Éléments d’enquête : une conversation avec le directeur en urologie de l’hôpital de Yantaishan, ville de Yantai

[Site Clartés et Sagesse]

 

  1. Éléments d’enquête: une conversation avec le directeur en urologie de l’hôpital de Yantaishan, ville de Yantai
  2. Éléments d’enquête : une conversation avec l’hôpital de Liuhuangding (n° 0264) à Yantai, province de Shandong
  3. Éléments d’enquête : une conversation avec le médecin en chef de l’hôpital 107 de la ville de Yantai, province de Shandong
  4. Éléments d’enquête : le troisième hôpital affilié à l’université de Zhongshan à Guangzhou effectue un grand nombre de transplantation de foie
  5. Éléments d’enquête : compte rendu continu sur la transplantation de rein à Anshan, province de Liaoning
  6. Éléments d’enquête : brève présentation de la transplantation de rein au service urologique de l’hôpital n°1 de la ville de Qiqihar

 


1. Eléments d’enquête: une conversation avec le directeur en urologie de l’hôpital de Yantaishan, ville de Yantai

Q: « Vous êtes docteur Zhang? »

R: « Oui, que voulez-vous? »

Q: « !Mon frère a besoin d’une greffe de rein, vous le faites dans votre hôpital ? »

R: « Oui, nous le faisons. Vous pouvez venir. »

Q: « J’ai entendu dire qu’il y avait des rein de personnes vivantes? »

R: « Ils viennent tous de personnes vivantes. »

Q: « Mais si vous prélevez les reins, la personne ne meurt-elle pas ? »

R: (rire) « Vous ne connaissez pas le truc à ce sujet. »

Q: « Combien faudra-t-il vous payer? »

R: « Environ 70 mille yuan. »

Q: « Pouvez-vous opérer les patients dès qu’ils arrivent? »

R: « Il faut faire un test de compatibilité sanguine d’abord. Le reste est assez rapide. »

Conversation avec Zhang Haiyin, directeur des services urologiques à l’hôpital de Yantaishan :

Directeur des services urologiques : Zhang Haiyin, téléphone portable 13964591510

2. Éléments d’enquête : une conversation avec l’Hôpital de Liuhuangding (n° 0264) à Yantai, province de Shandong

Q: « Bonjour docteur, quel est votre nom? »

R: « Mon nom est Fang. Que voulez-vous ? »

Q: « J’ai entendu dire qu’il y avait des hôpitaux à Yantai qui faisaient des transplantations de rein. Votre hôpital en fait-il partie ? » 

R: « Oui. »

Q: « Nous l’avons trouvé ! Combien coûte une greffe de rein ? »

R: « Si tout va bien, 70 à 80 mille yuans feront l’affaire. »

Q: « Combien de temps cela prend-il? »

R: « Il faut d’abord déterminer le groupe sanguin du patient. S’il est du groupe O, cela prend plus de temps. Les autres groupes sont assez rapides. Une fois la compatibilité vérifiée, nous pouvons procéder immédiatement à l’opération. L’hospitalisation ne sera que de 11 jours. »

Q : Maintenant nous avons besoin de contact. Pouvez-vous recommander un chirurgien en chef ? »

R: « Une greffe de rein n’est pas une grosse opération. Tous nos docteurs y excellent. »

Q: « Nous serons tout de même plus rassurés si vous nous en proposez un. »

R: « OK. » (Puis il a pris une brochure dans la bibliothèque et l’ouvrit à la page des docteurs d’élite de l’équipe de transplantation d’organe. « Nous avons trouvé un médecin du nom de Yang Dianlong » (maître en médecine))

Q: « Combien coûte le test de compatibilité sanguine? »

R: « Le test de compatibilité coûte 4500 yuans. Vous n’avez qu’à vous adresser à moi quand le patient viendra. »

Q: « Est-ce que le rein que vous fournissez est en plastique? »

R: « Non, ils viennent tous de personnes vivantes. Nous n’avons pas encore la technologie nécessaire pour les modèles dont vous parliez. »

Q: « Pouvez-vous garantir de la santé du patient? »

R: « Ne vous inquiétez pas, nous en traitons au moins 160 à 170 cas par ans. Nous en avons fait 60 à 70 après le nouvel an chinois. »

Q: « Le patient recouvrera la santé? »

R: Tout ira bien à part pour les gros efforts physiques. Cependant, les patients vont devoir prendre des médicaments toute leur vie durant puisque le rein vient d’autrui.

C’est la conversation avec Fang Yanli, médecin en chef du rétablissement n° 0264de l’hôpital Liuhuangdong à Yantai, province de Shandong.

La liste des médecins d’élite de l’équipe de transplantation d’organe comprend:

Gao Zhenli: docteur en chef, professeur; directeur adjoint du centre de transplantation d’organe; membre en chef des services urologiques de la Branche Shandong de l’Association Medical Zhonghua; membre en chef de l’association des transplantation d’organes Zhonghua, branche de Shandong; spécialiste renommé en Chine.
Liu Dongfu: directeur adjoint, professeur associé
Yang Diandong: médecin en chef, master médical
Wan Fengchun: inspecteur en chef

Li Aili: infirmière en chef, médecin de rétablissement en chef

Fang Yanli: médecin de rétablissement en chef
Liu Xiaofang: médecin de rétablissement

Addresses: Liuhuangdin East Street No. 20, Districte de Zhipei, Yantai, Province de Shandong

Téléphone: (535) 6691999 (principal), (535) 6695579 (Transplantation de rein, services urologiques)

Fax: (535) 6695579, Zip: 264000

E-mail: ytyuyi@public.ytptt.sd.cn, http://www.ytyhdyy.com

3. Éléments d’enquête : une conversation avec le médecin en chef de l’hôpital 107 de la ville de Yantai, province de Shandong

Q: « Vous êtes le directeur M.Wang? »

R: « Oui. »

Q: Mon ami a une maladie rénale. Nous avons entendu dire qu’il y avait des hôpitaux qui font des transplantations de reins, est-ce le cas du vôtre ?

R: « Oui, c’est nous qui avons commencé le plus tôt. Cependant, nous ne traitons pas autant de cas que l’hôpital Liuhuangding. »

Q: « Des vies humaines en dépendent. Votre technique est-elle sûre ? »

R: « Ne vous inquiétez pas. Nous sommes très confiants. Nous avons traité beaucoup de cas et n’avons jamais eu de problème. »

Q: « En quoi sont fabriqués vos reins? »

R: (rire) « Qui parle de fabrication? Ils viennent tous de personnes vivantes. »

Q: « Y aurait-il des gens qui vendent leurs reins? »

R: « Non, c’est contraire à la loi. Ils viennent tous de prisonniers (prisonniers condamnés à mort). Ils nous sont tous fournis avec l’accord des familles. »

Q: « D’où viennent ces gens? »

R: « Des quatre coins du pays. Certains sont des locaux, d’autres sont amenés par avion, du moment que c’est dans les dix heures. »

Q: « Les reins greffés sont bons? »

R: « Ne vous en faites pas, on nous garantie de leur santé. »

Q: « Combien de temps avant de faire l’opération? »

R: « D’abord les tests sanguins. Si c’est du groupe AB, il suffit d’une semaine. Cela ne prendra pas plus de deux semaines. »

Q: « Faut-il qu’on aille tout de suite à l’hôpital ? Il faut qu’on trouve le coût financier. »

R: « Pas forcément. Après le test sanguin, vous pouvez partir et laisser votre numéro de téléphone. Dès qu’on aura un rein, on vous en informera. Dans les deux jours qui viennent on pourra avoir 2 reins de groupe AB. Il y a seulement un patient pour l’instant. Si votre test sanguin correspond, nous pouvons opérer immédiatement. Mais ça ne marchera pas pour les groupes O. On ne peut rien promettre avant le nouvel an (chinois), parce que nous avons une pénurie de groupe O. »

Q: « Combien cela va coûter, y compris toute l’intervention chirurgicale? »

R: « 60 mille yuans suffiront. »

Ci dessus la conversation avec Wang Jiachen, médecin en chef de l’hôpital 107.


Numéro du bureau de Wang Jiachen: (0535) 2933500

Son téléphone portable: 13361393798

Addresse: Zhichu Street No. 7, Yantai City, Shandong Province


Code postal: 264002, téléphone militaire: 0461-33500

4. Éléments d’enquête : le troisième hôpital affilié à l’université de Zhongshan à Guangzhou effectue un grand nombre de transplantation de foie

D’après une source de l’hôpital, le troisième hôpital de l’université Zhongshan traite un grand nombre de transplantation de foies. D’habitude, les opérations se font le matin. Cependant, au cours des deux ou trois mois passés, ils les font dans l’après midi et ce jusqu’à minuit. Au moment d’aller chercher les foies, il y a toujours une escorte de police, tout le processus s’en trouve plein de tension et d’horreur. Les gens disent que les services concernés reçoivent beaucoup de primes chaque mois. Une infirmière peut obtenir 10 000 yuans, les médecins en obtiennent davantage. Même les agents de maintien en reçoivent 3 000. Les gens des autres services le savent et les envient. Le troisième hôpital affilié de l’université de Zhongshan est le centre de rechercher sur les maladies hépatiques de la province de Guangdong.

5. Éléments d’enquête : compte rendu continu sur la transplantation de rein à Anshan, province de Liaoning

D’après les sources des personnes concernées, il y a de nombreux pratiquants de Dafa anonymes détenus pour des périodes prolongées dans la ville de Fangzi, Tanjia, district de Qianshan, ville de Anshan, province de Liaoning. Étant donné que des transplantations d’organes sont fréquemment effectuées à l’Hôpital principal de Tiedong, à l’Hôpital de Tiexi et à l’Hôpital central, etc , nous les soupçonnons de tuer des gens pour leurs opérations.

Il a 2 hôpitaux à la ville de Fangzi, Tianjia, district de Qingshan qui possèdent les dispositifs pour tuer des gens pour avoir leurs reins. L’un d’eux s’appelait jadis Hôpital psychiatrique de Xiaolinzi (maintenant rebaptisé en tant qu’usine d’acier). Les services y sont encore complets. Il est situé dans une zone rurale généralement inconnue des gens. L’autre est l’actuel Hôpital de Kangnin qui est bordé par des montagnes sur trois côtés et doté d’une route d’accès. On y trouve des panoplies complètes de dispositifs médicaux modernes

L’hôpital Kangning a été un lieu de persécution des pratiquants de Dafa depuis 1999. Beaucoup de pratiquants, dont Lou Yan, Zhang Quan, y ont été illégalement détenus et torturés sous prétexte qu’ils souffraient de maladies mentales. On raconte que dans la ville de Fangzi, Tianjia, district de Qianshan, province de Liaoning, il y aurait aussi des pièces creusées dans la montagne et qu’il y avait des niveaux inférieurs et supérieurs, que deux camions pourraient y passer côte à côte. Nous demandons aux personnes connaissant plus de détails de bien vouloir fournir de plus amples informations.

Plus d’une dizaine de pratiquants d’Anshan sont mort directement sous la torture. Il y en a neuf autres qui en sont mort indirectement. Plus de 100 personnes ont été condamnées à des peines de prison ou de travaux forcés. On a perdu le contact avec la moitié d’entre eux. Nous espérons que les pays consciencieux et des personnes au bon cœur des quatre coins du monde accordent de l’attention à la triste situation des innocents persécutés dans la ville d’Anshan et aident à mettre un terme à cette brutale persécution le plus tôt possible.

Hôpital Kangnin de la ville de Anshan,
Adresse : Tangjia Fangzhi n° 19, district Jiubao, vilel de Anshan. Code postal : 114041. Téléphone : 0412-2461749,5571155, 2957150, 2957056, 2957111
Direction: au sud de la gare de Anshan, près de la route 103 du système métro bus.

Médecins ne connaissant pas la vérité :

Yu Linbao
Infirmière en chef des services de pathologies mentales: Huang Xuemei
Directeur du service psychiatrique: Zheng Hong
Directeur de l’hôpital: Liu Huimin
Spécialistes: Liu Deqi, Lu Dalin, Liu Jinli, Li Qinli, Ma Li, Fu Zhong

6.²Eléments d’enquête : brève présentation de la transplantation de rein au service urologique de l’hôpital n°1 de la ville de Qiqihar

En juin 2006, un pratiquant de Falun Gong est allé au service urologique du Premier Hôpital rendre visite à un patient. La mère du patient dit que l’enfant est encore en état critique et ne peut pas encore subir de transplantation de rein. Il y aurait plus de 100 patients qui subiraient une transplantation de rein dans les deux trois jours qui venaient au service urologique du Premier Hôpital. Il paraît que le Troisième Hôpital (probablement l’Hôpital Tielu) pourrait aussi faire ce genre d’opération.

En juillet 2006, des pratiquants de Falun Gong sont allés au Premier Hôpital, ont demandé au service urologique, au service optique et au personnel soignant s’ils pouvaient réaliser des transplantations de reins et de cornées. Les deux services ont tous répondu qu’ils le pouvaient. Le 14 juillet à 11h, des pratiquants de Falun Gong sont allés au service urologique du Premier Hôpital et ont vu une voiture de police et plusieurs policiers devant le bâtiment du service. Ils ont entendu le personnel médical discuter : « Deux patients n’ont pas encore fini d’être opérés. » Regardant à travers la fenêtre du service urologie, on pouvait voir que plusieurs policiers attendaient impatiemment autour de la voiture de police.

 


Le 14 juillet 2006 à midi, une voiture de police et des policiers en civils étaient devant le bâtiment du Service d’Urologie où une opération de transplantation de rein avait lieu.

 


Le 14 juillet à midi, on a pris une photo à travers la fenêtre de la chambre de l’aile du rez-de-chaussée. Il était presque midi et les policiers avaient l’air impatients.

 

Liste des médecins et infirmières du service d’urologie:

Médecin en chef Li Dacheng, Docteur Zhang Guowei, docteur en chef adjoint Guo Ruming
Docteurs Er Chunxiang, Cai Qinkai, Zhang Heyan
Médecin de rétablissement en chef Zheng Shuhua, infirmière Zhang Linhong
Infirmières Jia Hong, Jiao Lei, Su Ming
Personnel médical: Xu Yu, Zhou Lan


Traduit de l’anglais en France le 4 août 2006.

Version chinoise disponible sur : http://minghui.ca/mh/articles/2006/7/17/133246.html

Version anglaise disponible sur : http://www.clearwisdom.net/emh/articles/2006/7/26/75958.html