Trois hauts parlementaires européens demandent à l’Union européenne des investigations plus poussées sur les prélèvements d’organes que le PCC pratique sur des personnes vivantes

[Site Clartés et Sagesse]


Écrit par des pratiquants d’Europe

Le 12 juillet, le vice président du comité des Droits de l’homme du Parlement européen, le Dr Charles Tannock, le porte-parole du comité des droits de l’homme du parti EEP-ED au Parlement européen, M. Simon Coveney, avec le vice-président du Parlement européen M. Edward McMillan-Scott, ont signé ensemble une interpellation à soumettre au Comité du Parlement européen, demandant au Comité une enquête plus poussée sur les allégations concernant les prélèvements d’organes sur des pratiquants de Falun Gong vivants en Chine. Ce qui suit est le texte complet de l’interpellation sous forme écrite :

Sujet : L’allégation de prélèvement d’organes pratiqué sur les pratiquants de Falun Gong en Chine

Deux avocats canadiens, M. David Matas et M. David Kilgour ont publié un « Rapport sur les allégations de prélèvement d’organes sur les pratiquants de Falun Gong en Chine » le 6 juillet 2006, selon leur propre enquête indépendante. Le contenu de l’investigation est la révélation dérangeante que des organisations de la République populaire de Chine ont prélevé les organes d’innocents pratiquants de Falun Gong sans leur consentement. Dans le processus de récolter leurs organes, ces organisations exécutent la sentence de mort, hors du cadre du système judiciaire, pour torturer et tuer les pratiquants de Falun Gong. On dit que les corps mutilés dont les organes ont été prélevés ont été immédiatement incinérés pour détruire toute preuve des crimes. Ces crimes se produiraient en Chine sur une grande échelle et de façon organisée et systématique.

Récolter les organes d’un groupe ou individu non consentant spécifique est un crime atroce qui va contre toutes les lois et les règlements internationaux. Le régime du PCC a nié avec véhémence ces allégations. Le Comité comprend il que ces allégations sont très graves ? Le Comité a-t-il lu le rapport invoqué et a-t-il demandé à la délégation chinoise d’enquêter plus avant sur cette affaire, et de fournir des preuves derrière leurs découvertes ?

Signatures

Le 12 juillet 2006

Dr. Charles Tannock, M. Simon Coveney et M. Edward McMillan-Scott ont également signé la même interpellation sous forme écrite au Conseil européen.


Version Chinoise disponible sur : http://minghui.ca/mh/articles/2006/7/15/133105.html

Version anglaise disponible sur : http://clearwisdom.net/emh/articles/2006/7/19/75676.html

Retour