On discute de la persécution et du prélèvement d'organes du Falun Gong lors de la réunion du Congrès du Comité des droits de l'homme aux États-Unis

 

[Site Clartés et Sagesse]

 


Le Comité du Congrès des droits de l'homme de la Chambre des représentants a récemment tenu une réunion au sujet de la question du Falun Gong. Les représentants des organismes internationaux des droits de l'homme ont condamné la répression du Falun Gong par le Parti communiste chinois.

 

Selon un rapport de la radio Free Asia le 21 juillet, le directeur du bureau international d'Amnistie Internationale, à Washington, a dit que plusieurs centaines de pratiquants du Falun Gong ont été arrêtés récemment, selon le rapport d’enquête indépendante, reçu par Amnistie.

 

Le directeur a dit que le Parti communiste chinois arrête, torture et insulte les pratiquants du Falun Gong. Le PCC les emprisonne sans aucun processus légal. Les familles des pratiquants sont également harcelées par le PCC.

 

Le directeur a dit que le PCC a déclenché la persécution du Falun Gong en 1999 et a arrêté des milliers de pratiquants. Selon les politiques des camps de travail chinois, la plupart des pratiquants ont été condamnés à travailler aux camps pendant trois ans. Quand les peines sont terminées, leurs peines sont presque toujours prolongées d’une autre année.

 

Le directeur a dit que les pratiquants devraient avoir été libérés en 2004. Il a dit qu’Amnistie ne connait pas la situation de ces pratiquants, ni leur nombre. Il viole la loi chinoise si leurs peines sont prolongées.

 

Le directeur a dit qu’Amnistie est préoccupée sur la question du Falun Gong et a demandé au gouvernement chinois de les libérer.

 

M. Erping Zhang, un porte-parole pour le Falun Gong, a expliqué la raison pour laquelle le PCC persécute le Falun Gong. Il a dit : « Le PCC a tenté de ruiner la culture chinoise traditionnelle, parce que beaucoup de choses dans le communisme viennent en conflit avec la culture chinoise traditionnelle. Ceci a apporté de nombreux désastres aux Chinois, y compris la persécution du Falun Gong. Le PCC pense que le Falun Gong est une menace, à cause de son grand nombre de pratiquants. »

 

Concernant les allégations récentes de prélèvement des organes des pratiquants du Falun Gong encore vivants, le directeur a dit que l'enquêteur d'Amnistie enquête toujours. Ils prennent très au sérieux des questions comme celle-ci.

 

Le directeur du Comité du Congrès des droits de l'homme a également dit qu'ils sont très intéressés au sujet des allégations et des rapports publiés par le groupe indépendant d’enquête canadien. Le directeur a dit que le Comité du Congrès des droits de l'homme enquêtera à ce sujet. Comme Amnistie, une fois que le Comité du Congrès des droits de l'homme a toutes les preuves, ils décideront s’ils devraient agir ou non.

 

Le directeur du Comité du Congrès des droits de l'homme a dit que nous ne devrions pas oublier le fait que des milliers de pratiquants du Falun Gong sont emprisonnés, torturés et tués.

 


Traduit de l’anglais au Canada le 29 juillet 2006

 

Version anglaise disponible sur : http://www.clearwisdom.net/emh/articles/2006/7/29/76102p.html

Version chinoise disponible sur : http://minghui.ca/mh/articles/2006/7/24/133847.html