Le 14 juillet 2006

 

OBJET : Invitons le Canada à condamner le terrifiant prélèvement d’organes de pratiquants de Falun Gong en Chine et aidons à mettre fin à la persécution et au massacre de pratiquants de Falun Gong

 

 

 

Monsieur/Madame, (PM et Membres du Parlement)

 

L’Association de Falun Dafa du Canada invite le gouvernement du Canada à agir rapidement en ce qui concerne les résultats du récent « Rapport concernant les allégations de prélèvement d’organes de pratiquants de Falun Gong en Chine ». Publié le 6 juillet, ce rapport est le résultat d’une enquête indépendante menée par M. David Matas, avocat pour la défense des droits de l’homme, et l’ancien parlementaire, M. David Kilgour. Ils ont conclu que les allégations sont vraies et jugent que « Le prélèvement des organes des donateurs contre leur gré que ce soit un acte systématique ou répandu, est un crime contre l'humanité. »

 

« Nous croyons qu'il y a eu et que se poursuit encore aujourd'hui des saisies d'organes à grande échelle sur des pratiquants de Falun Gong non consentants. Nous avons conclu que le gouvernement de la Chine et ses agences dans de nombreuses régions du pays, en particulier dans les hôpitaux mais également les centres de détention et les « tribunaux du peuple », ont mis à mort depuis 1999 un grand nombre inconnu de prisonniers de conscience du Falun Gong. Leurs organes vitaux, y compris le coeur, les reins, le foie et les cornées ont été prélevés en même temps sans leur consentement pour la vente à gros profit, parfois aux étrangers qui normalement doivent faire face à de longues attentes pour les dons volontaires de tels organes dans leur pays d’origine. »

 

 

Après avoir évalué que 18 éléments de la preuve soumis par les auteurs étaient « vérifiables et dans la plupart des cas incontestables », le rapport a déclaré que les saisies terrifiantes d'organes représentaient une forme monstrueuse du mal qui, en dépit de toute la dépravation observée par l'humanité, est une nouvelle forme grotesque de perversité sur cette planète.

 

 

Depuis que l'ancien Président chinois Jiang Zemin a lancé la persécution contre le Falun Gong en juillet 1999, le rapport a noté que la politique chinoise du Parti communiste (PCC) sur le Falun Gong a été de « diffamer leur réputation, les ruiner financièrement et les détruire physiquement. » La politique de répression du Falun Gong signifie qu’ils sont en prison sans aucun droit et à la merci des autorités corrompues. L’incitation à la haine contre le Falun Gong et leur déshumanisation signifient qu’ils peuvent être tués et massacrés sans scrupules par ceux qui sont en faveur de cette propagande officielle de haine.

 

MM. Kilgour et Matas soumettent que « l'augmentation de transplantations d'organes en Chine est parallèle à l'augmentation de la persécution du Falun Gong » et approximativement 41 500 transplantations effectuées entre 2000 et 2005 n’ont aucune source identifiable. Ils ont observé que « l’allégation de prélèvement d’organes de pratiquants de Falun Gong fournit une réponse » compte tenu des arrestations massives, de la répression et l’incitation à la haine visant le Falun Gong aussi bien que d’autres preuves, y compris :

 

 

·       Des cas de pratiquants de Falun Gong portés disparus, analyses sanguines sans explication des prisonniers de Falun Gong et les familles qui reçoivent les dépouilles avec des organes manquants.

·       Interviews avec les victimes de la persécution et le témoignage de l’ex-épouse du présumé chirurgien complice dans le prélèvement d’organes.

·       Transcriptions des investigations au téléphone dans lesquelles les fonctionnaires des différents hôpitaux, centres de détention et cours de justice en Chine ont admis avoir utilisé les organes de pratiquants de Falun Gong.

·       Corruption à grande échelle dans des institutions chinoises, les violations des droits de l’homme en général et le trafic lucratif de transplantations d’organes en Chine.

·       Information incriminant divers centres de transplantation en Chine publiée sur les propres sites Internet de ces centres et le temps d’attente exceptionnellement court pour les organes en Chine, ce qui suggère l’existence d’une énorme banque de « donateurs » vivants.

 

Selon Intelligence Online [système d’intelligence politique et économique] situé à Paris, au mois de juin, il paraît que les autorités du PCC ont assigné au ministre adjoint de la Sécurité publique, Liu Jing, la tâche d’ « écraser » le Falun Gong avant les Jeux Olympiques de Pékin en 2008.

 

 

 

* * *

Le massacre orchestré par l’État en vue de prélever les organes des pratiquants de Falun Gong est conforme à la campagne « d’élimination » de Falun Gong lancée par le PCC et qui perdure depuis sept ans. Comme les pratiquants persévèrent en utilisant des moyens paisibles pour faire appel à la fin de cette persécution, hommes, femmes, et enfants continuent à être assassinés pour leur croyance juste. Ce rapport annonce au monde entier qu’il ne peut plus sous-estimer et fermer les yeux sur le mal que représentent ces crimes contre l'humanité. Ils sont une attaque à la conscience morale de tous les êtres humains. Le Canada doit mettre fin à sa politique d’apaisement face aux atrocités infligées aux droits humains par la Chine communiste aussitôt que possible.

 

 

Nous faisons appel au gouvernement canadien pour :

 

 

·       Rendre publique une déclaration condamnant le régime communiste chinois pour sa persécution contre le Falun Gong et l’horrible prélèvement d’organes de pratiquants de Falun Gong, exhortant le régime à mettre fin à cette persécution et à libérer les pratiquants de Falun Gong immédiatement.

 

·       Prendre des mesures actives et efficaces pour aider à mettre fin à ce massacre et cette pratique de prélèvement d’organes des pratiquants de Falun Gong. En finir avec le dialogue bilatéral stérile sur les droits de l’homme avec le régime communiste chinois.

 

 

·       Inviter le régime chinois à ouvrir dans le cadre d’une inspection internationale, tous ses établissements détenant les pratiquants de Falun Gong, y compris les prisons, les camps de travaux forcés, les centres de détention et les hôpitaux, incluant les hôpitaux psychiatriques.

 

·       Rejeter la demande actuellement devant le CRTC pour l’obtention d’un permis de diffusion au Canada de neuf chaînes de télévision contrôlées par le régime communiste chinois. Ces mêmes chaînes sont utilisées pour propager la haine et favoriser le meurtre et la torture d’innombrables pratiquants de Falun Gong en Chine.

 

 

Les Canadiens doivent se lever et agir pour faire cesser cette atrocité incroyable en Chine. C’est en protégeant la sécurité et le bien-être des citoyens du monde que nous pourrons vraiment protéger l'intégrité et la dignité de notre propre pays. Il n’y a vraiment aucun autre choix que nous, les êtres humains, puissions faire.

 

 

C’est avec le plus grand respect que nous aimerions vous rencontrer pour fournir des informations détaillées. Nous vous remercions de votre attention et attendons votre réponse avec impatience.

 

Veuillez agréer, Monsieur/Madame, mes meilleures salutations.

 

 

Xun Li,

Président de l’Association de Falun Dafa du Canada

90 Belleview Drive, Ottawa, Ontario K2L 1W3 (613) 599-7494

 

Cc: tous les Membres du Parlement et tous les Sénateurs

 

Rapport de M. David Kilgour et M. David Matas :

 

·       David Matas et David Kilgour, « Rapport concernant les allégations de prélèvement d’organes de pratiquants de Falun Gong en Chine » - Le 6 juillet 2006. http://www.investigation.redirectme.net

 

·       Réponse de David Kilgour et de David Matas à la Déclaration du gouvernement chinois (Le 7 juillet 2006). http://www.investigation.redirectme.net

 

Médias et sensibilisation du public :

 

 

·       Le rapport de M. Kilgour et M. Matas a suscité une attention médiatique toute particulière à travers le Canada aussi bien qu’internationalement. Les médias des nouvelles en anglais principaux couvrant cet événement incluent Globe and Mail, Washington Post, CTV (y compris Canada AM), National Post, CBC (TV/radio), ABC (US), ABC(Australie), Kyoto News, Hong Kong Standard, Sydney Morning Herald, et Boston Globe, etc. D’innombrables médias locaux et régionaux à travers le Canada ont couvert cet événement.

 

·       Les articles provenant des services de nouvelles ont été réimprimés à travers le monde. Voici une courte liste :

 

 

o      Reuters (Washington Post, ABC, Boston Globe, New Zealand Herald, Sydney Morning Herald…): “L’équipe dit que la Chine prélève les organes de pratiquants de Falun Gong [“Team says China harvests Falun Gong organs,”] Le 6 juillet 2006.

(http://www.boston.com/news/world/asia/articles/2006/07/06/team_says_china_harvests_falun_gong_organs/)

 

o      AFP (Hong Kong Standard, Taipei Times, Yahoo! News…) : « Le rapport allègue que la Chine prélève des parties de corps de prisonniers vivants » [Report alleges China harvests body parts from live inmates] Par Michel Comte, le 6 juillet 2006.

(http://news.yahoo.com/s/afp/20060706/wl_asia_afp/canadachinarights_060706223918)

 

o      CP (CBC, Toronto Sun, London Free Press, Montreal Gazette, Halifax Chronicle Herald…) : « Le rapport déclare que la Chine prélève des parties du corps de pratiquants de Falun Gong pour la transplantation » [Report claims China harvests body parts from Falun Gong for transplant,”] Par Jim Bronskill, Le 06 juillet 2006. (http://www.cbc.ca/cp/health/060706/x070626.html)

 

o      Service de nouvelles CanWest News Service (Ottawa Citizen, National Post, Vancouver Sun, Victoria Times, Calgary Herald, Global National Online, Edmonton Journal, Windsor Star…) : « La Chine tue les membres de Falun Gong pour leurs organes » [China kills Falun Gong members for organs, ex-MP dit] Par Mike De Souza, le 6 juillet 2006. http://www.canada.com/globaltv/national/story.html?id=b380054d-1c9c-45f5-b641-8de90e4ec900)

 

 

Version anglaise disponible sur : http://www.clearwisdom.net/emh/articles/2006/7/18/75640.html

Version chinoise disponible sur : http://www.minghui.org/mh/articles/2006/7/16/133184.html