Lettre au National Post (Canada) : La choquante méchanceté de la Chine

[Site Clartés et Sagesse]


Écrit par Janet Qi

Lundi 10 juillet 2006

Re: Ottawa Prouver les allégations de prélèvements d’organes : les Victimes du Falun Gong. Le Rapport mentionne que la Chine torture les prisonniers religieux

J’ai été choqué lors de la lecture de votre article sur les accusations que le gouvernement Chinois et ses agences torturent des prisonniers religieux et prélèvent leurs organes. Par la suite, j’ai lu le rapport complet sur lequel est basé votre article – co-écrit par l’ancien Premier Ministre de la Province d’Alberta M. David Kilgour et un avocat des droits de l’homme international M. David Matas. Je suis d’accord avec M. Matas quand il dit que le profit généré par les prélèvements des organes sur des pratiquants du Falun Gong emprisonnés encore vivants est " une nouvelle forme choquante du mal "

Ma mère pratique le Falun Gong, qui consiste en une série d’exercices aux mouvements lents et qui a pour base la croyance en Authenticité, Bienveillance et Compassion. Elle a été arrêtée par le gouvernement Chinois en juillet 2000 parce qu’elle pratiquait le Falun Gong et elle était sur le point d’être envoyée dans un camp de travail forcé. Elle fut par la suite secourue par des membres de la famille et emmenée au Canada.

Maintenant, elle est fière d’être une citoyenne du Canada et respire l’air de la liberté à Toronto, toutefois, elle ne peut s’empêcher de penser au destin des compagnons de pratique qu’elle a rencontrés dans le centre de détention il y a six ans de cela. Ont-ils eu certains de leurs organes " donnés " ?

Beaucoup de Canadiens ignoreront les prélèvements d’organes en Chine car ils sont plus préoccupés par les nouveaux événements tels que les tests de missiles Nord Coréen et les nouvelles menaces terroristes. Mais en restant silencieux face au mal absolu, et en permettant à nos compatriotes d’aller en Chine recevoir des organes illégaux, d’une certaine manière, nous excusons ces atrocités inhumaines.

Je conseille vivement à ceux qui prévoient d’avoir une transplantation d’organe en Chine de sérieusement vérifier la source des organes « donnés ». Nous ne pourrons peut-être pas sauver ces vies perdues au profit du système de récolte d’organes en Chine. Mais au moins, nous Canadiens ne devrions rien faire qui, même indirectement, encourage une telle barbarie.


Traduction non officielle de l’anglais de : http://www.clearwisdom.net/emh/articles/2006/7/12/75390.html

http://www.clearwisdom.net/emh/articles/2006/7/12/75390.html

Retour