Indices pour l’enquête : possibilité d’un grand camp de concentration détenant des pratiquants du Falun Gong près de la ville de Shijiazhuang

 

[Site Clartés et Sagesse]

 


Le 6 juillet, David Kilgour, l'ancien secrétaire d'État du Canada (Asie Pacifique) et David Matas, l'avocat international des droits de l'homme ont publié un rapport indépendant, suivant leur enquête de deux mois sur les allégations du prélèvement des organes vitaux des pratiquants du Falun Gong à travers la Chine. Le rapport juge ces allégations crédibles.

 

Le rapport indépendant précise, « ... le gouvernement de la Chine et ses agences dans de nombreuses régions du pays, en particulier dans les hôpitaux mais également les centres de détention et les tribunaux du peuple, depuis 1999, ont mis à mort à un grand nombre inconnu de prisonniers de conscience du Falun Gong. Leurs organes vitaux, y compris le cœur, les reins, le foie et les cornées, ont été prélevés en même temps sans leur consentement pour la vente à gros profit... une forme monstrueuse du mal qui, en dépit de toute la dépravation que l'humanité a observé, est nouvelle sur cette planète. »

 

Divers signes prouvent qu’il y a peut être des camp(s) de concentration dans la ville de Shijiazhuang, dans la province de Hebei ou tout près là, détenant des pratiquants du Falun Gong. Les pratiquants aimables du Falun Gong sont devenus des objets pour les entrepôts d'organes humains vivants pour des personnes perverses. Chaque jour, selon les besoins des patients, les médecins des hôpitaux, à la recherche de profit, tuent les pratiquants du Falun Gong pour prendre leurs organes et les rapportent en tant que donneurs.

 

Situé au 398 Zhongshan chemin ouest de la ville de Shijiazhuang, l'Hôpital international de la paix de Bethune de l'armée de la libération du peuple est reconnu pour traiter l'incapacité rénale aigue et chronique, y compris l'urémie. Ils peuvent faire la greffe de rein si l'incapacité rénale progresse en urémie. L'hôpital est un hôpital militaire et tous les médecins et infirmières sont des militaires.

 

Quand les gens ont questionné la clinique du rein de cet hôpital, les médecins ont répondu explicitement qu'ils peuvent faire des transplantations de rein et ont donné un prix de 10.000 Yuans pour le nouveau rein, ajoutant les frais de chirurgie et de médecine, le prix total est approximativement plus de 90.000 Yuans.

 

Le département de l'ophtalmologie de cet hôpital a plus de quarante ans d'expérience en greffe cornéenne. Ces dernières années, ils ont développé les applications de combiner les greffes cornéennes et d'autres opérations.

 

Le 23 juillet 2006 cet hôpital a pratiqué une greffe de cœur sur un patient appelé Hu Xiuqian. Il a tout d’abord été hospitalisé en juillet 2005 pour traitement médical pour une opération à cœur ouvert et  cathéterisation. La décision pour la greffe de cœur fut prise à ce moment-là et il a reçu la greffe le 23 juillet - seulement 20 jours après son admission. Où est-ce qu’un hôpital peut trouver un donneur de cœur en si peu de temps? Une personne n’a qu’un seul cœur !

 

Le complot des camps de concentration du parti communiste chinoise derrière la scène du prélèvement des organes des pratiquants de Falun Gong a été révélée le 9 mars 2006 par des médias d'outre-mer, et sur le site Web de l'Hôpital international de la paix de Bethune de l'Armée de la libération du peuple, tous les articles sous la rubrique « nouvelles locales » ont été remplacés le 11 mars, le 26  avril, etc... Qu'essayaient-ils de cacher ?

 

L'Hôpital général de la force policière armée de Hebei a publiquement reconnue dans une publicité à la station de chemin de fer qu'il « y a un centre de greffe d'organe, » avec « un nombre suffisant de donneurs » pour attirer des patients. Plus tard, le lien du site pour la présentation « du centre de greffe d'organe » a été retiré du site Web.

Selon le procédé de greffe d'organe fourni par le médecin militaire sénior de Shenyang, les hôpitaux généraux de la police armée et les hôpitaux militaires ont des conditions avantageuses pour participer au prélèvement des organes des pratiquants du Falun Gong et incinérer les cadavres pour détruire les preuves.

 

Hôpitaux additionnels qui pratiquent les greffes d’organes dans la province de Hebei

 

Le deuxième hôpital de l'université médicale de Hebei, qui a la technologie pour faire des greffes de tissus sanguins et de nerf, des greffes de foie, des greffes de rein vivants et des greffes de moelle a atteint le niveau international avancé. En questionnant d'autres hôpitaux, presque tous les médecins recommandent que les patients aillent à cet hôpital pour subir des greffes de rein. Parmi leurs collèges, cet hôpital de greffe est "célèbre" et ils doivent avoir pratiqué de nombreuses greffes d'organes depuis l’an 2000 jusqu’à présent. Une source inconnue a signalé qu’il y a une porte de fer au sous-sol de l'hôpital et qu’on ne permet pas aux gens de  la franchir. C'est très louche.

 

Le troisième hôpital de l'université médicale de Hebei : un ancien patient a révélé qu’il/elle a subi une greffe de foie à cet hôpital et que l'hôpital avait trouvé rapidement un donneur. Serait-ce parce que ce foie a été prélevé d'un pratiquant du Falun Gong vivant qui avait été médicalement  désigné pour le don?

 

L'hôpital numéro 1 de Shijiazhuang loge l'Institut de recherche de greffe d'organe de Shijiazhuang. Cet institut a tout l’équipement, y compris le laboratoire pour la compatibilité des greffes d'organe, le laboratoire d’examen de répression de l’immunité de la quantité de médicaments, des salles chirurgicales, équipe de greffe mobile et ainsi de suite. Actuellement cet institut peut faire des greffes de foie, des greffes de rein (y compris greffe de rein vivant), des greffes de cœur, des greffes de glande du pancréas, des greffes cornéennes, des greffes hématopoïétiques de tissus, etc...

 

C'est vraiment un programme complet de service du début à la fin ! Cette organisation fait des examens pour déterminer les compatibilités, enlève les organes et assassine les personnes. L'équipe spéciale mobile de greffe incinère alors les cadavres pour détruire les preuves.

 

Selon les pratiquants du Falun  Gong qui ont été détenus au camp de travaux forcés de Shijiazhuang, aux alentours du mois de mars ou d'avril 2005, des médecins sont venus au camp de travail forcé pour vérifier les groupes sanguins des pratiquants du Falun Gong. Environ 10 ml. de sang ont été soutirés à chaque pratiquant, pour la  soi-disant prévention du programme de SIDA.

 

Les pratiquants locaux du Falun Gong, svp vérifiez davantage l'information ci-haut aussitôt que possible. À tout moment, les organes de nos pratiquants du Falun Gong peuvent être prélevés et ces pratiquants peuvent être assassinés. Nous croyons fermement qu'avec le progrès de la rectification de la loi et les pensées droites des pratiquants locaux du Falun Gong pour enquêter, les preuves connexes seront obtenues rapidement. Même les non-pratiquants ont dit : « Les gens ne savent pas, seulement quand vous ne le faites pas. » Tout le mal recevra son chatiment appropriée.

 

Ici nous avertissons ces médecins qui sont ainsi attiré par le profit : le 20 juillet 2006, l'Organisation mondiale pour enquêter sur la persécution du Falun Gong (WOIPFG) a publié l’avis qu'elle enquête et rassemblera les preuves sur ces hôpitaux et individus qui ont participé au prélèvement des organes des pratiquants du Falun Gong en Chine continentale. Elle soumettra de tels cas à la cour internationale selon la loi, et poursuivra et traduira en justice  chaque individu impliqué.

 

WOIPFG encourage tous les gens qui sont impliquées dans ces crimes horribles à se conscientiser  et à prendre l'initiative de révéler les événements derrière-la-scène. Pour de telles personnes qui sont disposées à faire des aveux avant le 30 septembre  2006, WOIPFG jugera des actions à faire et fournira  des opportunités  à ces individus de corriger leurs méfaits.

 

Le WOIPFG a signalé que depuis que le régime communiste chinois a commencé la persécution contre le Falun Gong en 1999, des centaines de milliers de pratiquants du Falun Gong en bonne santé ont été illégalement détenues en tant que donneurs possible de greffe d'organe. Le gouvernement a créé une coalition très sophistiquée et organisée avec les prisons, les cours et les employés des hôpitaux.

 

A la fin de leur annonce, le WOIPFG a également déclaré que 27 personnes, y compris Jiang Zemin, l’ancien chef et d'autres fonctionnaires chinois qui sont impliquées dans la persécution du Falun Gong, sont officiellement poursuivies dans le monde entier pour les actes de génocide, de torture et de crimes contre l'humanité. Le WOIPFG a formé un système global de surveillance et de dépistage pour enquêter sur tous les individus directement ou indirectement impliqués de quelque façon que ce soit,  dans le prélèvement  et la vente des organes humains des pratiquants du Falun Gong vivants. Le «  WOIPFG retrouvera chacun de vous. Nous traduirons chacun de vous en justice, quel que soit le temps que cela prendra et la distance à parcourir pour vous retrouver.»

 

Experts additionnels en matière de greffe impliqués dans le cas (ils sont tous des soldats) :

 

Département du Rein, Hôpital International de la Paix de Bethune de l'Armée de la Libération du peuple,

Adresse : 398 Zhongshan chemin ouest, ville de Shijiazhuang, réceptionniste : 86-311-87978114

Clinique de médecine Interne du rein : 86-311-87978603

Salle de Médecine du rein,

Bureau d'Infirmière : 86-311-87978310

Informations générales : 86-311-87978310 (bureau d'infirmière)

86-311-87978311 (bureau du directeur)

86-311-87978312 (bureau du directeur adjoint)

 

Wu Guangli, directeur, 86-311-87978311 (bureau du directeur), Ph.D., directeur du dép. de rein , Hôpital International de la Paix de Bethune de l'Armée de la Libération du peuple, directeur des maladies de reins et centre de recherche de la région militaire de Pékin, maitrise enseignants les étudiants à l’hopital 301 de Pékin, directeur et membre du comité de l’Academie de Néphropathie de la région Militaire de Pékin, etc. Il est renommé et a une influence académique dans la région militaire de Pékin et dans la province du Hebei. Il a travaillé en néphropathie clinique depuis  22 ans. Il est le spécialiste à chaque mardi toute la journée.

 

Yang Xinjun, le député en chef, 86-311-87978312 (bureau du directeur adjoint), Maîtrise, médecin responsable, a travaillé en néphropathie clinique pendant 13 ans.

Zhang Lixia, Maîtrise, médecin responsable, a travaillé en néphropathie clinique pendant 11 ans. Li Sai, médecin responsable des maladies de rein.

Wang Lihui, Ph.D., médecin responsable, a travaillé en néphropathie clinique pendant 13 ans.

Liu Yu, Maîtrise, médecin responsable, a travaillé en néphropathie clinique pendant 10 ans. Huang Xudong, Maîtrise, médecin responsable, a travaillé dans le département des reins pendant 10 ans.

Chen Yunshuan, Maîtrise, médecin responsable, a travaillé en néphropathie clinique depuis 1999.

Wang Jinhua, Maîtrise, médecin responsable, a travaillé en néphropathie clinique depuis 2001. Guo Hu, technicien responsable, a travaillé à la purification du sang pendant plus de 20 ans. Zheng Qiuyue, infirmière en chef, a travaillé aux soins cliniques pendant plus de 30 ans.

Shi Yonghong, infirmière en chef, travaille en néphropathie clinique et travail de surveillance.

 

 

Traduit de l’anglais au Canada le 1 aout 2006

Version anglaise disponible sur : http://www.clearwisdom.net/emh/articles/2006/7/31/76176p.html

Version chinoise disponible sur : http://minghui.ca/mh/articles/2006/7/26/134053.html