes, il a investi 8 millions de yuans dans ce projet, a ordonné à cinq hôpitaux, dont l’hôpital Zhongshan affilié de l’université de Fudan, l’hôpital Ruijin affilé à l’université de médecine No. 2, l’hôpital municipal No 1, l’hôpital du foie et de la rate de Dongfang de l’université Médicale Militaire No. 2, et l’hôpital municipal en pneumologie, pour engager une recherche clinique sur les greffes de cœur, de foie, de poumons et autres organes.

En 2002, à Shanghai il y a eu près de 500 greffes d’organes. Parmi elles, cœur, foie, poumons, pancréas, et autres greffes majeures constituaient 110 des cas, ce qui équivaut à cinq fois plus qu’en 2001. Le nombre de total de greffes en 2003 avoisinait les 1000, et les greffes de foie seules représentaient plus de 400 cas. Par ailleurs, à Shanghai ont été réalisées 57 greffes de cœur. Par conséquent, Shanghai est devenu le « numéro un, » « nationalement et même internationalement » pour les greffes du foie en urgence, et est à l’origine de la première greffe de poumon sur un adulte dans le monde à partir d’un donneur ayant un sang non compatible, et la « recherche sur les greffes du foie et organes abdominaux combinés. » Les projets de « greffe du foie encore vivant combinée aux reins encore vivants » ont « gagné le prix du service médical clinique de Shanghai en 2003. »

Au regard de ces expériences scientifiques et des résultats, au-delà des milliers de greffes majeures, « greffe de foie d’urgence, » « greffe de poumon sur un adulte à partir d’un donneur ayant un sang non compatible, » et « greffe de foie vivant combinée à greffe de reins, » etc., d’où venaient les donneurs ? Cette énorme quantité confirme les révélations par des témoins directs que le Parti Communiste Chinois utilise des gens sains qui pratiquent le Falun Gong et vivent selon les principes « Vérité, Bonté, Patience » comme banque d’organes, ils sont victimes des recherches scientifiques barbares menées sous les ordres des responsables du Parti depuis longtemps.

 

 

2. L’Institut de Recherche sur les greffes d’organes de l’armée de libération du peuple à l’hôpital Changzheng de l’université médicale militaire No. 2

1) Seize greffes de foie et quinze greffes de reins en neuf jours

Durant les neuf jours allant du 22 avril au 30 avril 2005, l’Institut de Recherche sur les greffes d’organes de l’armée de libération du peuple à l’hôpital Changzheng de l’université médicale militaire No. 2 a réalisé seize greffes du foie et quinze greffes de reins. Le site de l’Institut se vante d’avoir « battu un nouveau record de greffes en très peu de temps. »

Mais le revers de ces greffes réussies de foie et de reins (31 personnes en tout), 31 personnes vivantes se sont vu retirer de manière barbare leur foie et leurs reins. Sans cette campagne inhumaine du Parti pour « tuer sans pitié » et « détruire physiquement » les gens qui pratiquent le Falun Gong, qui oserait ainsi mettre fin à la vie d’une personne pour prolonger celle de quelqu’un d’autre ? Il n’y a que l’hôpital de l’Armée de libération du Peuple » poussé par le Parti qui puisse tuer de cette manière tout en se vantant de son efficacité.

 

 

2) L’Institut de recherche sur les greffes à l’Armée de Libération du Peuple établi à la période la plus violente de la persécution contre le Falun Gong par la Parti

Le site officiel de l’hôpital Changzheng à Shanghai rapporte : « L’Institut de recherche sur les greffes à l’Armée de Libération du Peuple a été établi en décembre 2003 par le centre de greffes d’organes à l’hôpital affilié No 2 de l’université médicale militaire No. 2 (Hôpital Changzheng à Shanghai), avec l’autorisation du département logistique général de l’armée de libération du peuple et le département médical. » C’est aussi le moment où le régime de Jiang et le Parti persécutaient le Falun Gong de la manière la plus barbare.

3) Le nombre de greffes de reins atteint les 3000

 

D’après le site officiel de l’hôpital de Changzheng à Shanghai, celui-ci a réalisé 3000 greffes de reins depuis 1978, et en fait actuellement plus de 200 par an. C’est l’une des unités du pays qui s’est développée le plus tôt et qui a réalisé le plus d’opérations. Il y avait très peu de greffes de foie en 1996, mais en 2000 et 2001, quand la persécution du Falun Gong a atteint un pic, le nombre de greffes a également progressé très rapidement. Ceci est lié au très grand nombre de pratiquants de Falun Gong tués pour leurs organes.

 

 

De plus, le journal Liberation Daily a rapporté le 27 octobre 2004 que tout le pays avait réalisé plus de 6000 greffes de reins et plus de 2000 greffes de foie.

3. « Très peu de greffes d’organes provenant de membres de la famille » - pourquoi y a-t-il plus de 1000 greffes par an ?

D’après un article du journal Liberation Daily le 22 octobre 2004 : récemment, « un journaliste a appris que les greffes d’organes provenant de membres de famille ne représente que 0.4 % du total de greffes réalisées dans tout le pays, ce qui est très différent des 50 % aux Etats-Unis et autres pays développés. »

Cependant « les chiffres montrent qu’il y avait moins de 500 greffes de foie dans le pays en 2001, plus de 1000 en 2003, et nous prévoyons d’en faire 2500 cette année (2004). » Avec autant de greffes de foie, si les organes ne sont pas fournis par des membres de famille, qui alors les a fournis « volontairement » ? Sont-ils prélevés en tuant des gens ?

Qui pourrait-être tué ainsi ? Des criminels ? Des gens qui pratiquent le Falun Gong ? Les droits de l’homme viennent du ciel. On ne peut tuer de cette manière, qui que ce soit, ni les forcer à mourir injustement pour des « greffes morbides. »

4. Conclusion

Les données collectées ci-dessus indiquent clairement que les opérations de greffes d’organes à Shanghai ont augmenté de multiples fois depuis 2001, et de grands centres de greffes d’organes et des centres de recherche sur les greffes ont été mis en place successivement. Le nombre total de greffes en 2003 représentait près de 1000 opérations. Shanghai se vante depuis tout ce temps d’être le « modèle » des droits de l’homme en Chine, de la stabilité sociale et du développement économique. Puisque plusieurs dizaines de prisonniers sont exécutés chaque année, et que les greffes se font à partir d’organes fournis par la famille dans seulement 0.4% des cas – alors d’où viennent ces quantités monstrueuses d’organes ? Ces données marquantes cachent un massacre barbare. En apparence, la médecine et les traitements médicaux se sont développés. Mais c’est au prix de vies innocentes. Nous faisons appel à la communauté internationale pour mener une enquête exhaustive sur l’origine des organes utilisés pour les greffes à Shanghai, démasquer ces activités criminelles barbares et révéler la vérité au reste du monde.


Version chinoise : http://www.minghui.org/mh/articles/2006/6/16/130559.html

Traduit de l’anglais le 26 juin 2006

Version anglaise : http://clearwisdom.net/emh/articles/2006/6/23/74738.html