Boston : le prélèvement d’organes du Parti communiste chinois (PCC) attire l’attention au Congrès Mondial de Transplantations (Photos)

[Site Clartés et Sagesse]

Le premier Congrès Mondial sur les Transplantations a eu lieu à Boston, le 23 juillet 2006. Plus de 6.000 médecins et scientifiques de 85 pays se sont réunis au centre de Convention Hynes pour un congrès de cinq jours. L'allégation du prélèvement des organes des pratiquants du Falun Gong encore vivants, pour le profit, a attiré l'attention des participants.

Le président du congrès, Dr Kecime, directeur de la chirurgie en transplantation d'organe, de l'Hôpital général du Massachusetts, a exprimé que le congrès et lui-même s’étaient renseignés sur l'allégation du prélèvement des organes sur les pratiquants du Falun Gong encore vivants, qui se produit actuellement en Chine et sur le rapport d’enquête indépendant canadien. Il croit que si la pratique du prélèvement d’organes, qui est contre l'éthique médicale, est vraie, le Comité du congrès et le Cercle international en greffe d'organe la condamnera vigoureusement.

 

高精度图片

高精度图片

 Les affiches et les banderoles protestant le prélèvement des organes des pratiquants du Falun Gong encore vivants par le PCC

 


Le pratiquant de Falun Gong, Kay Harmon d'Orlando, en Floride, se tenait à l'entrée du Centre de Convention Hynes à Boston, tôt le matin du 23 juillet, distribuant des copies du « Rapport sur les allégations du
prélèvement des organes sur des pratiquants du Falun Gong en Chine » à chaque médecin qui venait assister au Congrès mondial sur les transplantations. Bon nombre d'entre eux avaient déjà entendu parler de ces atrocités.

 

George Abouna, de l'Institut médical de Drexel, à Philadelphie, a exprimé son soutien aux pratiquants du Falun Gong et il a dit qu’il était au courant, depuis longtemps du prélèvement d'organes des prisonniers dans les prisons de la Chine. Un groupe de médecins japonais a également dit aux pratiquants qu’avant de venir aux Etats-Unis, chacun d'entre eux avait reçu l'information concernant le prélèvement des organes par le PCC, sur des pratiquants du Falun Gong encore vivants.


 

高精度图片
George Abouna a dit qu’il était au courant depuis longtemps du prélèvement d'organes des prisonniers dans les prisons de la Chine.

高精度图片
Les participants à la conférence lisent au sujet des greffes d’organes sur le vif, de la part du PCC.

 


Le premier jour du congrès, il y a eu des conférences sur divers sujets, y compris l'éthique médicale. En demandant si le congrès a des standards internationaux et des exigences connexes sur les fournisseurs d'organes et si le congrès fournit un code d'éthique médical pour les pays y compris la Chine, M. Kathryn J. Wood du comité de l'ordre du jour du congrès a répondu que le congrès est en pourparlers et coopère avec l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) à ce sujet.

 

Une personne en charge pour la recherche scientifique d'une des compagnies principales parrainant le congrès, Astellas, a dit que leur compagnie n'établira aucune coopération avec la Chine concernant les greffes d'organe humain parce que la Chine n'a pas de loi et de règlement sur les greffes d'organe et également qu’ils n'acceptent pas d'employer les organes des prisonniers condamnés à mort comme sources de fournisseurs. La responsable qui n'a pas voulu révéler son nom a également dit que tout le monde est au courant de la gravité du problème des transplantations d’organe en Chine et que personne dans les compagnies de médicament qui étudient pour aider dans le domaine de la transplantation d'organe n'est disposé à faire affaire avec eux.

 

Le 23 juillet, l’ « Organisation Mondiale pour Enquêter sur la Persécution du Falun Gong » a dit que parmi les cibles de l’enquête se trouvent Chen Zhishui et Chen Zhonghua de l'hôpital Tongji du Parti Communiste Chinois, du Wuhan. Ils ont soumis des dissertations au congrès. On signale que plus de 100 personnes de la Chine ont assisté au congrès. Ils ont contribué à plus de 70 dissertations sur la transplantation d'organe.

 

Les pratiquants du Falun Gong portaient des t-shirt exposant le prélèvement et la vente des organes humains par le PCC. Ils ont attiré l'attention et l'intérêt des médecins et des résidents à Boston. Les médecins qui entraient et sortaient du Hynes Convention Center, ont exprimé leur soutien au Falun Gong en achetant des t-shirt. Un docteur du New Delhi a dit : « Ce que nous pouvons faire maintenant est d’empêcher les médecins chinois de s'associer aux organismes internationaux de la transplantation d'organe, parce que leur manière de faire les choses est contre le statut de l'Association des transplants. »

 

高精度图片
Les médecins achètent des t-shirt exposant le prélèvement d’organes par le PCC, sur des pratiquants du Falun Gong encore vivants.

 

 


Professeur Maurizio Salvadori, directeur du Centre italien de la transplantation du rein, de Careggi, a dit qu’en Italie, le don d'organe se fait seulement parmi des membres de la famille. Il est très « attristé » par le prélèvement des organes des pratiquants du Falun Gong vivants.

 

Maurizio a dit qu’après avoir entendu dire que David Kilgour, l’enquêteur canadien indépendant donnerait une conférence de presse, mardi le 25 juillet à Boston, qu'il amènerait plus de 60 personnes de son groupe pour y assister et offrir leur soutien.

 


Traduit de l’anglais au Canada le 27 juillet 2006

 

Version anglaise disponible à : http://www.clearwisdom.net/emh/articles/2006/7/27/76031p.html

Version chinoise disponible à : http://minghui.ca/mh/articles/2006/7/26/134034.html