Lettre adressée aux Président et Premier Ministre français sur le prélèvement d’organes en Chine

 

[Site Clartés et Sagesse]

 


Le 13 juillet 2006, à l’occasion de la Garden Party organisée au Ministère de l’Outremer, l’Association Falun Dafa France a lancé un appel par courrier à l’attention du Président, du Premier Ministre et du Ministre d’Outremer afin de les alerter sur le prélèvement d’organes qui touche les pratiquants de Falun Gong en Chine. La lettre souhaite qu’ils interviennent de toute urgence en tant que pays démocratique.

 

Le rapport indépendant complet de David Kilgour sur le prélèvement d’organes en Chine a été joint à ces lettres.

 

Voici le contenu de la lettre :

 

 

Monsieur le Président de la République

Jacques Chirac

Palais de l'Elysée

55 rue du faubourg Saint-Honoré

75008 Paris

 

 

Paris, le 13 juillet 2006

 

 

 

Monsieur le Président,

 

Permettez-moi de solliciter votre bienveillante attention sur une question des droits de l’homme qui nous préoccupe grandement, ainsi que la communauté internationale.

 

Récemment de nombreux médias dans le monde (en France Le Figaro, Le Monde, TF1 etc.) se sont fait l’écho du trafic d’organes qui a lieu en Chine depuis plusieurs années. Leurs reportages ont été déclenchés par plusieurs témoignages recueillis par le journal La Grande Epoque, qui font état de l’organisation secrète qui existe entre les hôpitaux, l’armée, les prisons et le Parti pour prélever les organes de prisonniers de conscience, notamment les pratiquants de la méthode Falun Gong, afin de réaliser des greffes d’organes massives et lucratives. Pour le régime chinois, ce trafic est à la fois une manière de s’enrichir tout en éliminant sa cible principale au sein de la population chinoise.

Une des témoins de ces faits est l’ex-femme d’un médecin impliqué dans les prélèvements d’organes, maintenant réfugiée aux Etats-Unis, elle déclare :

« Les organes prélevés sur des corps vivants valent bien davantage que des organes enlevés sur des corps morts. De nombreux pratiquants du Falun Gong étaient encore vivants quand leurs organes leur ont été prélevés. Après l’opération, certaines de ces personnes ont été jetées directement dans le four crématoire et brûlées, il n’y a donc plus aucune trace. » (http://french.epochtimes.com/news/6-3-19/3829.html).

Un groupe d’enquêtes indépendant composé d’avocats des droits de l’homme et de politiques canadiens s’est notamment constitué et a publié le 6 juillet dernier un rapport d’enquête sur le sujet en interviewant des témoins réfugiés à l’étranger. Vous le trouverez ci-joint pour votre information.

 

A l’occasion de la fête nationale française et à l’approche de la commémoration des sept ans de persécution, le 20 juillet, nous faisons appel au gouvernement français, et en particulier à vous Monsieur le Président, pour faire cesser ce sinistre trafic qui rappelle les pires heures de la Seconde Guerre Mondiale. Nous espérons que vous ne cautionnerez pas pour autant ces actes barbares et ferez ce qui est en votre pouvoir pour y mettre fin.

 

Dans l’attente, nous vous prions de bien vouloir agréer, Monsieur le Président, l’expression de notre très haute considération.

 

 

 

Président

Association Falun Dafa France

 

 

Pièce jointe : Rapport sur le trafic d’organes en Chine touchant les pratiquants de la méthode Falun Gong

 

 

Version chinoise disponible à : http://www.minghui.org/mh/articles/2006/7/24/133830.html