Australie : une ancienne présidente de UnitingCare du New South Wales se joint au CEPFG (Photo)

 

[Site Clartés et Sagesse]

 


Mme Frances Milne, une ancienne présidente du UnitingCare, le membre de la justice sociale du United Church au New South Wales, a assisté à la conférence de presse des pratiquants du Falun Gong le 19 juin 2006. Elle a également fait un discours au colloque d’enquête de la vérité au Parlement. Ensuite, Mme Milne a exprimé son souhait de participer à la Coalition pour enquêter sur la persécution du Falun Gong en Chine
(CEPFG), et espère que l’enquête en Australie commencera en vérifiant les sources des organes utilisés pour les greffes.

 

 

高精度图片
L’ancienne présidente du UnitingCare, Mme Frances Milne souhaite joindre le CEPFG.

 

 

 

Le 26 juin, la radio internationale Son de l’espoir a rapporté que The United Church a toujours aidé ceux qui demandent asile ainsi que les détenus. En tant que membre de l'église, Mme Milne a rencontré beaucoup de gens dans les centres de détention en Chine, qui pour la plupart étaient des pratiquants du Falun Gong.

 

Mme Milne a dit que son travail le plus important est d’aider ceux qui s’inquiètent d’être déporté dans un pays tel que la Chine puisqu'ils seraient emprisonnés, torturés et forcés de renoncer à leur croyance.

 

Depuis l'exposé, au mois de mars passé, du prélèvement d'organes des pratiquants du Falun Gong vivants, certains en ont douté, mais Mme Milne croit fermement l’authenticité de la situation.

 

Mme Milne a dit : « Quand vous l'entendez pour la première fois, vous ne pouvez tout simplement pas croire qu'une personne peut traiter les autres de cette façon. Les gens on besoin d’un certain temps pour vraiment croire l'existence de ce genre de chose. »

 

Elle a ajouté : « Je le crois parce que je me suis renseignée sur toutes sortes de moyens utilisés par le régime communiste chinois pour persécuter le Falun Gong, les églises souterraines, ou quiconque s'oppose au régime. Par conséquent, je connais la brutalité de ces tortures et combien de gens ont été jetés en prison. Je déteste ce genre d’événements, mais je n'ai aucune raison d’en douter parce que le régime communiste chinois a adopté toutes sortes de tortures auparavant. »

 

Pour cesser la persécution du régime communiste chinois contre le Falun Gong, la Coalition pour enquêter sur la persécution du Falun Gong en Chine projette de mener une enquête complète sur les faits de la persécution. De nos jours, des gens de tous les milieux de partout dans le monde ont joint l'équipe et ont montré leur soutien. Mme Milne a également dit à la Radio Son de l'espoir qu’elle aimerait joindre la coalition et espère commencer l’enquête dans les milieux médicaux pour découvrir les sources d’organes utilisés dans les greffes.

 

Elle a dit qu'elle espère que tous les médecins et établissements médicaux en Australie impliquée dans la transplantation d'organe se renseigneront à ce sujet. Ils devraient savoir si les organes transplantés viennent de la Chine. Nous croyons que la plupart des organes sont prélevés sur des pratiquants vivants, qui en meurent par conséquent.

 

Mme Milne a dit que c'est une honte quand quelques médecins remettent en cause la source des organes mais n’y portent pas une attention particulière. C'est un grand souci que de nombreux médecins de la Chine apprennent la transplantation d'organe dans les hôpitaux australiens. Elle a dit : «J’espère voir une enquête au sujet de la source des organes en Australie ».


Version chinoise
disponible à: http://minghui.ca/mh/articles/2006/6/27/131589.html

Traduit de l’anglais au Canada le 2 juillet 2006

Version anglaise disponible à : http://www.clearwisdom.net/emh/articles/2006/7/2/75024p.html