Pistes d’enquête : Quatre greffes de reins en un jour, dans le Second Hôpital de l’Université de Médecine de Changchun

[Site Clartés et Sagesse]


Je me souviens de certains évènements étranges lorsque j’ai rendu visite à un ami vivant à Changchun, en septembre et octobre 2003. Depuis que j’ai appris les prélèvements d’organes sur des pratiquants de Falun Gong vivants, dans les camps de concentration, pour leprofit, par le Parti Communiste Chinois(PCC), je voudrais partager ce que j’ai vu. Il avait eu une greffe de rein dans le Second Hôpital. Mon ami m’a dit que le Second Hôpital est situé dans la banlieue et qu’il est affilié avec l’Université de Médecine de Changchun. Il s’agit d’un centre de greffe de rein très connu, dans le nord ouest de la Chine.

Il est réputé pour la haute qualité de ses reins, la rapidité du type de compatibilité et le taux élevé de patients qui survivent. Le directeur et les directeurs adjoints d’urologie sont des professeurs et des professeurs associés. Il est dit que le département des greffes est très rentable pour l’hôpital et ainsi, bénéficie d’un traitement spécial. Le directeur du département a une voiture luxueuse fournie par l’hôpital.
Un jour, à la mi-septembre, j’ai emmené mon ami pour qu’il subisse une greffe de rein dans cet hôpital. Un véhicule de transport est arrivé avec les reins. Un médecin a alors dit à mon ami : ‘’ Les reins viennent juste d’être prélevés sur un corps en vie, il n’y a pas plus d’une heure et demi. Ils proviennent tous les deux de la même personne. Un vous sera greffé, et l’autre est pour cette dame prés de la porte de l’ascenseur.’’

J’étais choqué. Qui, sur terre aurait donné deux reins sains si il/elle n’était pas un(e) détenu(e) condamné(e) à mort ? Mais, comment l’hôpital pouvait décider de faire coïncider la période de l’exécution avec l’heure de la greffe ? De plus, le type de compatibilité devait être accompli avant tout. J’étais vraiment surpris à ce moment et cela semblait étrange.

La dame prés de la porte de l’ascenseur entra dans la salle d’opération une demi-heure plus tard. Mon ami attendit d’être appelé par une infirmière. Peu de temps après, un chirurgien est sorti de la salle d’opération et a dit à mon ami : ‘’ Le type de rein ne vous correspond pas bien. Il sera donné à un autre patient. S’il vous plait, revenez dans dix jours…’’

La femme de mon ami m’appela au téléphone un jour d’octobre pour me dire que la greffe de rein était faite. Cependant, six jours plus tard, il urinait peu, et était anxieux. Les membres de sa famille étaient épuisés de le surveiller jour et nuit. Je les ai remplacés pendant deux jours, pour qu’ils puissent se reposer.

Le premier jour, un patient de la chambre adjacente a marché vers moi, sa main à sa taille. Il s’est présenté comme étant de la ville de Daqing dans la province de Heilongjiang. Jetant un coup d’œil à mon ami, il dit : ‘’ Votre rein et le mien proviennent du même donneur. Je suis sorti du lit hier.’’ Pointant une autre chambre, il dit : ‘’ Cet homme et une dame ont eu chacun un rein provenant du même donneur sain. Leurs opérations ont été faites le même jour, et tous deux peuvent se lever de leur lit maintenant.’’

J’étais encore plus choqué. Quatre greffes de reins effectuées le même jour et quatre reins issus de deux personnes en bonne santé, utilisés? Il a continué : ‘’ Des greffes de reins sont faites presque chaque jour, sauf les fin de semaines. Tant qu’il y a des groupes de personnes attendant dans le couloir la nuit, certains auront des greffes de reins….’’ J’ai observé ce qui se passait pendant deux jours et découvert que c’était vrai. Tant de personnes bénéficiaient de greffes de rein. D’où venaient les donneurs ? D’où venaient les véhicules de transports ? Il suffit seulement d’une demi-heure de route pour obtenir ici des reins frais. A ce moment, j’étais perplexe et j’ai mentionné cette expérience à ma famille.

. Les atrocités du Parti communiste chinois prélevant des organes sur des pratiquants de Falun Gong en vie dans les camps de concentration, ont été exposées en mars 2006. Un médecin militaire vétéran a révélé qu’il y a plus de 36 camps de concentration comme celui-ci en Chine continentale. Le plus grand camp de concentration, dans la province de Jilin détient douze mille personnes. Toutes les pièces du puzzle se mettent en place.

Où se trouve la source d’approvisionnement du Second Hôpital Affilié avec l’Université de Médecine de Changchun? Je demande à la communauté internationale de prêter attention à ce cas, et de mener une enquête exhaustive sur cet hôpital.


Version anglaise disponible à : http://clearwisdom.net/emh/articles/2006/8/2/76248.html

Version chinoise disponible à : http://www.minghui.org/mh/articles/2006/7/27/134104.html

Retour