Indices pour l'enquête : Le Second Hôpital de l'Université Médicale de Dalian trouve des donneurs de foie en trois à dix jours (Photos)

[Site Clartés et Sagesse]


Depuis la révélation de la pratique criminelle et inhumaine du Parti communiste chinois (PCC) de prélèvements d'organes sur des pratiquants de Falun Gong vivants et de l'incinération de leurs corps par la suite, l'Association Falun Dafa et le site Internet Minghui (version chinoise de Clearwisdom) ont fondé, le 4 avril 2006, la "Coalition pour Enquêter sur la Persécution du Falun Gong en Chine". Cette coalition appelle les personnes de tous milieux sociaux ainsi que toute organisation à former un groupe uni d'investigation pour rassembler des indices afin d'enquêter sur le prélèvement d'organes illicite. Ce qui suit sont quelques-unes des indices obtenus récemment. Nous espérons que toutes les personnes de coeur qui ont des connaissances spécifiques sur cette affaire sortiront de l'ombre et dénonceront l'histoire interne des camps de travail, des prisons et des hôpitaux en Chine qui sont de connivence pour persécuter les pratiquants de Falun Gong. Ensemble, nous nous efforçons de mettre fin à la persécution.


1. Enquête: Le camp de travaux forcés pour femmes de Maojiashan à Chongqing dissimule de mauvaises intentions et fait subir des examens physiques aux pratiquantes de Falun Gong
2. Enquête: Le Second Hôpital de l'Université Médicale de Dalian fournit des donneurs de foie en trois à dix jours
3. Enquête: L'Hôpital Affilié de Xinhua de l'Université de Dalian opère des greffes de poumons
4. Enquête: Beaucoup de pratiquants de Falun Gong dont le nom est resté inconnu sont illégalement détenus à Tianjin

1. Indices pour l'enquête: Le camp de travaux forcés pour femmes de Maojiashan à Chongqing dissimule de mauvaises intentions et fait subir des examens physiques aux pratiquantes de Falun Gong

J'ai été illégalement détenue au camp de travaux forcés pour femmes de Maojiashan à Chongqing. Entre septembre et octobre 2001, la Quatrième Equipe du camp de travail a soumis les pratiquantes de Falun Gong à des examens physiques. La police et leurs collaborateurs ont cruellement persécuté celles qui refusaient de coopérer. Les pratiquantes étaient ligotées et traînées jusqu'à l'hôpital 324 de Chongqing pour y subir de force des examens physiques.

2. Indices pour l'enquête: Le Second Hôpital de l'Université Médicale de Dalian fournit des donneurs de foie en trois à dix jours

D'après un article paru dans le "Bandao Morning Post" de Dalian du 24 mai, des patients pourraient attendre pendant assez longtemps pour un don d'organe, mais il n'y a pas une telle attente pour les greffes de foie. Un patient a eu une greffe de foie le troisième jour après son arrivée à l'hôpital. L'hôpital a trouvé un donneur de foie compatible en dix jours pour un autre patient âgé de 59 ans.

 

 

 

3. Indices pour l'enquête: L'Hôpital Affilié de Xinhua de l'Université de Dalian opère des greffes de poumons

Le 23 juin 2006, l'Hôpital Affilié de Xinhua de l'Université de Dalian a opéré une greffe de poumon pour un patient âgé de 55 ans. Ceci était la huitième opération de la sorte effectuée à l'hôpital.

Selon l'employé, Li Ning, de l'hôpital susmentionné, ils ont opéré des greffes d'organes sur plus de "70000 chinois", y compris des greffes de coeur, de foie et de poumon. Il a dit: "Durant les trois à quatre dernières années, l'équipe des greffes d'organes de Dalian est devenue très expérimentée."

Veuillez noter que la période de "trois à quatre ans", lorsque les opérations de greffes d'organes ont soudainement augmenté et que "l'équipe des greffes est devenue très expérimenté", correspond exactement à la période où le PCC a massacré sans pitié les pratiquants de Falun Gong.

4. Indices pour l'enquête: Beaucoup de pratiquants de Falun Gong dont le nom est resté inconnu sont illégalement détenus à Tianjin

Une pratiquante de Falun Gong du Guangdong a été illégalement arrêtée alors qu'elle faisait les exercices du Falun Gong sur la Place Tienanmen à Beijing. Elle a été détenue au commissariat de police de Tienanmen. Il y avait beaucoup de pratiquants là-bas qui récitaient "Zhuan Falun", se mettaient en grève de la faim et refusaient de donner leur nom à la police. Cette pratiquante n'a pas donné son nom non plus. Le deuxième jour, elle a été transférée à un centre de détention de l'une des banlieues de Beijing. Il y avait beaucoup de pratiquants détenus dans ce centre de détention. Ils avaient aussi refusé de donner leur nom et ils étaient en grève de la faim. La police leur a donné un numéro, et elle est devenue le numéro 60+. Le chiffre était écrit sur ses vêtements.

Quelques jours plus tard, la police a mis les détenus dans un bus. Ils étaient entre cinquante et soixante pratiquants dans ce bus suivi par les voitures de police. Ils ont été emmenés dans un centre de détention à Tianjin, où nombre de pratiquants étaient déjà illégalement détenus.

Lorsque la police de Tianjin l'a interrogée, ils ont reconnu son accent de Guangdong et ont informé le bureau 610 de Guangdong, lequel l'a envoyée au bureau de Guangdong à Beijing. Elle a été par la suite renvoyée dans le Guangdong.

Après avoir lu ce que l'ancien médecin militaire de Shenyang avait rapporté: "Tianjin a utilisé un train spécial pour transférer 7000 personnes jusqu'à la région de Jilin", elle a su que l'information était véridique. Elle avait vu de ses propres yeux qu'il y avait beaucoup de pratiquants de Falun Dafa qui avaient refusé de donner leur nom à Tianjin. Il apparaît que Tianjin était une gare intermédiaire ou un lieu de collecte pour les camps de concentration du PCC, et plus tard pour le prélèvement d'organes vivants.


Version anglaise disponible sur : http://clearwisdom.net/emh/articles/2006/7/12/75392.html

Version chinoise disponible sur : http://minghui.ca/mh/articles/2006/7/7/132216.html

http://fr.clearharmony.net/articles/200607/27722.html