Express.de (media allemand) : Un activiste des droits de l’homme : La Chine assassine les prisonniers pour prélever leurs organes

ACCUSATION ALARMANTE

Pékin: Une accusation alarmante est annoncée dans le monde entier. Un ancient membre du gouvernement canadien et un avocet connu des droits de l’homme ont accusé la Chine d’assassiner les détenus pour récolter leurs organes. Les victimes seraient des pratiquants de Falun Gong.

Le Falun Gong est un mélange de méditation et d’exercices, ainsi qu’un mysticisme bouddhiste et chinois. Le régime chinois a interdit le Falun Gong en 1999 et l’a taxé d’ennemi de l’état. Selon les associations des droits de l’homme, des milliers de membres de ce groupe ont été détenus dans des camps de travail, sans condamnation légale.

Les deux activistes des droits de l’homme ont mis ensemble leurs découvertes après deux mois d’enquête. L’ancien secrétaire d’état, responsable pour l’Asie et le Pacifique, David Kilgour, et l’avocat David Matas ont basé leurs résultats sur des conversations téléphoniques avec les camps prison et les hôpitaux qui effectuent des transplantations. Les représentants officiels de ces institutions ont promis une rapide fourniture d’organes.

Outre cela, l’ex-femme d’un chirurgien chinois a dit que son ex-mari avait prélevé plus de 2000 cornées d’yeux humains sur une période de deux ans.

La Chine nie de telles allégations.


Originellement publié en allemand à : http://www.clearharmony.de/articles/200607/32426.html

Version anglaise disponible à : http://clearwisdom.net/emh/articles/2006/7/28/76040.html

Retour